Aller au contenu principal

Portail Réussir: le média dédié à l'agriculture, l'agroalimentaire et l'alimentation.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Alimentation des élevages
Les céréaliers solidaires des éleveurs dans une bourse aux fourrages

Certains ont déjà entamé les réserves prévues pour l’hiver. La solidarité se met en place pour aider les éleveurs en manque de fourrage pour nourrir leurs bêtes.

© Frédéric Faux / flickr

Orchestrées par la FNSEA (Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles), des opérations de solidarité sont organisées cette année pour fournir de la paille vers les zones qui en ont le plus besoin. « Cette belle dynamique du collectif constitue l’essence même de notre syndicalisme », précise la fédération, « elle est garante de la bonne réalisation des échanges et représente le meilleur rempart à la spéculation ».

Exemple en images dans le journal de 13 h, le mardi 23 juillet, sur TF1. Les caméras se sont posées dans les Pays-de-Loire. Clément Traineau, éleveur de Blondes d’Aquitaine dans le Maine-et-Loire, a déjà bien entamé ses stocks de paille et son ensilage d’herbe prévu pour l’hiver. Pour lui venir en aide, Thierry Foucteau, céréalier dans le département voisin de l’Indre-et-Loire, va lui vendre sa paille, à un prix inférieur au marché.

L'Anjou agricole s'intéresse aussi à cette opération paille et présente sur son site Laurent Moreau, éleveur laitier à Mozé-sur-Louet dans le Maine-et-Loire qui s'est fait livrer récemment 18 tonnes de paille en provenance des environs de Chinon.

30 départements participent à cette opération de solidarité.  En Bourgogne, les agriculteurs participent aussi à cette initiative. En Haute-Saône, Antoine Dumas a décidé de répondre à l’appel de la FDSEA en 2019, pour la deuxième année consécutive. Il veut « faire profiter les collègues les plus proches » de son foin, sa luzerne et surtout sa paille, explique-t-il sur France 3, dans un reportage du 22 juillet. A cette date, les offreurs étaient encore plus nombreux que les demandeurs. Mais les organisateurs de la bourse craignaient déjà que la tendance s’inverse.

Toujours en Bourgogne, le Portail de la Bio met également en relation éleveurs et céréaliers grâce à une bourse en ligne.

BourseFourrage

Pour faire face à la sécheresse qui s’installe, le ministère de l’Agriculture a demandé à l’Union européenne d’anticiper le versement d’un milliard d’euros d’aides prévues pour les éleveurs. Pour Emmanuel Aebischer, président de la FDSEA de Haute-Saône, l’avance sera insuffisante. « La campagne est en train de griller » constate-t-il.  Heureusement, « la solidarité agricole persiste ».

Les plus lus

Objectif HVE et moins de plastique pour Fruidor Terroirs
Fruits et légumes
À l’occasion de Fruit Logistica, Fruidor Terroirs a fait le point pour FLD sur les tendances fortes en cours de développement.…
VOG renforce ses engagements verts
Fruits et légumes
Emballages, électricité photovoltaïque, bio… Le consortium italien veut verdir au maximum ses pommes.
Lancement de « Né d’une seule ferme » au Sia
Les Marchés

Lors du salon de l’agriculture sera lancé « Né d’une seule ferme », une démarche d’ambition nationale, qui propose des…

Agneaux : baisse saisonnière des prix moins marquée
Les Marchés

Le cours de l’agneau français poursuit sa baisse saisonnière liée aux sorties d’agneaux issus des bassins laitiers mais…

Pomme de terre : une consommation toujours limitée
Les Marchés

Le marché demeure très calme, tant au niveau national qu’à l’export, conséquence du climat toujours très doux et des…

Poireau : suivre des règles de décision pour lutter contre le thrips
Fruits et légumes
Si le thrips du poireau est présent dans tous les bassins de production de poireau, ce n’est pas en intervenant systématiquement…
Publicité