Aller au contenu principal

Une manifestation contre la vente de Grignon le 11 septembre

L’association Grignon 2000 s’opposant à la vente du domaine de Grignon au promoteur Altarea prépare une manifestation le 11 septembre avec des étudiants d’AgroParisTech. La riposte s’organise aussi sur le plan juridique.

Grignon
Grignon 2000 compte faire revenir l’Etat sur sa décision de vendre Grignon tout en mettant en avant son projet d’y créer un Centre international dédié à l’Agriculture, à l’Alimentation et à l’Environnement via un bail emphytéotique auprès de l’Etat.

L’annonce de la vente cet été du domaine de Grignon abritant l’école AgroParisTech au promoteur immobilier Altarea ne passe toujours pas. Grignon 2000, l’association regroupant de nombreux anciens élèves et des amis de Grignon, qui avait présenté un projet alternatif avec la communauté de communes Cœur d’Yvelines, annonce une manifestation le samedi 11 septembre à Thiverval-Grignon. Des étudiants, dont les premières années ont rejoint ce 30 août le campus, devraient rejoindre le mouvement, s’opposant à la privatisation du domaine. « La manifestation est soutenue par la Mairie de Thiverval-Grignon », assure aussi le conseil d’administration de Grignon 2000.

Lire aussi : AgroParisTech : vente choc du domaine de Grignon au promoteur immobilier Altarea

Au-delà de cette action symbolique, l’association a adressé des courriers à Julien Denormandie, Bruno Le Maire et Barbara Pompili pour comprendre la décision de vendre le domaine à Altarea. L’association a aussi rencontré le directeur de cabinet adjoint de Julien Dermandie et a rendez-vous cette semaine avec le directeur de l’Immobilier de l’Etat.

Lire mise à jour : « La vente de Grignon n’est plus nécessaire à l’Etat »

Afin de former éventuellement un recours devant le tribunal administratif, d’ici la date butoir du 30 septembre, Grignon 2000 s’est par ailleurs rapproché du cabinet Huglo-Lepage, spécialisé en droit public et droit de l’environnement et qui s’est récemment illustré dans l’affaire de Grande-Synthe. Une faille aurait déjà été découverte dans la procédure de vente du domaine par l’Etat.

L’association compte faire revenir l’Etat sur sa décision de vendre Grignon tout en mettant en avant son projet d’y créer un Centre international dédié à l’Agriculture, à l’Alimentation et à l’Environnement via un bail emphytéotique auprès de l’Etat.

Lire aussi : Pourquoi les étudiants d'AgroParisTech bloquent-ils le site de Grignon ?

 

Les plus lus

Jeune et agriculture
Les jeunes ont une opinion bien tranchée sur l’agriculture
Les 18-35 ans ont une image moins positive de l’agriculture que l’ensemble de la population française et attendent qu’elle joue…
Sanglier ville capture écran reportage TV
Quand les sangliers arrivent en ville, Christiane Lambert pointe « la protection des espèces »
A Rome, les sangliers se promènent dans les rues la nuit et se nourrissent des détritus des poubelles. Un phénomène lié à une « …
Xavier Niel nomme un « Paysan-directeur » à la tête de la ferme d’Hectar
Christophe Naudin, 39 ans, devra gérer la ferme pilote de 250 hectares en polyculture de céréales et élevage bovin en « …
L’Aspa : une allocation pour ceux qui disposent de peu de ressources pour leur retraite
L’Aspa, l’Allocation de solidarité aux personnes âgées est prévue pour permettre aux personnes disposant d’une faible retraite de…
Assemblée nationale
[Mise à jour] Egalim 2 définitivement adoptée : quels changements pour les agriculteurs ?
La loi Egalim 2 est définitivement adoptée après l'ultime vote du Sénat jeudi 14 octobre au soir. Retour sur ses principales…
Différents labels de qualité
Forte offensive d’UFC-Que Choisir, Greenpeace et WWF France contre les labels alimentaires
Une révision de la gouvernance de l’INAO, et des soutiens apportés aux signes de qualité, mentions réglementées et labels…
Publicité