Aller au contenu principal

Un troisième enfant qui peut rapporter des patates

© flickr

Combien de patates pour un troisième enfant ? La question pourrait se poser en Italie. Cela dépendra alors de la taille du lopin de terre offert en cadeau par l’Etat.

Combien de troisièmes enfants vont-ils naître en Italie en 2019, 2020 et 2021 ? Apparemment, la question n’a rien d’agricole. Et pourtant si. Car le gouvernement italien projette sérieusement d’offrir un lopin de terre aux heureux parents afin de relever le taux de natalité italien très bas dans le palmarès européen, de seulement 1,35 enfant par femme.

Avec cette proposition, le ministre de l’agriculture italien, Gian Marco Centinaio, emboîte le pas au ministre de l’Intérieur d'extrême droite Matteo Salvini qui souhaite une relance des naissances dans son pays.

500 000 ha de terrain public pourrait ainsi être distribués pour une concession d’une vingtaine d’années. Encore faudra-t-il remplir les conditions d’attribution : que ce troisième enfant ne soit pas né hors mariage et que ses parents vivent depuis au moins dix ans en Italie.

Un bout de terre pour nourrir une famille grandissante. Logique. Et peut-être une façon de revenir à la terre quand on en a rêvé. Pas sûr pourtant que ce numéro trois gagnant soit une motivation pour tous les couples. La mesure pourrait avoir plus d’effet dans les zones rurales… mais qui sont déjà celles qui ont le plus d’enfants. Pourquoi pas dans ce cas étendre la mesure ?  Deux lopins pour un quatrième ?

Les bruits courent aussi que les terres à partager seraient des terrains en friche. Avant d’y faire pousser des patates, il y aurait donc un petit boulot de remise en état des terres agricoles. Travail, famille, patrie. Mais l’entrée dans la vie active des enfants étant réglementée, il ne faut pas compter sur un supplément de main d’œuvre avant une quinzaine d’années. C’est un calcul à faire. 25,5 tonnes de pommes de terre par hectare, le rendement moyen italien, contre poudre de lait, petits-pots et couches culottes…

A lire, voir et écouter :

. sur France Info

. dans Les Echos

. dans Médias-Presse-Info

. sur CNEWS.fr

. Sur BFM TV

...

Les plus lus

« Au nom de la Terre » : pendant le tournage, le robot de traite a continué à tourner
Le temps du tournage du film « Au nom de la Terre », sorti il y a un an, la ferme de la Touche, à Saint-Pierre-sur Orthe en…
Les agriculteurs méthaniseurs en colère contre la baisse annoncée des tarifs
Le nouveau cadre tarifaire de l’énergie issue de la méthanisation « défavoriserait fortement les sites agricoles de petite et…
Bien-être animal : un groupe Facebook s'attaque au RIP pour les animaux d'Hugo Clément
Franck Reynier est l’initiateur du groupe Facebook « Unis pour la ruralité » qui dit « Non au Rip » sur les animaux. Il a accepté…
« Le RIP pour les animaux s’essouffle » observe Jean-Baptiste Moreau, éleveur et député
Jean-Baptiste Moreau est agriculteur dans la Creuse et député. Il se prononce contre le projet de référendum sur les animaux…
Vital Concept sur le Tour de France : certains coureurs « deviendront sans doute agriculteurs »
Patrice Etienne, à la tête de l’entreprise de fourniture agricole Vital-Concept, a décidé de s’engager il y a trois ans dans le…
RIP pour les animaux : la contre-offensive s’organise
Face au RIP pour les animaux, le monde rural a décidé de réagir. Un groupe a été créé sur Facebook et une pétition contre le…
Publicité