Aller au contenu principal

Une réserve d’eau individuelle de 10 000 m3 chez un agriculteur irrigant en Limagne

Chez Mathieu Daim, agriculteur dans le Puy-de-Dôme, la construction d’une réserve d’eau de 10 000 m3 s’est achevée récemment. Une première pour le département qui peut désormais servir de référence pour d’autres projets. Le producteur irrigant partage volontiers son expérience.

© AgriLife Today / flickr

« Quel que soit le système, bio ou conventionnel, quelle que soit la production végétale ou fourragère, les agriculteurs ont besoin d'eau et de la gérer pour sécuriser leurs productions et répondre aux attentes d'une alimentation de proximité et de qualité » explique Mathieu Daim dans l’Auvergne agricole.

Une réserve de 10 000 m3 d'eau

C’est pour cette raison que l’agriculteur du Puy-de-Dôme vient de mener à bien un projet auquel il réfléchissait depuis deux ans : la réalisation d’une retenue d’eau d’une capacité de 10 000 m3 à partir « d’un puits construit il y a plus de 30 ans sur la ferme », précise la revue. L’agriculteur produit des grandes cultures, des oignons et des pommes de terre en Limagne. « Irrigant à partir du barrage du Sep, et situé en bout de réseau, Mathieu Daim se trouvait dans une impasse face à l'impossibilité d'augmenter son volume d'irrigation », relate le journal agricole. 

« Le dérèglement climatique est aujourd’hui une réalité », observe-t-il dans la revue de la chambre d’agriculture du Puy-de-Dôme. « Depuis plusieurs années, je me posais la question de comment augmenter ma capacité d’irrigation ». Et ce sont finalement « deux années de sécheresse consécutives » qui l’ont fait prendre sa décision. Un moyen pour lui de sécuriser sa production et son revenu, en confortant les filières locales dont il dépend. Dans le département, c'est un  « premier projet individuel de réserve d’eau », note l’Auvergne agricole.

Lire l’intégralité de l’article « Une retenue d’eau qui fait désormais référence » dans l’Auvergne agricole

Pour la réalisation de cet ouvrage, il s’est entouré des conseils de professionnels, de l’administration et de la chambre d’agriculture 63. Un ouvrage qui peut servir de « référence » pour d’autres projets de ce type, estime son propriétaire. Et il est prêt à partager son expérience avec d’autres agriculteurs.

 

Lire aussi dans Réussir Fruits & Légumes FLD « Nord : quelle gestion de l’eau pour les légumes ? »

Lire aussi Eric Frétillère, président des Irrigants de France : « L’eau est un enjeu à l’échelle des territoires » et pour sortir du champ Eric Frétillère communique sa passion d’être agriculteur en style « one man show »

 

 

Les plus lus

Photovoltaïque
Photovoltaïque : grosse inquiétude chez les agriculteurs face au projet de révision rétroactive des tarifs
Le gouvernement a mis en consultation le 2 juin un projet de révision tarifaire photovoltaïque qui menace de faillite plus de 500…
accident
Agriculteurs et accidents de la route : quels sont les comportements dangereux ?
En 2021, Assurance prévention a mené une enquête auprès des conducteurs de véhicules agricoles. Les chiffres qui s'en dégagent…
Lucie Lucas
La comédienne Lucie Lucas se met à nu pour défendre l'agriculture bio
Installée depuis 2019 en Bretagne dans une ferme en permaculture et engagée dans une liste aux régionales menée par Daniel Cueff…
Wazoo
« Boire un canon c’est sauver un vigneron », la chanson à boire de l’été ?
Après son album Agriculteurs paru en 2020, le groupe de folk festif auvergnat sort une chanson de soutien aux vignerons touchés…
Ouverture prochaine du marché français du cannabidiol et autres extraits de chanvre
Après de très nombreuses réunions entre les différentes administrations impliquées et l’UIVEC, la France va autoriser l’…
Eté
[Météo] Fort risque de sécheresse cet été sur une grande partie de la France
La situation des nappes risque de s’aggraver dans les semaines qui viennent dans plusieurs régions alors que l’été s’annonce plus…
Publicité