Aller au contenu principal

[VIDEO] Valéry Giscard d’Estaing et l’agriculture en 4 citations

Valéry Giscard d'Estaing, président de la République de 1974 à 1981, est décédé le 3 décembre. Le monde agricole salue un visionnaire. Dans son hommage, la FNSEA a rappelé que VGE voyait en « l’agriculture une grande chance pour la France ».  

1 : « Les produits de l’agriculture sont notre seule matière première »

Le septennat de Valéry Giscard d’Estaing aura été marqué par la gestion de deux crises pétrolières. La FNSEA a ainsi salué un visionnaire qui « aura porté une conception moderne et progressiste de la société et plus particulièrement de l’agriculture française, dont la contemporanéité résonne particulièrement de nos jours ». En déplacement à Vassy (Normandie) en décembre 1977, le président de la République veut reconquérir un monde agricole en pleine crise porcine. « Les produits de l’agriculture sont notre seule matière première. Il n’est pas acceptable qu’un pays comme la France dépende largement de l’étranger pour son alimentation. L’agriculture doit être notre pétrole ».

Lire aussi - [VIDEO-ARCHIVE] Jacques Chirac : un lien fort à l’agriculture

2 : l’agriculture : « ce pétrole vert »

Lors de la campagne de 1981, le candidat Giscard d’Estaing continue de déclarer sa flamme aux agriculteurs. Il emploie à l’époque l’expression « pétrole vert ». Les secteurs agroalimentaires et agricoles contribuent positivement à la balance commerciale. C’est pour lui l’occasion de rappeler que « La France est devenue le deuxième exportateur mondial de produits agricoles. Notre excédent paie à lui seul deux mois de toute notre facture pétrolière ». VGE insiste donc : « Soutenir l'agriculture, ce n'est pas soutenir un secteur dépassé ou un secteur condamné, ce n'est pas porter une assistance plus ou moins électorale à une activité sans avenir, c'est, au contraire, soutenir un des secteurs d'avenir de l'économie française.

Lire aussi - Jacques Chirac au Salon de l’Agriculture : trois éleveurs se souviennent

3 : les agriculteurs, la comptabilité et la gestion : « une prise de conscience impérative »

Toujours en 1980, VGE insiste sur la modernisation et l’avance technologique de l’agriculture française lorsqu’il s’adresse aux représentant des Chambres d’agriculture. Mais le président de la République veut une prise de conscience dans un secteur de plus en plus concurrentiel : « la préoccupation de la gestion doit désormais occuper, chez nos producteurs et souvent chez leurs épouses, une place équivalente à celle de la technique. Il n'est pas suffisant qu'il y ait en France 120000 agriculteurs tenant à l'heure actuelle une comptabilité de gestion leur permettant de voir clair »

 

4 : « Quand vous êtes aux trois-quarts de la moisson changez-vous votre méthode de culture ? »

Lors de la campagne de 1981, VGE veut poursuivre sur sa ligne politique et utilise une métaphore agricole. « Quand vous êtes aux trois-quarts de la moisson, est-ce que vous changez votre méthode de culture ? Est-ce qu’il n’est pas plus sage de poursuivre le travail entrepris ? Est-ce que vous abandonnez ce que vous avez semé pour que d’autres viennent le récolter à votre place ? » Le candidat invite alors les agriculteurs à rejeter la société « collectiviste et appauvrie du candidat communiste ».

Les plus lus

[Covid-19] Agriculteurs : téléchargez l'attestation obligatoire au-delà de 10 km et pendant les horaires du couvre-feu
Pendant le confinement, les agriculteurs continuent à travailler. Pour les déplacements au-delà de 10 km ou pendant les horaires…
Emilie Faucheron
Vignes, fruits, betteraves anéantis par le gel : des agriculteurs témoignent
La gorge nouée, émus, des vignerons, arboriculteurs et betteraviers témoignent sur les réseaux sociaux des dégâts considérables…
Antoine Carré, président des Jeunes agriculteurs de Côte d'Or
[Pac - Manifestation à Dijon] Antoine Carré, président des Jeunes agriculteurs de Côte d’Or : « On m’a mis les menottes dans le dos, comme un délinquant »
Antoine Carré, président des Jeunes agriculteurs de Côte d’Or, en Gaec sur une exploitations polyculture élevage (limousines…
Gel
Une deuxième vague de froid, plus humide, attendue après le pire gel qu’ait connu l’agriculture française depuis 1950
Les agriculteurs français viennent de vivre un épisode de gel catastrophique et doivent se préparer au retour d'un froid, moins…
Religieuses et agricultrices : elles recherchent 700 000 € !
Dans le Gers, une communauté de moniales cisterciennes est installée depuis 1949 à l’abbaye de Boulaur. Le site abrite une…
Serge Zaka (ITK)
[Météo] Les records de la vague de chaleur plus graves que l'épisode de gel pour l'agriculture
Sur son temps personnel, le passionné Serge Zaka, docteur en agroclimatologie chez ITK et administrateur de l’association…
Publicité