Aller au contenu principal

Portail Réussir: le média dédié à l'agriculture, l'agroalimentaire et l'alimentation.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Agriculture : la « patate intelligente » se moque des start-up

Le Français Nicolas Baldeck s’est rendu au CES de Las Vegas pour y présenter sa « patate intelligente » connectée à une opération de communication très réussie. En présentant Potato, une start-up inventée de toute pièce, son objectif était de tourner en dérision ce monde des nouvelles technologies.

Il s’appelle Nicolas Baldeck. Sur Twitter, il se présente comme entrepreneur, innovateur, rêveur, artiste. « Cela me permet de proposer des solutions d'ingénierie créatives et perturbatrices et me donne d'excellentes compétences pour la résolution de problèmes »

Dans sa description, l’homme oublie de dire qu’il a le sens de l’humour. Du 7 au 10 janvier, il était présent au CES, le Consumer Electronics Show, le salon international de l’innovation technologique  de Las Vegas aux Etats-Unis pour y présenter sa « patate connectée ». Une invention bidon destinée à interroger sur certains produits inutiles générés par l’industrie de la technologie.

Patato serait capable de « décoder le langage de la pomme de terre grâce à une carte électronique plantée dans le légume et connectée par bluetooth à une application smartphone », s’amuse Sylvain Rolland dans La Tribune.

Le tubercule devient un outil d’aide à la décision basé sur le Neuraspud, une « interface pomme de terre-machine à haut débit ». Comment ça marche ? « Pas de câbles. Pas de piles », écrit la Tribune, rapportant les précisions livrées par l’inventeur. « Potato utilise une technologie de pointe de récupération d’énergie appelée Potat’Ohm. » Tout cela fonctionne grâce aux électrolytes de la pomme de terre. « C’est ce qui alimente l’appareil ».

Un argumentaire technique qui semble avoir convaincu le comité de sélection du prestigieux salon. Tout a fonctionné à merveille et rien ne manquait : kit presse, vidéo sur YouTube et plateforme de financement participatif pour faire l’acquisition de la « patate intelligente », ou encore la possibilité de la gagner en déposant sa carte de visite sur le stand. 1 kg de cartes récoltées !

Sur Twitter, le technicien de la blague précise aussi qu'il cherche un nouveau job. Sa pretation au CES aura été beaucoup plus efficace qu'une lettre de motivation.

Lire aussi [Interview] Nicolas Baldeck : « Je veux inciter à réfléchir sur la pertinence de tout connecter »

Les plus lus

[VIDEO] Kubota - Un concept tractor et un tracteur électrique en test en France en 2020
Machinisme
A l'occasion du 130ème anniversaire de la création de Kubota, le Nippon dévoile ses projets à plus ou moins long terme…
Boisselet distribue le pulvériseur Agromy en exclusivité
Machinisme
Le spécialiste bourguignon du travail du sol dans les vignes Boisselet construit des pulvériseurs Agromy.
Immatriculations de tracteurs vignes et vergers : Confortable avance pour New Holland et forte progression pour Massey Ferguson et Landini
Machinisme
Le marché des tracteurs spécialisés vignes et vergers a repris des couleurs en 2019 avec 3 870 unités immatriculées, contre 2 868…
[VIDEO] Si le train est en panne, monte dans la remorque du tracteur !
Le paysan au secours des passagers du Bordeaux-Marseille. C'est le titre d'une histoire vraie qui s'est déroulée au milieu de la…
Arrachage manuel des betteraves : la solidarité perdure en agriculture !
Chez Thierry Breton, la récolte des 2 derniers hectares de betteraves fourragères a dû être réalisée manuellement. Plus d’une…
Un concours pour ceux qui « osent imaginer de nouvelles façons de mieux manger »
La 7e édition du concours IdFood est lancée depuis le 23 janvier et il va récompenser cette année encore des projets d…
Publicité