Aller au contenu principal

[Interview] Valérie Le Roy, directrice du SIA : « On est plutôt confiants pour le Salon de l'agriculture 2022 »

La 58e édition du Salon international se prépare. Le prochain SIA aura lieu du 26 février au 6 mars 2022. Après l’annulation de la manifestation en 2021 en raison de la crise Covid, le salon 2022 devra tenir compte des mesures sanitaires en vigueur. Mais les préparatifs sont lancés et visiteurs et exposants manifestent leur envie de revenir. Entretien avec Valérie Le Roy, directrice du salon.

Valérie Le Roy : « Nous sommes actuellement à 40 % d’exposants qui ont réservé, ce qui correspond à la courbe des autres années. »
© Comexposium

Le Salon international de l’agriculture 2022 est sur les rails. Il se déroulera du 26 février au 6 mars, porte de Versailles à Paris. Ou en sont les préparatifs et comment se présentent les choses à 5 mois de la manifestation ? Les organisateurs d’événements doivent ajuster au jour le jour, en fonction des directives gouvernementales et de l’évolution de la crise. Valérie Le Roy, directrice du SIA, nous parle de ce difficile exercice pour lequel il faut faire preuve d’une certaine « agilité ».

Quelle fréquentation attendez-vous au SIA en 2022 ?

Valérie Le Roy – « En 2020, nous avons accueilli 480 000 visiteurs, avec une journée en moins et dans le contexte Covid. C’est la seule fois depuis une vingtaine d’années que l’on a fait si peu d’entrées. En moyenne, il y a chaque année autour de 600 000 visiteurs. Pour 2022, il est pour le moment difficile de se prononcer et de savoir comment ça va se passer. Pour l’affluence étrangère, c’est très compliqué de répondre. On est très en observation des événements qui ont lieu en ce moment, salons agricoles et foires, et qui semblent enregistrer une baisse de 15 à 30 %. La loi sur l’application du " pass sanitaire " est votée jusqu’au 15 novembre et il est question de la prolonger. Cela dépendra de l’ambiance en février et de la loi qui sera en vigueur à ce moment-là. On n’est pas devins, on verra bien mais on est plutôt confiants. »

Comment se présentent les réservations de stands ?

V. L. R. – « Nous sommes actuellement à 40 % d’exposants qui ont réservé, ce qui correspond à la courbe des autres années. Parmi les 60 % restants, il y en a peut-être qui vont baisser leur surface mais pour ce salon, le « taux d’affect » est super important et le collectif d’exposants très engagé. Les institutionnels n’ont pas de problématique financière. Les incertitudes pèsent plus sur les producteurs en régions. Certains ont du mal à se remettre de la crise Covid. Les inscriptions ont démarré fin juillet et à l’heure actuelle, les indicateurs ne sont pas inquiétants pour les exposants. Si il y a une baisse des surfaces de stands, nous avons des nouvelles demandes d’exposants liés à la période électorale. Des marques collectives, des interprofessions et organisations professionnelles bénéficiant de subsides européens pourraient être exposants cette année pour expliquer leur fonctionnement. »

« Depuis 3 ans, nous travaillons à l’amélioration du confort de circulation dans le salon ».

Prévoyez-vous certains changements pour ce salon 2022 ?

V. L. R. – « Il n’y aura pas de changements fondamentaux. Les secteurs seront les mêmes qu’en 2020. Nous travaillons dans la continuité de 2019 et 2020 pour améliorer le confort de circulation. Dans les secteurs où c’est possible, nous allons élargir les allées et faciliter le flux des visiteurs, en modifiant la superficie de certains halls. C’est un dossier global que nous avons engagé depuis 3 ans qui comprend également la mise en place de signalétiques simplifiées, de zones de repos, de services. »

Parmi les questions posées par la page Facebook du SIA, il y a celle de la validité des billets non utilisés en 2020. Que répondez-vous ?

V. L. R. – « Nous avons en effet beaucoup de réactions de personnes qui montrent leur intérêt pour le salon et leur envie de venir. Je précise que les billets non utilisés et non remboursés en 2020 seront valides pour le salon 2022. »

Lire aussi « Le Salon international de l’agriculture en pleine préparation du retour en 2022 »

Voir aussi « [VIDEO #FaceCam] - Valérie Le Roy, Directrice du SIA : “J’ai une passion pour le fromage de chèvre“ »

 

Les plus lus

Jeune et agriculture
Les jeunes ont une opinion bien tranchée sur l’agriculture
Les 18-35 ans ont une image moins positive de l’agriculture que l’ensemble de la population française et attendent qu’elle joue…
Sanglier ville capture écran reportage TV
Quand les sangliers arrivent en ville, Christiane Lambert pointe « la protection des espèces »
A Rome, les sangliers se promènent dans les rues la nuit et se nourrissent des détritus des poubelles. Un phénomène lié à une « …
Xavier Niel nomme un « Paysan-directeur » à la tête de la ferme d’Hectar
Christophe Naudin, 39 ans, devra gérer la ferme pilote de 250 hectares en polyculture de céréales et élevage bovin en « …
L’Aspa : une allocation pour ceux qui disposent de peu de ressources pour leur retraite
L’Aspa, l’Allocation de solidarité aux personnes âgées est prévue pour permettre aux personnes disposant d’une faible retraite de…
Assemblée nationale
[Mise à jour] Egalim 2 définitivement adoptée : quels changements pour les agriculteurs ?
La loi Egalim 2 est définitivement adoptée après l'ultime vote du Sénat jeudi 14 octobre au soir. Retour sur ses principales…
Différents labels de qualité
Forte offensive d’UFC-Que Choisir, Greenpeace et WWF France contre les labels alimentaires
Une révision de la gouvernance de l’INAO, et des soutiens apportés aux signes de qualité, mentions réglementées et labels…
Publicité