Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Un ministre dans les pas de « Louve » du supermarché coopératif

Stéphane Travert, ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, dans les rayons de La Louve.
© Xavier Remongin / Min.Agri.Fr

Jour de chance pour La Louve. C’est dans ce magasin coopératif alimentaire du 18e arrondissement de Paris que le ministre de l’Agriculture avait choisi de s’arrêter ce vendredi 13 octobre.  La Louve a ouvert ses portes ce printemps et compte 7 salariés et déjà plus de 5000 coopérateurs qui travaillent chacun 3 heures par mois. Elle fonctionne avec une marge fixe de 20 % quels que soient les produits. Pour Stéphane Travert, ce point de vente qui « crée de la valeur et de l'emploi » est un modèle « complémentaire » à la grande distribution. Au-delà de la « qualité » et de la « traçabilité », c’est un lieu « accessible à tous » qui permet de « lutter contre la précarité et d'éduquer au goût et aux saisons en milieu urbain ». Pour le ministre, ce mode de commerce réunit « tous les ingrédients du chantier 2 des Etats généraux de l'alimentation ». ». Prix bas pour les consommateurs, prix juste pour les producteurs. Cela valait bien un peu de promo.

Plus d’infos sur alim’agri, le site du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation.

Les plus lus

Le Sommet de l’élevage maintenu en 2020, du 7 au 9 octobre
Amélioration en vue sur le front du Covid-19 et bonne nouvelle pour les éleveurs : le Sommet de l’élevage est maintenu en 2020.…
Nuisibles : l'athlète olympique tire sur les corbeaux pour aider les agriculteurs
Les JO 2020 de Tokyo sont reportés à 2021. Le vol pour le Japon n’aura pas lieu cet été. Alors en attendant, c’est dans la Manche…
Une molécule dérivée de la sciure de bois devient intermédiaire chimique pour la production d’antiviraux
De la sciure de bois aux antiviraux, il y a une succession de procédés chimiques. Une molécule d’origine australienne transformée…
[Covid-19] « Comment bâtir un système alimentaire résilient ? » - Des étudiants de SupAgro Montpellier répondent dans une vidéo
Comment garantir notre capacité à assurer une alimentation adaptée à nos besoins, même quand surviennent des événements imprévus…
[Covid-19] Le confinement a donné envie aux Français d’élever leurs poules pondeuses
Le confinement a donné aux particuliers possédant un jardin d’élever leurs poules et de manger leurs œufs « maison ». Depuis le…
« L'élevage en danger » : les Safer veulent des parts sociales soumises à régulation du foncier
Relancer notre économie, s’inscrire dans la durabilité et la résilience, garantir notre souveraineté alimentaire. Les Sociétés d’…
Publicité