Aller au contenu principal

Un « French Beef » servi sous cloche pour allécher les acheteurs étrangers

Les Irlandais ont leur « Origin Green », les Français auront leur « French Beef », marque de reconnaissance de la viande française à l’export. L’image est simple : une cloche, celle qui recouvre les plats dans les restaurants trois étoiles, et un drapeau français. Pour être plus forts et unis face à la concurrence, la filière française a choisi de mettre en avant l’excellence de sa gastronomie, qui rayonne dans le monde grâce à ses chefs prestigieux. Ce qu’il y a dans l’assiette permet de communiquer sur les territoires, la diversité des races, le travail des éleveurs, du commerce des animaux, des entreprises de transformation… et des qualités organoleptiques du bœuf français.

En 2017, la viande bovine française s’exporte dans plus de 40 pays. Au-delà de ses marchés historiques qui restent l’Allemagne, l’Italie et la Grèce, le « french beef » se savoure aussi en Chine, à Hong-Kong, en Iran, en Israël, en Algérie.

Pour être bien accueilli sur ces marchés internationaux, et diffuser un discours commun, le nouvel emblème arrive avec son film de promo. En préambule, la Tour Eiffel. Difficile de trouver mieux que cette ambassadrice indémodable pour ancrer l’image de la France à l’autre bout du monde. Quand la magie de l’art de vivre et de la gastronomie française opère, le Champ de mars peut avoir un goût de terroir.

Missing élément de média.

Les plus lus

« Au nom de la Terre » : pendant le tournage, le robot de traite a continué à tourner
Le temps du tournage du film « Au nom de la Terre », sorti il y a un an, la ferme de la Touche, à Saint-Pierre-sur Orthe en…
Le kernza, une céréale pérenne, « modèle et prometteuse » pour diversifier les systèmes
C’est une nouvelle culture qui pourrait diversifier les systèmes. Le kernza est une céréale pérenne. Elle fait l’objet de…
Les agriculteurs méthaniseurs en colère contre la baisse annoncée des tarifs
Le nouveau cadre tarifaire de l’énergie issue de la méthanisation « défavoriserait fortement les sites agricoles de petite et…
Franck Reynier dit « Non au RIP » sur Facebook : « Nous avons trop subi, on est en train de réagir »
Franck Reynier est l’initiateur du groupe Facebook « Unis pour la ruralité » qui dit « Non au Rip » sur les animaux. Il a accepté…
Vital Concept sur le Tour de France : certains coureurs « deviendront sans doute agriculteurs »
Patrice Etienne, à la tête de l’entreprise de fourniture agricole Vital-Concept, a décidé de s’engager il y a trois ans dans le…
« Le RIP pour les animaux s’essouffle » observe Jean-Baptiste Moreau, éleveur et député
Jean-Baptiste Moreau est agriculteur dans la Creuse et député. Il se prononce contre le projet de référendum sur les animaux…
Publicité