Aller au contenu principal

[Agribashing] Vaches à fistule ou à hublot : le gouvernement soutient la recherche scientifique

La pose de fistules sur les vaches est « choquante » mais « utile à la science », estime Brune Poirson. La secrétaire d'Etat à la Transition écologique a réagi, vendredi 21 juin, sur la chaine Public Sénat. Sur BFMTV, le ministre de l’agriculture a rappelé que la pratique est courante dans le monde entier. L’INRA a également justifié la démarche sur Europe1.

"C'est choquant", mais "ce sont des pratiques scientifiques et qui ne font      pas souffrir l'animal. On en est sûr car on sait mesurer le stress chez les animaux", a assuré BrunePoirson
"C'est choquant", mais "ce sont des pratiques scientifiques et qui ne font pas souffrir l'animal. On en est sûr car on sait mesurer le stress chez les animaux", a assuré BrunePoirson
© Capture écran LCP

Passée l’émotion suscitée par la vidéo de L214, des voix tentent de justifier la méthode des vaches dites « à hublot ». Sur Europe 1, Jean-Baptiste Coulon, président du centre INRA Auvergne-Rhône Alpes, a fait preuve de pédagogie. Connaitre le fonctionnement du tube digestif permet « de  répondre à un certain nombre de questions ». Par exemple : l’optimisation de l’alimentation offerte au ruminant. « La France, avec l’INRA, a été pionnière dans ce domaine en proposant des normes utilisées maintenant en Europe et dans le monde ». L’INRA a également pu réduire les troubles liées à l’acidose. « Plus récemment, nous avons optimisé la qualité des produits ». Dernier point, les recherches actuelles ont pour but de « réduire les émissions de méthane ».

 

Le responsable de l'INRA a également répondu sur la question de la douleur de l’animal. « La vache ne doit pas avoir mal. Si les animaux souffraient, ils ne seraient pas dans les conditions normales d’un élevage. Et tous les résultats que nous obtiendrions seraient biaisées scientifiquement ».

 

Lire aussi : Nagui et L214 découvrent les vaches à hublot : le monde agricole réagit

 

Brune Poirson : "besoin de science"

Toujours sur la question du bien-être animal, Brune Poirson affirme que « Ces pratiques ne font pas souffrir l’animal » affirme Brune Poirson. Après avoir été choquée, la secrétaire d'Etat à la Transition écologique s’est « immédiatement renseignée pour en savoir plus ». Sur la chaine parlementaire, elle a notamment indiqué : « C’est toujours un équilibre compliqué car nous avons besoin de la science, y compris pour développer des médicaments qui peuvent être bénéfiques pour les animaux. »

 

Didier Guillaume regrette les intrusions dans les élevages

Sur BFM-TV, le ministre l’agriculture a également rappelé que cette pratique de fistule gastrique est « courante dans tous les pays du monde ». Didier Guillaume regrette les intrusions de L214, "ces images qui peuvent être aussi détournées et amener un peu de tension".

 

Les plus lus

Les Touristes
Les touristes, mission agriculteurs : pourquoi le directeur du lycée agricole a validé l'émission d'Arthur sur TF1
Le lycée agricole de Contamine-sur-Arve en Haute-Savoie a accueilli en immersion cinq humoristes et une ancienne miss France pour…
Ecole Hectar
Hectar : l’enseignement agricole public manifeste contre l’école de Xavier Niel
Treize organisations syndicales et associations de l’enseignement agricole public appellent à manifester ce mardi 29 juin dans…
Farming simulator
On en sait plus sur la sortie de Farming Simulator 22
Le jeu de simulation agricole, déjà en précommande, sortira le 22 novembre 2021. Son éditeur Giants Software annonce la…
Première mondiale - Une usine pour le recyclage des ficelles et filets agricoles annoncée pour 2022
L’entreprise normande RecyOuest a annoncé le 9 juillet son projet de construction d’une usine de recyclage des ficelles et filets…
Moissons 2021 : premières impressions mitigées et craintes pour la suite
Certains n’ont pas commencé, d’autres sont en pleine récolte. Les moissons 2021 ont pris du retard en raison des pluies de début…
Hélène Thouy
Parti animaliste : cinq choses à savoir sur Hélène Thouy candidate à la Présidentielle
Hélène Thouy, coprésidente du Parti animaliste, s’est déclarée le jeudi 1er juillet dernier candidate à l’élection…
Publicité