Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Emissions de CO2
[Vidéo] Pourquoi l'élevage pollue moins que les transports

Comparons ce qui est comparable. Si les chiffres ne sont pas obtenus sur les mêmes bases de calcul, il ne peut y avoir que de « fausses comparaisons ». Dans une vidéo postée sur YouTube, Etienne Fourmont, éleveur passionné, explique l’origine des divergences de vues dès que l’on parle d’impact CO2 des différents secteurs d’activité. Qui des transports ou de l’élevage… ? En réalité, les véhicules polluent plus que les bovins.

Pets de bovins ou gaz d’échappements des voitures ? Ces dernières semaines, le débat est lancé pour savoir qui serait responsable du plus fort taux d’émission de CO2 dans le monde. L’animateur Nagui qui soutenait que l’élevage produisait plus de dioxyde de carbone que le secteur des transports a reçu une lettre de l’interprofession bétail & viande l’accusant d’avoir propagé des « propos mensongers ». L’intervention de l’homme de télé a tourné en boucle sur les réseaux sociaux suscitant de nombreuses réactions.

Le Youtuber agriculteur Etienne Fourmont est de ceux qui ont fustigé l’homme de télé. « C'est faux », a-t-il placardé dans une première vidéo. L’éleveur sarthois poste régulièrement des vidéos pour expliquer son métier et communiquer sur le monde agricole. Les dires de Nagui lui ont hérissé le poil – et qui sait, peut-être aussi celui de ses vaches – et il a décidé de revenir sur le sujet. Nouvelle vidéo, en partenariat avec le journal Agri 72.

« Je suis agriculteur, prévient-il en préambule, donc forcément, mon avis sur la consommation de viande ne sera pas impartial. Je ne suis pas là pour vous convaincre de manger moins ou plus de viande. Chacun fait ce qu’il veut avec sa nourriture. L’important est de se faire plaisir. » Alors pourquoi une nouvelle vidéo ? Pour parler chiffres, car c’est bien cela l’origine des discordes.

En 6 minutes 49, l’éleveur de Viré-en-Champagne revient sur la polémique « qui pollue le plus ? » sans nier la contribution de l’agriculture en tant que source de gaz à effet de serre.

La divergence de propos est due selon lui à la manière d’évaluer les émissions. On est sur « des fausses comparaisons », explique-t-il. « On compare des chiffres qui ne sont pas basés sur le même mode de calcul. »

Le rapport de la FAO est la référence des émissions de gaz à effet de serre produites par le secteur de l'élevage.  Les émissions de gaz autres que le CO2, méthane notamment, sont convertis en équivalent CO2. Et la FAO considère « tout le cycle de vie de l’élevage : les émissions liées à la consommation d’énergie des élevages, à la production d’alimentation et celles liées au transport.

Pour le secteur du transport ,en revanche, le GIEC, Groupement d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, ne sont prises en compte que les émissions de CO2 des véhicules. Pour comparer sérieusement l’impact de l’élevage par rapport à celui des transports sur les émissions de CO2, « il faudrait que l’on prenne les mêmes bases de calcul », martèle le YouTuber. Ce qui est le cas dans les études réalisées par le World Resources Institute. Dans ce rapport, l’élevage n’arrive qu’en 7e position en générant 5,4 % des émissions de CO2 modiales. Les transports, eux, sont bien en tête de ce classement avec 13% des émissions de CO2 mondiale, devant la déforestation qui représente 10, 9 % de la pollution et la consommation énergétique des bâtiments, sensiblement au même niveau avec 10,2 %.

 

Un YouTuber également sur le front du bien-être animal

Etienne Fourmont ne s’intéresse pas qu’aux gaz émis par ses vaches. Il s’intéresse aussi à leur bien-être. En réponse à la carte des fermes-usines en France qu’a tenté d’établir l’association Greenpeace, le YouTuber a imaginé une carte du bien-être animal. Les agriculteurs pensant pouvoir y figurer peuvent s’inscrire. C’est ce qu’a fait Guillaume Ferey, éleveur de vaches laitières dans le Calvados. Reportage dans l’Agriculteur normand.
 

Lire aussi sur Réussir Bovins Viande : « Emettre moins de gaz à effet de serre est à la portée de l'élevage »,

« Des éleveurs engagés pour réduire les émissions de gaz à effet de serre »

et « Répondre au feu des ‘anti ‘».

 

 

Vous aimerez aussi

Inspirons-nous des laits de montagne tyrolien et bavarois !
Lait
Grâce à une communication mettant en avant la naturalité et l’authenticité et à un accompagnement politique de régions, les…
Time'Live, un capteur au service du bien-être du troupeau
Lait
Source de rentabilité, le bien-être animal est suivi 24h/24 et 7j/7 par l’outil de monitoring Time’Live. Il sera proposé par…
Vignette
De Mauriac à Singapour : un Cantalien sacré meilleur chef d'Asie
Le petit Julien a grandi en Auvergne, dans le Cantal. Rien ne prédestinait cet enfant issu d'un milieu rural modeste à devenir un…
Fusion des associations Conseil Elevage d'Ardèche, Drôme et Isère
Lait

Après 3 années de mutualisation des ressources et de construction du projet, Adice est née de la fusion des associations…

Vignette
Un biocombustible nommé « black pellet » produit à partir du bois dans la Marne en 2020
Une première pierre pour une première mondiale. L’usine qui va voir le jour en Champagne va produire du « black pellet » à partir…
L’activation des semences de betteraves fourragères gagne du terrain
Lait

L’activation des semences est un procédé qui consiste à initier, de manière précise et contrôlée, les toutes premières étapes…

Publicité