Aller au contenu principal

Un « laboratoire à ciel ouvert » de 50 ha pour développer l’agroforesterie

Au cœur du Parc national de forêts, en Bourgogne, vient d’être inauguré un site de 50 ha dédiée à l’agroforesterie. Aux commandes du projet : les Pépinières Naudet. Environ 22 000 arbres et arbustes ont été plantés dans différents types d’aménagement forestier.

Le Parc national de forêts, inauguré le 8 novembre 2019, est encore tout jeune et en plein développement. Il s’étend sur 127 communes situées sur deux départements mais aussi deux régions : la Haute-Marne en Champagne et la Côte-d’Or en Bourgogne.

C’est à Leuglay en Côte-d’Or, au cœur de ce parc, que les Pépinières Naudet ont inauguré un pôle pilote dédié à l’agroforesterie. Le 22 septembre, 1er jour de l’automne, Isabelle Jounot, ingénieur conseil en agroforesterie, a proposé un parcours à la découverte des différents aménagements agroforestiers. Environ 120 personne étaient présentes : enseignants et chercheur, forestiers et partenaires agroforestiers, agriculteurs, élus locaux…

Une solution d'avenir pour l'agriculture

Les aménagements agroforestiers ont été conçus et plantés à l’automne 2019 et au printemps 2020 par les équipes de Naudet espaces verts (NEV). Différents systèmes agroforestiers et dispositifs sont possibles possibles : haies, alignements intraparcellaires, pré-verger, verger-maraîcher, truffière, forêt urbaine Miyawaki, …

Grâce aux soutiens de la Région Bourgogne-Franche-Comté et du Département de la Côte-d’Or mais aussi de partenaires privés (Pur Projet, Naturalis, Bonar, Novagreen, FAGUO, Tree Nation, Dijon Céréales…), ce sont au total environ 22 000 arbres et arbustes qui ont été plantés sur 50 ha de terres agricoles en conversion biologique.

Pour l'agriculture, « les intérêts de ces techniques anciennes sont multiples : accueil de la biodiversité dont des auxiliaires de cultures et des pollinisateurs, amélioration du bien-être animal, augmentation de la fertilité des sols, diversification des revenus agricoles, stockage du carbone…», précisent les dirigeants de l'entreprise.

« L’agroforesterie constitue une solution d’avenir pour l’agriculture, notamment face au réchauffement climatique, » a souligné Frédéric Naudet, co-dirigeant des pépinières Naudet. « Les arbres et arbustes apparaissent comme une des solutions pour inverser la tendance. »

L’objectif de ce projet agroforestier est de pouvoir « étudier l’interaction entre l’arbre et les cultures » explique Thierry Quennesson, directeur de Naudet Reboisement.

 

Lire aussi « Elisabeth Borne a choisi le décor du Parc national de forêts pour son premier Atelier des Territoires »

 

Les plus lus

[Covid-19] Agriculteurs : téléchargez l'attestation obligatoire au-delà de 10 km et pendant les horaires du couvre-feu
Pendant le confinement, les agriculteurs continuent à travailler. Pour les déplacements au-delà de 10 km ou pendant les horaires…
Protéines
Plan protéines : nouvelle enveloppe de 20 millions d’euros pour aider les agriculteurs à s’équiper
Après le succès du premier, un deuxième appel à projets pour l’aide aux investissements en matériels et agroéquipements dans le…
Emilie Faucheron
Vignes, fruits, betteraves anéantis par le gel : des agriculteurs témoignent
La gorge nouée, émus, des vignerons, arboriculteurs et betteraviers témoignent sur les réseaux sociaux des dégâts considérables…
Antoine Carré, président des Jeunes agriculteurs de Côte d'Or
[Pac - Manifestation à Dijon] Antoine Carré, président des Jeunes agriculteurs de Côte d’Or : « On m’a mis les menottes dans le dos, comme un délinquant »
Antoine Carré, président des Jeunes agriculteurs de Côte d’Or, en Gaec sur une exploitations polyculture élevage (limousines…
Retraités agricoles
Retraites : 100 euros de plus par mois pour 227 000 anciens agriculteurs dès décembre
Jean Castex va annoncer ce vendredi 23 avril au matin à Luzillat dans le Puy-de-Dôme la mise en œuvre de la revalorisation des…
Gel
Une deuxième vague de froid, plus humide, attendue après le pire gel qu’ait connu l’agriculture française depuis 1950
Les agriculteurs français viennent de vivre un épisode de gel catastrophique et doivent se préparer au retour d'un froid, moins…
Publicité