Aller au contenu principal
Font Size

Salon de l'élevage
Space 2019 : l'élevage au croisement de la génétique et des enjeux environnementaux

La 33e édition du Space a fermé ses portes. Bilan de ce salon breton d’envergure internationale qui valorise les multiples facettes de l’élevage, notamment la sélection génétique.

© Franck Mechekour

« Un bon millésime », c’est ce qu’annoncent les organisateurs du Space, le salon de l’élevage rennais qui a fermé ses portes ce vendredi 13 septembre après 4 jours d’effervescence.

La 33e édition a accueilli 1400 exposants de 42 pays et 105 318 visiteurs dont 14 706 qui avaient franchi nos frontières en provenance de 122 pays différents. La fréquentation internationale a progressé de 2 % en 2019 par rapport à 2018, confirmant l’envergure mondiale prise par ce rendez-vous au fil des années. De nombreuses délégations étrangères avaient fait le voyage : « la Russie avec son agence nationale pour le développement de l’agriculture biologique, la Chine, avec une délégation menée par le Vice-gouverneur de la province du Shandong, le Kazakhstan avec son Vice-Ministre de l’agriculture et son ambassadeur en France, ... » précise le communiqué de presse diffusé le 17 septembre pour dresser le bilan du salon. « Il faut également souligner la participation de nombreuses délégations venues d’Afrique, continent à l’honneur cette année : le Sénégal, le Cameroun, le Nigéria, le Mali, la Guinée Conakry, la Côte d’Ivoire… » poursuivent les dirigeants.

Des exposants de 42 pays, des visiteurs de 122 pays

Comme chaque année, le parc des expositions a été aussi un lieu de conférences et de débats – une centaine cette année – qui ont permis des « échanges de connaissances et de savoir-faire au service du développement et de l’avenir de l’agriculture », indique le communiqué.

Parmi les thèmes abordés, le climat a tenu une place importante. « L’Espace pour demain » a permis de mettre en lumière les démarches dans lesquelles sont déjà engagées les agriculteurs pour lutter contre le changement climatique : réduction des gaz à effet de serre, production et économie d’énergie, aménagement des bâtiments d’élevage…

L’innovation en élevage a également été mise en avant durant ces quatre jours, au travers des Innov’Space. Cette année, 46 lauréats ont été récompensés, dont quatre avec des mentions spéciales. Les distinctions ont porté en particulier sur le développement durable, l’excellence sanitaire et le bien-être animal, le numérique, l’amélioration des conditions de travail.

Bien sûr, le show était également sur le ring avec les présentations de 560 bovins (sur 1500 animaux candidats) de 13 races différentes. Les races à l’honneur étaient la Salers, pour les races à viande, et la Pie Rouge pour les races laitières.

Temps fort du salon : la vente Genomic Elite, seule vente en Europe avec 31 lots de sept races différentes dont la race Limousine de retour cette année. L’enchère la plus élevée a été de 8 600 €

Côté ovins, 180 moutons de races variées ont également défilé.

.

DidierGuillaume

Lors de sa visite le 10 septembre, Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, a mis l’accent en particulier sur la thématique environnementale. L’occasion également d’une piqûre de rappel sur la campagne de communication du ministère « Les antibios, comme il faut, quand il faut », à destination des éleveurs et des vétérinaires.

 

Lire aussi dans Terra : L'enjeu environnemental et climatique au cœur du Space 2019

Les plus lus

Moisson record : avec 173,98 q/ha un néo-zélandais bat le record de rendement en blé
Eric Watson, agriculteur néo-zélandais d’Ashburton, bat pour la deuxième fois consécutive le record du rendement en blé avec une…
Qui est Julien Denormandie nouveau ministre de l'Agriculture ?
Le secrétaire général de l’Elysée, Alexis Kohler, a annoncé, le 6 juillet, la nomination de Julien Denormandie au poste de…
[Vidéo] Un record pour le prix de l'agneau
La première semaine de juin, le prix de l'agneau a atteint 6,56 €/kg, selon l'Institut de l'élevage. Soit une hausse de +9% par…
Météo - Emmanuel Buisson de Weather Measures : « vers un été un peu plus chaud que la normale avec une grande instabilité »
La pluie est revenue mais suffira-t-elle à éloigner le spectre d’une sécheresse ou d’une canicule pour 2020. Comment se présente…
Urine
Le pipi des Parisiens au service de l’agriculture
Comment réduire l’utilisation des engrais chimiques dont l’usage contribue au changement climatique et menace les milieux…
Protéger les jeunes bovins des fortes chaleurs 
Bovins Viande
Le bardage bois amovible ou le filet brise-vent représente un bon compromis entre investissement et efficacité pour ménager une…
Publicité