Aller au contenu principal

Trois sénateurs proposent de créer une « Journée nationale de l'agriculture »

Après une Lettre ouverte envoyée au président de la République en juillet 2020 par 12 signataires, trois sénateurs viennent de renouveler la proposition de créer une « Journée nationale de l'agriculture ». La résolution aurait déjà recueilli 150 signatures, de différentes sensibilités politiques.

© Photo Mix / Pixabay

L’idée née il y a quelques mois fait son chemin. Le 11 juillet 2020, 12 signataires avaient écrit une Lettre ouverte au président de la République pour lui soumettre leur proposition d’instaurer dans notre calendrier une « Journée nationale de l’agriculture ». Une suggestion venue pendant la crise sanitaire qui « amis en évidence l’attachement des Français à défendre leur modèle agricole et agroalimentaire ». Ce 23 mars 2021, ce sont trois sénateurs LR (Les Républicains) qui ont déposé une proposition de résolution invitant le gouvernement à créer une « Journée nationale de l'agriculture ».

Une journée qui pourrait précéder le Salon de l'agriculture

Le texte co-écrit par Catherine Dumas sénatrice de Paris et Sophie Primas sénatrice dans les Yvelines et Didier Mandelli, sénateur de Vendée, approcherait déjà les «150 cosignataires de différentes sensibilités », indique-t-on dans leurs équipes. Les sénateurs proposent que cette journée « précède le Salon de l'agriculture », qui ouvre traditionnellement ses portes fin février Le texte ne fait référence à aucun cadre réglementaire qui pourrait encadrer juridiquement la notion de « journée nationale ». Pour ses initiateurs, cette journée permettrait de « mettre en valeur » certains aspects de l'activité agricole (territoires, filières locales, nouvelles techniques, bonnes pratiques...) et de « promouvoir » des comportements alimentaires favorables à la santé. Parmi les motivations mises en avant par les parlementaires : les constats que « l'agriculture est une filière essentielle à la Nation », que «de nombreux emplois de ces filières sont encore peu connus ». Mais aussi « le sentiment d’abandon de nombreux agriculteurs et l’urgence de reconnaître et de valoriser leurs professions », ou la volonté d'instaurer « un dialogue » autour de « l'avenir de notre modèle agricole ».

Lire aussi « [VIDEO] L’idée d’une " Journée nationale de l’agriculture " soumise au président de la République et aux citoyens »

 

Les plus lus

[Covid-19] Agriculteurs : téléchargez l'attestation obligatoire au-delà de 10 km et pendant les horaires du couvre-feu
Pendant le confinement, les agriculteurs continuent à travailler. Pour les déplacements au-delà de 10 km ou pendant les horaires…
Emilie Faucheron
Vignes, fruits, betteraves anéantis par le gel : des agriculteurs témoignent
La gorge nouée, émus, des vignerons, arboriculteurs et betteraviers témoignent sur les réseaux sociaux des dégâts considérables…
Antoine Carré, président des Jeunes agriculteurs de Côte d'Or
[Pac - Manifestation à Dijon] Antoine Carré, président des Jeunes agriculteurs de Côte d’Or : « On m’a mis les menottes dans le dos, comme un délinquant »
Antoine Carré, président des Jeunes agriculteurs de Côte d’Or, en Gaec sur une exploitations polyculture élevage (limousines…
Gel
Une deuxième vague de froid, plus humide, attendue après le pire gel qu’ait connu l’agriculture française depuis 1950
Les agriculteurs français viennent de vivre un épisode de gel catastrophique et doivent se préparer au retour d'un froid, moins…
Religieuses et agricultrices : elles recherchent 700 000 € !
Dans le Gers, une communauté de moniales cisterciennes est installée depuis 1949 à l’abbaye de Boulaur. Le site abrite une…
Serge Zaka (ITK)
[Météo] Les records de la vague de chaleur plus graves que l'épisode de gel pour l'agriculture
Sur son temps personnel, le passionné Serge Zaka, docteur en agroclimatologie chez ITK et administrateur de l’association…
Publicité