Aller au contenu principal

Lecture
Sylvie Brunel signe un livre engagé pour appeler les Français à reconsidérer leur agriculture

Nourrir 10 milliards d’êtres humains à l’horizon 2050, c’est le défi que va devoir relever l’humanité. Dans ce contexte, Sylvie Brunel s’étonne du dénigrement du monde agricole observé en France. Elle appelle les partisans de l’agribashing à cesser d’opposer les modèles et les consommateurs français à plus de raison. Dans son livre paru le 13 février, elle explique pourquoi il faut faire confiance aux paysans, capables de « sauver le monde ».

Sylvie Brunel est géographe, économiste. Elle est aussi ancienne présidente de l’ONG Action contre la Faim et professeur à l’Université de La Sorbonne. Spécialiste des questions agricoles et de l’alimentation dans le monde entier, elle est l’auteure de plusieurs ouvrages. Après « Plaidoyer pour nos agriculteurs », paru en 2017, à la veille du Salon de l’agriculture 2020, elle publie « Pourquoi les paysans vont sauver le monde ». Un ouvrage écrit à l’attention des consommateurs à qui elle demande de raison garder. Alors que le dénigrement du monde agricole est présent dans les faits et dans les médias, elle veut défendre l’agriculteur et appeler à plus de compréhension et de respect de son métier. « Ils nous nourrissent, et pourtant nous les maltraitons », écrit-elle. « Ils ont toutes les solutions pour répondre aux défis du développement durable, changement climatique, biodiversité, transition énergétique…Ils reverdissent la terre. La troisième révolution agricole a commencé dans les campagnes. Partout naît une agriculture de précision, de plus en plus propre, de plus en plus écologique ». Pour elle, pas question de « revenir à un passé où l’insécurité alimentaire était la norme ». Elle ne veut pas « opposer les modèles » mais au contraire « les associer ». Elle en est convaincue : « Les paysans sauvent le monde. Nous devons tout mettre en œuvre pour les sauver ».

« Pourquoi les paysans vont sauver le monde » est paru le 13 février aux éditions Buchet Chastel. Prix : 19 euros, 256 pages. Les 47 premières pages sont disponibles en ligne sur le site de l'éditeur.

 

sommaire

 

Voir aussi vidéo et article sur lepoint.fr

Les plus lus

Ce qui va changer pour les agriculteurs à partir du 1er janvier 2022
Alors que la fin de l’année 2021 approche à grands pas, tour d’horizon des nouvelles dispositions sociales et nouveaux règlements…
Des néoruraux perdent face à un éleveur bio dans les Yvelines
L’éditrice Odile Jacob et d’autres habitant d’Adainville défendus par Corinne Lepage viennent de voir leur recours contre l’…
salon de l'agriculture
Le salon de l’agriculture 2022 se tiendra, les premières contraintes se dessinent
Gouvernement, organisateurs et agriculteurs ont affiché cette semaine leur forte volonté de voir se tenir le salon de l’…
feuille de cannabis
CBD : que dit l’arrêté du 30 décembre sur la récolte de fleur et de feuille de chanvre
Le gouvernement vient d’autoriser la culture des fleurs et des feuilles de chanvre en France mais avec de nombreuses conditions…
Salon de l'agriculture
« Il faut essayer de tenir le salon de l’agriculture 2022 coûte que coûte »
Réuni hier en conseil d’administration, le Ceneca reste sur sa position de maintenir le salon de l’agriculture 2022 aux dates…
Agriculture bio
Jusqu’à 5% d’exploitations converties auraient quitté le bio en 2021
Pour l’heure 2300 exploitations converties auraient arrêté le bio en 2021, selon des chiffres provisoires de l’Agence bio révélés…
Publicité