Aller au contenu principal
Font Size

Agriculture : la « patate intelligente » se moque des start-up

Le Français Nicolas Baldeck s’est rendu au CES de Las Vegas pour y présenter sa « patate intelligente » connectée à une opération de communication très réussie. En présentant Potato, une start-up inventée de toute pièce, son objectif était de tourner en dérision ce monde des nouvelles technologies.

Il s’appelle Nicolas Baldeck. Sur Twitter, il se présente comme entrepreneur, innovateur, rêveur, artiste. « Cela me permet de proposer des solutions d'ingénierie créatives et perturbatrices et me donne d'excellentes compétences pour la résolution de problèmes »

Dans sa description, l’homme oublie de dire qu’il a le sens de l’humour. Du 7 au 10 janvier, il était présent au CES, le Consumer Electronics Show, le salon international de l’innovation technologique  de Las Vegas aux Etats-Unis pour y présenter sa « patate connectée ». Une invention bidon destinée à interroger sur certains produits inutiles générés par l’industrie de la technologie.

Patato serait capable de « décoder le langage de la pomme de terre grâce à une carte électronique plantée dans le légume et connectée par bluetooth à une application smartphone », s’amuse Sylvain Rolland dans La Tribune.

Le tubercule devient un outil d’aide à la décision basé sur le Neuraspud, une « interface pomme de terre-machine à haut débit ». Comment ça marche ? « Pas de câbles. Pas de piles », écrit la Tribune, rapportant les précisions livrées par l’inventeur. « Potato utilise une technologie de pointe de récupération d’énergie appelée Potat’Ohm. » Tout cela fonctionne grâce aux électrolytes de la pomme de terre. « C’est ce qui alimente l’appareil ».

Un argumentaire technique qui semble avoir convaincu le comité de sélection du prestigieux salon. Tout a fonctionné à merveille et rien ne manquait : kit presse, vidéo sur YouTube et plateforme de financement participatif pour faire l’acquisition de la « patate intelligente », ou encore la possibilité de la gagner en déposant sa carte de visite sur le stand. 1 kg de cartes récoltées !

Sur Twitter, le technicien de la blague précise aussi qu'il cherche un nouveau job. Sa pretation au CES aura été beaucoup plus efficace qu'une lettre de motivation.

Lire aussi [Interview] Nicolas Baldeck : « Je veux inciter à réfléchir sur la pertinence de tout connecter »

Les plus lus

Louis Bodin
[VIDEO] Quand le Mr. Météo TF1, Louis Bodin, conduit une moissonneuse-batteuse !
Le groupe agricole Noriap des Hauts-de-France et Seine-Maritime invite Louis Bodin, ingénieur-prévisionniste-météorologue, à…
Julie Bléron, référente agricole de gendarmerie
Dans l’Orne, la gendarmerie a une spécialiste du monde agricole
Julie Bléron est référente agricole de gendarmerie. Sa mission est de recréer un lien entre la gendarmerie et l’agriculture. Avec…
Joseph Boussion & Hugo Clément
Loup abattu - le berger Joseph Boussion recadre Hugo Clément : la vidéo vue plus d’un million de fois
Dimanche 5 juillet, un loup est abattu au col du Lautaret, en Hautes-Alpes. Cet abattage légal est-il normal ? Entre indignation…
[Vidéo archive INA] L’agriculteur roulait sans permis grâce à une Aronde
Insolite - En 1978, des agriculteurs du Calvados témoignaient dans l’émission « la lorgnette ». Sans permis de conduire, ils…
L’aliment liquide apporte énergie fermentescible et azote soluble
Bovins Viande
Formulé à partir de coproduits locaux, l’aliment liquide est un moyen simple de complémenter des animaux. Il peut se distribuer…
14 juillet - Interview d'Emmanuel Macron
14 juillet : les annonces de Macron à retenir pour l’agriculture
Le 14 juillet, le président Macron a répondu aux questions des journalistes Léa Salamé et Gilles Bouleau. Pendant 75 minutes, sur…
Publicité