Aller au contenu principal

Nouveau soutien du gouvernement pour se doter d'agroéquipements innovants

Le gouvernement lance un appel à manifestation d’intérêt qui concerne les agroéquipements innovants. Le dispositif s’inscrit dans le cadre de France 2030. Il est ouvert jusqu’au 15 septembre 2023 et représente une enveloppe de 400 millions d’euros.

Robot anti-rumex Ruud, développé aux Pays-Bas.
S’équiper d’un robot permettant de réaliser des interventions de désherbage est un projet qui peut rentrer dans le cadre fixé par le gouvernement pour l’appel lancé.
© Ruud

C’est un appel à manifestation d’intérêt (AMI) lancé dans le cadre de France 2030. Il concerne les « Equipements pour la 3e révolution agricole » et est destiné à accompagner les professionnels de l’agriculture dans leurs transitions. Marc Fesneau, ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire, Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des Territoires, Roland Lescure, ministre délégué chargé de l’Industrie et Bruno Bonnell, secrétaire général pour l’investissement en charge de France 2030, l’ont annoncé dans un communiqué du gouvernement le 17 novembre.

Cet AMI va contribuer à favoriser la diffusion de technologies innovantes proposées par les équipementiers, notamment français et européens. Toutes les exploitations agricoles, toutes les filières et tous les territoires peuvent être concernés. L’adoption au quotidien par les professionnels de ces agroéquipements innovants va « permettre d’accélérer la transition agroécologique » assure le gouvernement.

Déploiement de la troisième révolution agricole

Le plan France 2030 va consacrer plus de 2,3 milliards d’euros aux transitions agricoles et alimentaires et permettre ainsi « le déploiement de la 3e révolution agricole, celle du vivant et de la connaissance au service de notre souveraineté alimentaire » poursuivent les acteurs de la démarche.

Le soutien aux agroéquipements innovants sera doté de 400 millions du budget global. Il va combiner deux dispositifs.

  • Un appel à manifestation d’intérêt piloté par Bpifrance. L’objectif est d’identifier les matériels, solutions et équipements les plus innovants destinés à répondre aux enjeux de l’agriculture de demain.
  • Un guichet opéré par France Agrimer, pour soutenir les agriculteurs, en collectif ou individuellement, dans leurs projets d’investissement. L’aide financière apportée les aidera à acquérir les matériels sélectionnés dans le cadre de l’AMI. Les bénéficiaires auront deux ans entre le devis et la facture pour acquérir le matériel.


Date limite le 15 septembre 2023

Dans un premier temps, l'invitation est lancée autour de trois thématiques :

  • l’optimisation de la gestion de la ressource en eau,
  • l’adaptation au changement climatique,
  • la réduction de la consommation énergétique.

D’autres thématiques sont envisagées par la suite.

Toutes les informations concernant cet appel à projet sont en ligne sur le site de Bpifrance.

L’AMI est ouvert jusqu’au 15 septembre 2023 à 12 h. Avant cette date, deux relèves sont prévues : le 5 janvier 2023 à 12 h et le 6 avril 2023 à 12 h.

Les plus lus

Hugo Clément le 16 novembre sur France Inter.
Antibiotiques : comment Dr Toudou et des éleveurs répondent à Hugo Clément sur Twitter
A la suite de l’émission Sur le Front d’Hugo Clément sur l’usage des antibiotiques dans un élevage de lapin, plusieurs voix se…
Julien Revellat, directeur associé du bureau parisien de McKinsey
Comment McKinsey compte influencer l’évolution de l’agriculture française
Le cabinet de consultants McKinsey a mis en place un simulateur d'agriculture régénératrice hébergé sur le campus Hectar, créé…
niveau des nappes phréatiques au 1er novembre 2022
Niveaux des nappes phréatiques toujours bas : le BRGM appelle à limiter les prélèvements en eau
Les pluies du début d’automne n’ont pas compensé les déficits accumulés depuis le début de l’année : les nappes phréatiques…
Alexis Duval, président d'Intact.
Agriculture régénératrice : Alexis Duval lance Intact, start-up valorisant l’amidon de légumineuses
Soutenu par Axéréal, l’ex-président du directoire de Tereos, se lance dans la fabrication bas carbone d’ingrédients à base de…
biodiversité HVE
Certification HVE : tout savoir sur le nouveau cahier des charges
La refonte de la certification Haute valeur environnementale est officielle avec la publication de deux textes au journal…
Laurie Poussier, future agricultrice : « je veux juste parler de mes petits bonheurs parce que je suis heureuse au quotidien »
Laurie Poussier sera officiellement éleveuse en 2023, avec comme projet la création d’une savonnerie artisanale à la ferme. La…
Publicité