Aller au contenu principal

Portail Réussir: le média dédié à l'agriculture, l'agroalimentaire et l'alimentation.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Alimentation des élevages
Les céréaliers solidaires des éleveurs dans une bourse aux fourrages

Certains ont déjà entamé les réserves prévues pour l’hiver. La solidarité se met en place pour aider les éleveurs en manque de fourrage pour nourrir leurs bêtes.

© Frédéric Faux / flickr

Orchestrées par la FNSEA (Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles), des opérations de solidarité sont organisées cette année pour fournir de la paille vers les zones qui en ont le plus besoin. « Cette belle dynamique du collectif constitue l’essence même de notre syndicalisme », précise la fédération, « elle est garante de la bonne réalisation des échanges et représente le meilleur rempart à la spéculation ».

Exemple en images dans le journal de 13 h, le mardi 23 juillet, sur TF1. Les caméras se sont posées dans les Pays-de-Loire. Clément Traineau, éleveur de Blondes d’Aquitaine dans le Maine-et-Loire, a déjà bien entamé ses stocks de paille et son ensilage d’herbe prévu pour l’hiver. Pour lui venir en aide, Thierry Foucteau, céréalier dans le département voisin de l’Indre-et-Loire, va lui vendre sa paille, à un prix inférieur au marché.

L'Anjou agricole s'intéresse aussi à cette opération paille et présente sur son site Laurent Moreau, éleveur laitier à Mozé-sur-Louet dans le Maine-et-Loire qui s'est fait livrer récemment 18 tonnes de paille en provenance des environs de Chinon.

30 départements participent à cette opération de solidarité.  En Bourgogne, les agriculteurs participent aussi à cette initiative. En Haute-Saône, Antoine Dumas a décidé de répondre à l’appel de la FDSEA en 2019, pour la deuxième année consécutive. Il veut « faire profiter les collègues les plus proches » de son foin, sa luzerne et surtout sa paille, explique-t-il sur France 3, dans un reportage du 22 juillet. A cette date, les offreurs étaient encore plus nombreux que les demandeurs. Mais les organisateurs de la bourse craignaient déjà que la tendance s’inverse.

Toujours en Bourgogne, le Portail de la Bio met également en relation éleveurs et céréaliers grâce à une bourse en ligne.

BourseFourrage

Pour faire face à la sécheresse qui s’installe, le ministère de l’Agriculture a demandé à l’Union européenne d’anticiper le versement d’un milliard d’euros d’aides prévues pour les éleveurs. Pour Emmanuel Aebischer, président de la FDSEA de Haute-Saône, l’avance sera insuffisante. « La campagne est en train de griller » constate-t-il.  Heureusement, « la solidarité agricole persiste ».

Les plus lus

Vignette
La préfecture de l'Oise a imposé l'arrêt des moissons
La préfecture de l'Oise a publié un arrêté ordonnant l'arrêt des moissons dans le département. Dans les parcelles de blés, les…
Kverneland - Le cultivateur à dents Enduro travaille à toutes les profondeurs.
Machinisme
Le groupe Kverneland, qui célèbre cette année ses 140 ans, lance le cultivateur à dents polyvalent Enduro à l’occasion du salon…
L’agent Michel Perrard repris par Adrien et Maxime Jouenne
Machinisme
Les nouveaux propriétaires des Ets Michel Perrard (Manche) souhaitent pérenniser la relation de proximité entretenue avec les…
Vignette
Après l’émotion des incendies de moisson, la réflexion
Les moissons 2019 resteront dans les mémoires comme celles des incendies. A situation de crise, mesure extrême : le 25 juillet…
Vignette
Un projet de ferme en aquaponie pour réhabiliter une friche industrielle près du port de Strasbourg
9000 m2 de serres chauffées par une centrale à biomasse pour produire en aquaponie 130 tonnes de productions végétales et 60…
Vignette
Les élus des chambres d'agriculture disent non à la réduction drastique de leur budget
Face à la perspective d’une réduction des budgets des chambres d’agriculture consécutive à la diminution envisagée de la taxe…
Publicité