Aller au contenu principal

Fruits et légumes
Une vraie tromperie aux faux kiwis français

Des kiwis étiquetés « origine France » en provenance d’Italie. C'est une fraude caractérisée qui vient d’être démasquée par les services de la répression des fraudes. L’affaire se propage dans les médias.

© Benoît Bourgeois / Union européenne

C’est une nouvelle qui risque de ne pas améliorer les relations franco-italiennes déjà un peu tendues ces dernières semaines. 12 % des kiwis « français » seraient en fait italiens. La nouvelle a fait le tour des rédactions, suite à une information communiquée par la DGCCRF. La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes  a indiqué le 25 mars avoir lancé plusieurs procédures contre des entreprises ayant importé en France des kiwis italiens sous l'étiquetage «produits en France». Une fraude à l’origine géographique qui aurait rapporté « plusieurs millions d'euros » à ses bénéficiaires, les kiwis français étant vendus «plus cher» a indiqué la secrétaire d’État à l'économie Agnès Pannier-Runacher. Pour les services de la répression des fraudes, il s’agit « d'une tromperie grave pour les consommateurs et d'une concurrence déloyale nocive pour les producteurs français ». Le pot aux roses a été découvert suite à des analyses révélant des traces de produits phytosanitaires non autorisés en France. Le tribunal de grande instance a été saisi de l’affaire et le bureau interprofessionnel du kiwi (BIK) envisage de se porter partie civile. Plusieurs entreprises importatrices sont en cause dans ces infractions qui ont conduit les commerçants à duper le consommateur.

L'information circule et nombreux ont été les journaux à en informer leurs lecteurs.

Parmi eux : Réussir Fruits et Légumes, Europe 1, Le Parisien, Conso Globe.

La DGCCRF va inciter le consommateur à veiller au grain

Il est des fraudes cachées… et des anomalies quelquefois visibles. Les services de la répression des fraudes développent actuellement une application en ligne qui permettra au consommateur de signaler un dysfonctionnement. Le « Signal Conso » devrait être opérationnel fin 2019-début 2020. A lire dans Les Marchés.
 

 

Les plus lus

Photovoltaïque
Photovoltaïque : grosse inquiétude chez les agriculteurs face au projet de révision rétroactive des tarifs
Le gouvernement a mis en consultation le 2 juin un projet de révision tarifaire photovoltaïque qui menace de faillite plus de 500…
Lucie Lucas
La comédienne Lucie Lucas se met à nu pour défendre l'agriculture bio
Installée depuis 2019 en Bretagne dans une ferme en permaculture et engagée dans une liste aux régionales menée par Daniel Cueff…
Wazoo
« Boire un canon c’est sauver un vigneron », la chanson à boire de l’été ?
Après son album Agriculteurs paru en 2020, le groupe de folk festif auvergnat sort une chanson de soutien aux vignerons touchés…
Domaine de la Boissière à à Lévis Saint-Nom dans la vallée de la Chevreuse
L’école Hectar suscite colère et interrogations dans l’enseignement agricole
Le projet d’école d’agriculture Hectar porté par Audrey Bourolleau et soutenu par Xavier Niel suscite de nombreuses…
Ouverture prochaine du marché français du cannabidiol et autres extraits de chanvre
Après de très nombreuses réunions entre les différentes administrations impliquées et l’UIVEC, la France va autoriser l’…
Paul Sugy
Paul Sugy : « prenez le sujet de l’antispécisme au sérieux, on n’a pas fini d’en entendre parler »
Ancien élève de l’Ecole normale supérieure et diplômé de Sciences Po Paris, aujourd'hui journaliste au Figaro Paul Sugy démonte,…
Publicité