Aller au contenu principal

Confier sa boutique en ligne à un caviste

La crise du Coronavirus a montré l’intérêt de disposer d’une boutique en ligne pour vendre en direct et à distance. Le domaine bourguignon Lebreuil a choisi de lancer la sienne mais d'en déléguer la création et la gestion à un caviste.

Les vins vendus sur la Boutique des Vignerons sont stockés dans le vaste entrepôt de 1250 m2.  © Caves Carrière
Le domaine Lebreuil livre un stock de vins aux Caves Carrière qui se chargent de les proposer sur l'e-boutique dédiée et d'assurer toute la logistique des commandes.
© Caves Carrière

Implanté à Savigny-Lès-Beaune, en Côte-d’Or, le domaine Lebreuil dispose d’un site internet attractif et communique sur les réseaux sociaux. Une e-boutique était un projet que l'épidémie de Covid-19 a accéléré. À la tête du domaine, Jean-Baptiste Lebreuil a fait affaire avec les Caves Carrière, un caviste de Dijon qui propose aux vignerons de créer une e-boutique intégrée sur son site, dans un espace baptisé Boutique des Vignerons.

Disposer d’une e-boutique sans investir

Pour Jean-Baptiste Lebreuil, les avantages sont multiples. Il n’a pas eu à effectuer d’investissement de départ, ni à rechercher un prestataire. Les Caves Carrière s’occupent des photos, des mises à jour. Surtout, le vigneron juge que cela lui permet d’améliorer la qualité de service pour ses clients. « Aujourd’hui, les clients veulent tout, tout de suite. Nous, on est dans les vignes et on n’a pas toujours le temps de gérer la commande instantanément. Cette formule me permet d’être réactif par rapport à la demande du client. Je sais que leur logistique fonctionne de façon satisfaisante. Le colisage est de qualité ».

Toucher une clientèle plus large qui n'achète pas à la caisse

Jean-Baptiste Lebreuil y voit aussi un moyen d’augmenter ses ventes. « Je profite de leur puissance commerciale et de leur communication. » Il pense ainsi toucher de nouveaux clients qui peuvent commander 1 ou 2 bouteilles chez lui et acheter d’autres références en même temps sur le site. Cet élargissement de la clientèle compense selon lui le fait qu’il touche un peu moins par bouteille que s’il vendait lui-même en direct puisqu’il touche le prix professionnel. Les vins proposés font l’objet d’une dégustation et d’une discussion avec les Caves Carrière. La boutique propose 19 références. Jean-Baptiste Lebreuil craignait que ses clients actuels soient surpris mais il a expliqué sa démarche dans un mailing. « Ils ont compris », estime le vigneron. Pour eux, il n’y a pas d’impact sur le prix de vente des bouteilles. Depuis l’ouverture de l’e-boutique, au mois de mai, il estime vendre autour de 90 bouteilles par mois, ce qu’il juge satisfaisant.

Il apprécie le gain de temps : « je livre une palette ou deux puis ce sont eux qui gèrent ». Lorsqu’il a des demandes de commande, il les renvoie sur eux. « C’est un accord moral. Ça ne m’empêche pas d’avoir d’autres revendeurs en France, des cavistes ou des restaurants. » Il reçoit un récapitulatif mensuel avec le paiement correspondant aux bouteilles vendues et le nom des clients, qu’il peut ajouter à son fichier, s’ils n’y sont pas déjà.

Un nouveau service proposé aux vignerons

Installées à Dijon dans un magasin de 150 m2, les Caves Carrière ont décidé de miser également sur le digital. Le développement d’une Boutique des Vignerons intégrée sur son site internet fait partie de cette stratégie.

Éric Carrière, ex-footballeur reconverti dans le métier de caviste, teste le concept avec trois vignerons, dont Jean-Baptiste Lebreuil. Il réserve ce service uniquement à des collaborations exclusives sur le digital. « On ne souhaite pas prendre des gens qui vont sur les plateformes. » Il met en avant le gain de temps pour le vigneron qui accède à une boutique qualitative mise en place rapidement. Le caviste utilise aussi son expérience de la logistique (stockage, expédition, suivi) et de la mise en valeur de l’offre. « Nous assurons une prise de photo à 360° qui valorise le produit » (on peut faire tourner la bouteille en cliquant). L’appellation de la bouteille est géolocalisée sous le descriptif du vin. « Nous appelons les clients pour garder un contact humain même si la commande est numérique », indique le fondateur des Caves Carrière.

Ce service de vente en ligne permet aussi à Éric Carrière d’utiliser son vaste entrepôt de 1 250 m2. « Il peut accueillir 250 000 bouteilles et on en est loin. » Les références, les quantités disponibles, les prix sont discutés entre les deux parties. « Au bout de douze mois, nous nous engageons à acheter les vins qui n’ont pas été vendus », précise l'entrepreneur.

Lire aussi : Quatre initiatives pour booster les ventes directes ou locales.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Des essais de désherbage électrique prometteurs
Un prototype de l’outil de désherbage électrique intercep XPower a été testé cette année à Gaillac par l’IFV, sur toute la saison…
Au-delà de 10 % d'amadou dans le cep, la vigne exprime des symptômes d'esca. Les ceps atteints changent de microbiote, et le champignon Fomitiporia mediterranea devient majoritaire. © X. Delbecque
Un nouvel espoir contre l’esca
Des chercheurs bordelais ont récemment découvert que l’apparition des symptômes d’esca était associée à un changement du…
Les députés ont validé le crédit d’impôt Haute valeur environnementale
Les amendements prévoyant un crédit de 2 500 euros d’impôts pour les exploitations certifiées Haute valeur environnementale (HVE…
[Vidéo] Grégoire présente la GL 6.4, une machine à vendanger compacte

Grégoire continue de renouveler ses machines à vendanger et vient de présenter le GL 6.4, qui remplace la G7.200. Cette…

Les méthodes agroécologiques seront au cœur de la mise en place des itinéraires de culture de la vigne sans produits de synthèse, ni cuivre, ni soufre. © C. Dupraz/Inra Montpellier
Vitae, un pas vers une viticulture nouvelle
Mettre au point un itinéraire technique de rupture pour se passer de produits phytosanitaires dans la culture de la vigne. C’est…
Les semoirs à dents disposent souvent de socs en T inversé. © Simtech Aitchison
Les bons outils pour implanter ses couverts
Le marché regorge de solutions de semis de couverts végétaux à sélectionner en fonction de l’état de l’enherbement en place, des…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole