Aller au contenu principal

« Depuis que je mets en place des techniques permacoles, j’ai réduit ma surface de 6,5 à 3,5 hectares »

Michel Issaly, vigneron au domaine de la Ramaye, à Gaillac dans le Tarn, conduit son vignoble en essayant de respecter au mieux les règles de la permaculture. Témoignage 

Michel Issaly, vigneron au domaine de la Ramaye, à Gaillac dans le Tarn
Michel Issaly, vigneron au domaine de la Ramaye, à Gaillac dans le Tarn
© J.-C Gutner

" Je me suis reconnu dans beaucoup de choses présentées par Alain Malard dans son livre, et j’ai réalisé que j’avais aussi beaucoup de retard sur d’autres. Mes vignes sont déjà plantées donc malheureusement, je ne peux pas travailler sur les courbes de niveau. En revanche, je planche sur le compagnonnage de la vigne, et l’équilibre économique et social de l’entreprise. Je crée des zones humides en installant de petits barrages artificiels à l’aide de branches dans les ruisseaux à proximité des parcelles. Je vais aussi implanter de l’origan et du thym pour lutter contre le mildiou. Je compte planter une centaine d’arbres dans les quatre ans à venir, dont certaines variétés que je sélectionne pour leur capacité à absorber le CO2 et restituer le carbone dans le sol.

Je pense que le stockage du carbone dans les sols est un levier majeur pour la filière viticole dans le cadre de la lutte contre le changement climatique. Je vais aussi planter de petits fruits, pour diversifier ma production et amener l’entreprise vers davantage de résilience. L’idée est de pouvoir partager la récolte avec les amis et les voisins. Depuis que je mets en place des techniques permacoles, j’ai réduit ma surface de vigne de 6,5 à 3,5 hectares, car ça demande énormément de travail et de main-d’œuvre. Je pense qu'au-delà de 10 ha il est compliqué de conduire un vignoble en permaculture. Mais il y a des choses qui peuvent être source d'inspiration pour les plus grandes structures. En tout cas c’est un univers tout à fait passionnant."

Pour aller plus loin

 

Les plus lus

Le fonds d'urgence annoncé par Marc Fesneau en réponse à la crise viticole et aux manifestations vient d'être mis en place.
Fonds d’urgence viticole : attention, les délais sont serrés !

Promis par le ministre de l’Agriculture suite aux manifestations, le fonds d’urgence est désormais opérationnel. Il est ouvert…

« Le risque de lancer une telle procédure s’évalue au cas par cas », Maître Louis Lacamp, avocat du viticulteur Rémi Lacombe

Les négociants bordelais Cordier et Maison Ginestet ont été condamnés le 22 février à verser 350 000 € au viticulteur Rémi…

Crise viticole : Marc Fesneau annonce un plan de 230 millions d'euros

Invité ce mercredi 31 janvier sur Sud Radio, le ministre de l’Agriculture Marc Fesneau a dévoilé les mesures du plan viticole…

Pellenc lance le châssis polvalent économique et évolutif Combiviti.
Pellenc Combiviti - Un châssis porte-outils économique et évolutif

Pellenc complète son offre en châssis polyvalents, avec un modèle d'entrée de gamme et évolutif.

Le pulvé autonome Kfast est doté de quatre roues motrices et directrices.
Kubota/Fede - Un pulvérisateur automoteur et autonome pour les vignes et vergers

Kubota présente un robot de pulvérisation, le Kfast. 

agriculteur remplissant le réservoir de gasoil du servant de ferme. gazole non routier. gaz-oil. carburant. GNR. valet de ferme JCB.
Fiscalité : ce qui change pour les viticulteurs en 2024

Parmi les dispositions votées dans la loi de finances pour 2024, plusieurs peuvent concerner les exploitations viticoles. Le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole