Aller au contenu principal

Un timbre-poste aux couleurs de l'agriculture pour célébrer l'Ordre du Mérite agricole

La Poste va émettre à partir du 15 mars 2021 un timbre « Ordre du Mérite agricole ». Une façon de rendre hommage à ce « Poireau » né en 1883 et qui continue chaque année à récompenser des femmes et des hommes « ayant rendu des services marquants à l’agriculture ».

© Création Sandrine CHIMBAUD. Photos © Musée de la Légion d'honneur et des ordres de chevalerie, Paris / ECPAD

Le « Mérite agricole » n’est pas récent : il a été créé le 7 juillet 1883, à l’initiative du ministre de l’Agriculture Georges Méline, sous la présidence de Jules Grévy. Aux termes du décret du 15 juin 1959, la distinction honorifique est destinée « à récompenser les femmes et les hommes ayant rendu des services marquants à l’agriculture ». Le Conseil de l’Ordre du Mérite agricole émet des avis et c’est le ministre chargé de l’agriculture qui décide souverainement des nominations. Contrairement à beaucoup d’autres ordres, il a été maintenu après la création, en 1963, par le Général de Gaulle, de l’Ordre national du Mérite, réunissant la plupart des ordres ministériels.

Un ruban vert surnommé familièrement « Le poireau »

Surnommé familièrement « Le poireau » en raison de la couleur verte de son ruban, la distinction fait l’objet chaque année de deux promotions : une en janvier et une en juillet. Le contingent annuel attribué aux différents grades est fixé à 30 commandeurs, 300 officiers et 1200 chevaliers.

En mars 2021, la distinction va être mise à l’honneur par les services de La Poste qui vont émettre un timbre « Ordre du mérite agricole ». Il s’agira bien sûr d’un « timbre vert », dit « écologique », à 1,08 € (tarif pour un courrier allant jusqu’à 20 g).

Le timbre-poste illustré par Sandrine Chimbaud mesure 6 cm x 2,5 cm et se présente sur des planches regroupant 12 timbres qui vont être tirées à 720 000 exemplaires.

Témoignage des savoirs savoirs agricoles et agroalimentaires

Pour La Poste, ce timbre « illustre la complémentarité des territoires (plaine, forêt, montagne) et la variété des nombreuses productions agricoles réparties sur le sol national ». Au premier plan, « les personnages et l’assiette témoignent du travail intergénérationnel permettant la transmission des savoirs agricoles, agroalimentaires et gastronomiques au service de l’alimentation ».

Le timbre sera vendu dans certains bureaux de poste à partir du 15 mars 2021. Il sera commercialisé également par abonnement ou par correspondance (Philaposte service clients, ZI avenue Benoît Frachon, BP 10106 Boulazac, 24051 Périgueux cedex 09), par téléphone (05 53 03 19 26), par mail (sav-phila.philaposte@laposte.fr), sur réservation auprès des buralistes ou sur le site Internet de La Poste.

Lire aussi « Légion d'honneur : qui sont les personnalités de l'agriculture et de l'agroalimentaire honorées ? »

Les plus lus

Le meilleur de l'humour des agriculteurs sur les réseaux sociaux
L'humour agricole est une vieille tradition qui a trouvé sa place sur les réseaux sociaux. Autodérision, humour vache, absurde,…
Sophie Renaud, Miss France agricole 2021 : « On voit qu’il y a des femmes en agriculture grâce à Instagram »
Sophie Renaud s’est installée sur la ferme familiale en 2016. Elle communique beaucoup pour défendre son métier et la place des…
Preview image for the video "😱 18 BATTEUSES DANS 1 PARCELLE - Dernières moissons à l'ETA GABARD".
18 batteuses dans une parcelle, qui est derrière la vidéo qui fait le buzz ?
Mise en ligne vendredi 29 juillet sur Youtube, la vidéo cumule les vues. Elle est signée Honoré Sarrazin, jeune vidéaste et futur…
L’agriculture bio tire le marché des produits phytos vers le haut
Les ventes de produits phytopharmaceutiques aux distributeurs pour l’année 2021 ont augmenté. C'est l'agriculture bio qui a…
Production de fourrages : quel sera l’impact du changement climatique en 2070 ?
Le changement climatique s’accélère et l’agriculture est directement impactée. Quid des années futures avec le réchauffement…
Benoît Le Baube de la ferme de Cagnolle répond à la vidéo du Parisien sur le maraîcher de Marcoussis Marc Mascetti.
[Video] Faire pousser des légumes sans eau ? La ferme de Cagnolle répond au maraîcher de Marcoussis
Alors que la France traverse une sécheresse historique, une vidéo du Parisien sur Marc Mascetti, maraîcher à Marcoussis,…
Publicité