Aller au contenu principal

Une initiative mondiale pour réduire les émissions de méthane de 30 % d’ici 2030

Dans le cadre de la COP26 en novembre à Glasgow, l’Union européenne et les États-Unis vont lancer une initiative mondiale de réduction des émissions de méthane. Les pays qui adhèrent vont s'engager sur un objectif collectif de réduction d'au moins 30 % d'ici 2030 et une utilisation de meilleures méthodes d'inventaire pour quantifier les émissions de méthane. La Commission européenne va soutenir financièrement la mise en place d'un observatoire international indépendant des émissions de méthane (IMEO).

Elevage bovin en Belgique. La Commission européenne soutient le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) dans la mise en place d'un observatoire international indépendant des émissions de méthane (IMEO).
© Benoît Bourgeois / Commission européenne (archives)

Dans un communiqué de presse conjoint, l’Union européenne et les États-Unis ont confirmé ce 20 septembre l’engagement mondial concernant le méthane qui vise à réduire de 30 % d’ici 2030 les émissions mondiales de méthane. L’initiative sera lancée lors de la conférence des Nations Unies sur le changement climatique (COP26) en novembre à Glasgow. Le président des Etats-Unis Joe Biden et la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen ont invité les pays participant au Forum des économies majeures sur l'énergie et le climat, organisé par les États-Unis, à adhérer à l'engagement et ont salué ceux qui ont déjà manifesté leur soutien (dont le Royaume-Uni, l’Argentine et le Mexique).

Un observatoire international des émissions de méthane

L’engagement sur les réductions de méthane permettrait de réduire d'au moins 0,2 degré le réchauffement d'ici 2050, souligne la Commission européenne. L’agriculture, qui serait responsable d’environ 50 % des émissions de ce gaz à effet de serre (GES), est largement concernée par cet engagement. Bruxelles a présenté fin 2020 une stratégie pour réduire les émissions de méthane de l’UE. Sans fixer d'objectif contraignant, celle-ci propose en matière agricole de se concentrer dans un premier temps sur la collecte de données et l’adoption de bonnes pratiques.

L’engagement prévoit aussi l'utilisation de meilleures méthodes d'inventaire pour quantifier les émissions de méthane. La Commission européenne annonce qu’elle soutiendra financièrement la mise en place d'un observatoire international indépendant des émissions de méthane (IMEO). Cet observatoire doit remédier à l'insuffisance des données disponibles et améliorer la transparence dans ce domaine à l'échelon mondial.

Lire aussi « Réduction des gaz à effet de serre : pourquoi l’agriculture obtient une mauvaise note »

Lire aussi « L’agriculture est devenue le deuxième secteur le plus émetteur de gaz à effet de serre en 2020 »

Les plus lus

Jeune et agriculture
Les jeunes ont une opinion bien tranchée sur l’agriculture
Les 18-35 ans ont une image moins positive de l’agriculture que l’ensemble de la population française et attendent qu’elle joue…
Sanglier ville capture écran reportage TV
Quand les sangliers arrivent en ville, Christiane Lambert pointe « la protection des espèces »
A Rome, les sangliers se promènent dans les rues la nuit et se nourrissent des détritus des poubelles. Un phénomène lié à une « …
Xavier Niel nomme un « Paysan-directeur » à la tête de la ferme d’Hectar
Christophe Naudin, 39 ans, devra gérer la ferme pilote de 250 hectares en polyculture de céréales et élevage bovin en « …
L’Aspa : une allocation pour ceux qui disposent de peu de ressources pour leur retraite
L’Aspa, l’Allocation de solidarité aux personnes âgées est prévue pour permettre aux personnes disposant d’une faible retraite de…
Assemblée nationale
[Mise à jour] Egalim 2 définitivement adoptée : quels changements pour les agriculteurs ?
La loi Egalim 2 est définitivement adoptée après l'ultime vote du Sénat jeudi 14 octobre au soir. Retour sur ses principales…
Différents labels de qualité
Forte offensive d’UFC-Que Choisir, Greenpeace et WWF France contre les labels alimentaires
Une révision de la gouvernance de l’INAO, et des soutiens apportés aux signes de qualité, mentions réglementées et labels…
Publicité