Aller au contenu principal

Champagne : des cuvées classées par caractère

La bannière collective Champagne de vignerons propose de segmenter les champagnes selon leur caractère : vif, fruité ou intense.

verre de Champagne. Consommation Champagne et vin. Viticulture. Vigne
Vif, fruité ou intense ; tels sont les trois « caractères » du champagne mis en avant par Champagne de vignerons.
© J.-C. Gutner

Pouvoir choisir un champagne selon ses goûts, son caractère ; telle est l’intention de Champagne de vignerons, avec sa nouvelle segmentation. La bannière collective lancée il y a plus de vingt ans par le Syndicat général des vignerons de champagne (SGV), distingue trois « caractères » : vif, fruité et intense, chacun ayant des caractéristiques organoleptiques propres.

Ainsi les champagnes vifs sont « pleins de vivacité, portés par l’énergie d’une fraîcheur dominante », décrit le communiqué de presse. Ils sont dominés par la fraîcheur. Les champagnes fruités sont « tout en souplesse, aux riches arômes de fruits et à la douceur délicate ». Ils se caractérisent par des notes d’agrumes, de baies ou de fruits à noyaux. De leur côté, les champagnes intenses sont marqués par l’élevage ou le travail sous bois par exemple. Ils sont « affirmés, déployant la force aromatique de leur vieillissement ». Des critères qui sont censés aider les acheteurs dans leur choix.

Faciliter le choix du consommateur

« Le consommateur est facilement perdu face à la diversité des champagnes du vignoble et le profes­sionnel n’est pas toujours armé pour l’accompagner dans son choix en fonction de son envie, ses goûts et occasions de dé­gustation, témoigne Maxime Toubard, président du SGV. Cette segmentation vise ainsi à proposer le bon champagne au bon moment à la bonne personne. » Elle devrait être déployée tout au long de l’année 2023, auprès des vignerons tout d’abord, puis des professionnels du CHR, des prescripteurs et surtout des consommateurs avec notamment deux campagnes radio en juin et novembre.

Pour mémoire, Champagne de vignerons avait déjà tenté une démarche similaire il y a trois ans, avec une grille de lecture en trois grandes familles, basée sur le terroir :

- Fruit, pour des champagnes à l’empreinte « fruitée et gourmande », notamment issus des sols d’argile ;

- Sol, à l’empreinte « vive et minérale », révélant particulièrement les sols de craie ;

- Cave, à l’empreinte de temps et de maturité, dont la structure est parfois le fruit d’un élevage en fût et auxquels les sols de marne confèrent de la puissance.

Espérons que cette nouvelle classification réponde mieux aux attentes des consommateurs.

Les plus lus

Le poudrage est souvent réservé à la période sensible.
Soufre poudre ou mouillable : les critères de choix en vigne
Bien que le soufre mouillable ait de nombreux avantages en termes d’emploi, la forme en poudre n’est pas à négliger. Elle permet…
Certains constructeurs combinent une tondeuse à une rogneuse.
Les rogneuses traînées, synonymes de productivité

Les rogneuses traînées sont des machines offrant de bons débits de chantier, adaptées à des surfaces minimales de 30 à 40…

Fabien Marie, viticulteur en Charente-Maritime : « La rogneuse traînée est incomparable en termes de maniabilité dans les tournières. »
« Je gagne en débit de chantier avec ma rogneuse traînée »

Viticulteurs et entrepreneurs en Charente-Maritime, Laurent et Fabien Marie sont équipés de deux rogneuses traînées. Un…

René Becker, consultant et formateur indépendant, spécialiste de la biodynamie.
« En 100 ans, la viticulture en biodynamie n’a jamais été aussi actuelle »

René Becker, consultant et formateur en biodynamie, dresse un bilan et des perspectives pour la biodynamie à l’occasion du…

Le biochar épandu au pied des vignes permet d'améliorer la rétention en eau, selon des observations récentes.
Quels produits utiliser contre la sécheresse en viticulture ?

Qu’ils agissent sur la plante pour les biostimulants, ou sur le sol pour les biochars, il existe des leviers pour aider la…

Planter des vignes en gobelet et introduire des engrais verts en interrang sont deux leviers permettant de lutter contre la sécheresse.
Une diversité de pratiques culturales pour lutter contre la sécheresse de la vigne

Cépages tolérants, conduite en gobelet, palissage assoupli, présence de couverts végétaux ou encore d’arbres sont autant de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole