Aller au contenu principal

« Depuis que je mets en place des techniques permacoles, j’ai réduit ma surface de 6,5 à 3,5 hectares »

Michel Issaly, vigneron au domaine de la Ramaye, à Gaillac dans le Tarn, conduit son vignoble en essayant de respecter au mieux les règles de la permaculture. Témoignage 

Michel Issaly, vigneron au domaine de la Ramaye, à Gaillac dans le Tarn
Michel Issaly, vigneron au domaine de la Ramaye, à Gaillac dans le Tarn
© J.-C Gutner

" Je me suis reconnu dans beaucoup de choses présentées par Alain Malard dans son livre, et j’ai réalisé que j’avais aussi beaucoup de retard sur d’autres. Mes vignes sont déjà plantées donc malheureusement, je ne peux pas travailler sur les courbes de niveau. En revanche, je planche sur le compagnonnage de la vigne, et l’équilibre économique et social de l’entreprise. Je crée des zones humides en installant de petits barrages artificiels à l’aide de branches dans les ruisseaux à proximité des parcelles. Je vais aussi implanter de l’origan et du thym pour lutter contre le mildiou. Je compte planter une centaine d’arbres dans les quatre ans à venir, dont certaines variétés que je sélectionne pour leur capacité à absorber le CO2 et restituer le carbone dans le sol.

Je pense que le stockage du carbone dans les sols est un levier majeur pour la filière viticole dans le cadre de la lutte contre le changement climatique. Je vais aussi planter de petits fruits, pour diversifier ma production et amener l’entreprise vers davantage de résilience. L’idée est de pouvoir partager la récolte avec les amis et les voisins. Depuis que je mets en place des techniques permacoles, j’ai réduit ma surface de vigne de 6,5 à 3,5 hectares, car ça demande énormément de travail et de main-d’œuvre. Je pense qu'au-delà de 10 ha il est compliqué de conduire un vignoble en permaculture. Mais il y a des choses qui peuvent être source d'inspiration pour les plus grandes structures. En tout cas c’est un univers tout à fait passionnant."

Pour aller plus loin

 
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Salons de matériel viticole 2022 : les 7 innovations les plus marquantes
Sival, Agrovina, Viti-Vini, Sima, Vinitech… Nous avons couvert de nombreux salons viticoles durant l’année 2022, et y avons…
Bahco, Arvipo et Mage proposent des sécateurs électriques avec une batterie intégrée dans le manche.
Sécateurs électriques viticoles : le sans-fil se taille une place dans les vignes
Le Vitilab a testé pour nous trois sécateurs électriques sans fil du marché. Ces outils ont tous donné satisfaction mais visent…
Les 10 nouveautés équipements viticoles qu'il fallait découvrir au Sival 2023
Le Sival 2023 réserve son lot de nouveautés. Petite sélection concernant le monde viticole.  
Selon les données de l'Axema, Fendt a immatriculé le plus grand nombre de tracteurs spécialisés en 2022, rétrogradant New Holland à la seconde place. Kubota reprend sa place de troisième à Same.
Immatriculations des tracteurs spécialisés 2022 - Fendt retrouve la première place
Les statistiques officielles relatives aux immatriculations de tracteurs en 2022 viennent d’être publiées par l’Axema, l’union…
Romain Henrion, consultant viticole, apprécie le rapport qualité/prix des sécateurs sans fil.
Les sécateurs électriques sans fil se déploient dans les vignes
Les premiers sécateurs sans fil commencent à se faire une place dans les vignes. Leurs utilisateurs plébiscitent le très bon…
La taille de la vigne se réalise à l’aide d’un sécateur.
Comment tailler la vigne ? Huit choses à savoir
Pour un bon rendement et une bonne qualité des grappes, il est indispensable de bien tailler sa vigne et à la bonne période.…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole