Aller au contenu principal

Un décret sur l’indemnisation des producteurs après le gel d’avril 2022

A l’heure des récoltes, malgré la canicule, le gel qui a sévi du 1er au 5 avril 2022 est encore présent dans l’esprit de nombreux producteurs, de fruits en particulier. Un décret précisant les modalités d’indemnisation au titre du régime des calamités agricoles est paru au Journal officiel le 2 août.

Les modalités d’indemnisation des producteurs suite aux dégâts du gel qui a sévi du 1er au 5 avril 2022 viennent d’être précisées dans un décret paru au Journal officiel le 2 août.
© Myriams-Fotos / Pixabay

Un décret précisant les modalités d’indemnisation au titre du régime des calamités agricoles, à la suite de l’épisode de gel du 1er au 5 avril 2022, est paru au Journal officiel le 2 août. Pour les pertes de récoltes sur arbres fruitiers et petits fruits, le préfet de département peut demander la reconnaissance des calamités agricoles au CDE (Comité départemental d’expertise) « avant la fin de campagne ». Concernant les demandes d’indemnisation individuelles par les producteurs, le préfet peut fixer un délai de dépôt « supérieur à 30 jours » pour ceux qui ne le font pas par télédéclaration. Enfin, les pertes essuyées par l’agriculteur doivent atteindre au moins 11% de la valeur du produit brut de l’exploitation. En outre, un arrêté, paru au JO le même jour, fixe le taux d’indemnisation pour les pertes de récolte sur arbres fruitiers et petits fruits touchés par le gel. Ce taux d’indemnisation est de 28% pour des pertes comprises entre 30% et 50%. Il est fixé à 33% pour des pertes comprises entre 50% et 70%. Enfin, il est de 40% pour des pertes supérieures à 70%. Avec un impact plus hétérogène qu'en 2021, l'épisode de gel d'avril a provoqué des dégâts principalement sur les fruits à noyau, notamment sur les prunes dans le Sud-Ouest. Mais les vignes ont aussi pu souffrir, selon leur localisation et leur cépage.

 

Les plus lus

Le meilleur de l'humour des agriculteurs sur les réseaux sociaux
L'humour agricole est une vieille tradition qui a trouvé sa place sur les réseaux sociaux. Autodérision, humour vache, absurde,…
Sophie Renaud, Miss France agricole 2021 : « On voit qu’il y a des femmes en agriculture grâce à Instagram »
Sophie Renaud s’est installée sur la ferme familiale en 2016. Elle communique beaucoup pour défendre son métier et la place des…
Preview image for the video "😱 18 BATTEUSES DANS 1 PARCELLE - Dernières moissons à l'ETA GABARD".
18 batteuses dans une parcelle, qui est derrière la vidéo qui fait le buzz ?
Mise en ligne vendredi 29 juillet sur Youtube, la vidéo cumule les vues. Elle est signée Honoré Sarrazin, jeune vidéaste et futur…
L’agriculture bio tire le marché des produits phytos vers le haut
Les ventes de produits phytopharmaceutiques aux distributeurs pour l’année 2021 ont augmenté. C'est l'agriculture bio qui a…
Benoît Le Baube de la ferme de Cagnolle répond à la vidéo du Parisien sur le maraîcher de Marcoussis Marc Mascetti.
[Video] Faire pousser des légumes sans eau ? La ferme de Cagnolle répond au maraîcher de Marcoussis
Alors que la France traverse une sécheresse historique, une vidéo du Parisien sur Marc Mascetti, maraîcher à Marcoussis,…
Production de fourrages : quel sera l’impact du changement climatique en 2070 ?
Le changement climatique s’accélère et l’agriculture est directement impactée. Quid des années futures avec le réchauffement…
Publicité