Aller au contenu principal

Portail Réussir: le média dédié à l'agriculture, l'agroalimentaire et l'alimentation.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

[VIDEO] Le prix des drêches a doublé : les éleveurs de l’Est s'organisent

Les éleveurs de l’Est veulent relocaliser la valorisation des drêches de brasserie. Les prix sont passés de 25 €/tonne à plus de 50 €/tonne. Une hausse qui force certains producteurs de lait à préférer le soja américain. 12 éleveurs se mobilisent avec la création d’un GIE.

Les drêches sont appétentes, sont source de protéines, sans OGM, ont un effet galactogène, elles favorisent le bilan carbone. Les avantages sont nombreux. Seul hic : le prix.  En 3 ou 4 ans, les tarifs ont été fortement réévalués, passant de 25 à plus de 50 €/tonnes. A regret, les éleveurs se tournent vers du soja « de l’autre bout du monde ».

 

Drêches : les éleveurs veulent s'engager sur trois ans

Dans les années 90, 80 % des drêches locales étaient consommées en Alsace-Lorraine. Désormais, deux tiers quittent ce territoire. Dans un contexte sociétal en attente de circuit-court, 12 producteurs ont donc monté un GIE. 130 éleveurs les soutiennent. Leur objectif : mieux négocier avec les brasseries du secteur. « On veut leur proposer un partenariat gagnant-gagnant. Collectivement, nous voulons nous engager sur un volume de 31 5000 tonnes et sur une période de trois. Nous demandons que les drêches soient restituées à un prix maximum de 40 €/tonne dans nos fermes », explique Johann Vevert, éleveur à Remoncourt (Meurthe-et-Moselle).

 

Plus d’information sur le site du Paysan du Haut

Les plus lus

Vignette
Dans le Tarn, une production de gaz agricole qui bénéficie aux habitants et aux entreprises locales
Produire de l'énergie renouvelable sur une exploitation agricole et injecter du gaz dans le réseau pour contribuer aux besoins…
Vignette
Une prime de 15 €/1000 litres pour produire du lait de vaches nourries sans OGM
Lidl l’a demandé, Lact’Union l’a fait. Avec les éleveurs laitiers volontaires, la coopérative s’engage dans une démarche « lait d…
Steyr Konzept – Un concept de tracteur hybride
Machinisme
Le tractoriste autrichien présente un concept-tractor futuriste aussi bien dans son design que dans la technologie embarquée.
BC Technique investit fort pour développer sa gamme de matériels de désherbage mécanique Phenix Agrosystem
Machinisme
Connue pour la distribution en France des produits autrichiens Hatzenbichler, l’entreprise BC Technique investit dans les…
Aux États-Unis, les contrôles des défauts de carcasse confiés aux abattoirs
Porc

Le département américain de l’agriculture (USDA) prévoit de retirer toute limite à la vitesse à laquelle les abattoirs…

« J’ai mis sous le même toit tous les animaux à risques »
Lait
Au Gaec Holstein Alliance, dans les Côtes-d’Armor, les génisses en post-sevrage ou en transition alimentaire, les taries, les…
Publicité