Aller au contenu principal

Une cité du siècle vert pour un centenaire

Les pesticides sont pris dans une tempête médiatique. Mais la profession a décidé courageusement de braver l’opinion en communiquant au travers d'une exposition. Des informations  sur les produits phytosanitaires à découvrir à la Cité du Siècle vert, à Paris, pendant deux semaines.

C’est un sigle en 4 lettres : UIPP, comme Union des industries de la protection des plantes. Le syndicat des firmes phytosanitaires, des professionnels de la santé des plantes. Bref le monde des pesticides, mot directement issu de la traduction anglaise, mais qui s’est imposé dans la langue française.  

La sphère industrielle communique peu vers le grand public. En 2005, une campagne de pub est très mal accueillie. En 2006, nouvelle tentative à destination de la presse féminine sur le thème : « Qui sème des questions récolte des réponses ».

Depuis, la société a évolué. La ménagère de moins de 50 ans pèse de plus en plus lourd dans le panier des entreprises phytos. Le consommateur est devenu plus exigeant sur son alimentation. Il veut savoir, il veut qu’on lui rende des comptes. Les pesticides sont au menu des médias. Internet et les réseaux sociaux se sont également emparés du sujet. Bref, difficile de passer au travers.

Une expo et des portes ouvertes

Mais cette année, l’UIPP a décidé de prendre part au débat. L’organisation fête son centenaire, une occasion à ne pas louper pour communiquer. Ce temps fort va donc être un moment privilégié pour une exposition parisienne baptisée La Cité du Siècle vert.

Pour le syndicat,  l’objectif est de « dialoguer avec tous les citoyens et rétablir des vérités sur les bénéfices des pesticides ». Un parcours pédagogique, conçu avec l’Académie d’agriculture de France, est proposé aux visiteurs. L’exposition permet d’échanger avec des scientifiques d’entreprises du secteur et avec des agriculteurs.

Et comme on n’a pas tous les ans 100 ans, des « portes ouvertes » dans des laboratoires de recherche et des centres d’expérimentation sont prévues pour prolonger l’événement.

Pour graver dans le marbre ces moments de concertation entre grand public, monde agricole et élus, un livre, vert bien sûr, va aussi être édité.

La Cité du Siècle vert a ouvert ses portes le 14 mai et elle sera en place jusqu’au dimanche 27 mai à la galerie Joseph, 116 rue de Turenne dans le 3e à Paris.

 

Les plus lus

« Au nom de la Terre » : pendant le tournage, le robot de traite a continué à tourner
Le temps du tournage du film « Au nom de la Terre », sorti il y a un an, la ferme de la Touche, à Saint-Pierre-sur Orthe en…
Les agriculteurs méthaniseurs en colère contre la baisse annoncée des tarifs
Le nouveau cadre tarifaire de l’énergie issue de la méthanisation « défavoriserait fortement les sites agricoles de petite et…
Bien-être animal : un groupe Facebook s'attaque au RIP pour les animaux d'Hugo Clément
Franck Reynier est l’initiateur du groupe Facebook « Unis pour la ruralité » qui dit « Non au Rip » sur les animaux. Il a accepté…
« Le RIP pour les animaux s’essouffle » observe Jean-Baptiste Moreau, éleveur et député
Jean-Baptiste Moreau est agriculteur dans la Creuse et député. Il se prononce contre le projet de référendum sur les animaux…
Vital Concept sur le Tour de France : certains coureurs « deviendront sans doute agriculteurs »
Patrice Etienne, à la tête de l’entreprise de fourniture agricole Vital-Concept, a décidé de s’engager il y a trois ans dans le…
RIP pour les animaux : la contre-offensive s’organise
Face au RIP pour les animaux, le monde rural a décidé de réagir. Un groupe a été créé sur Facebook et une pétition contre le…
Publicité