Aller au contenu principal

Sondage : 45 % des agriculteurs se sentent isolés

Une enquête, menée par Ipsos pour Agriavis, montre 45 % que des agriculteurs se sentent isolés. Mais pour un tiers des exploitants agricole, la crise du coronavirus a cependant permis de revaloriser l’image de leur métier auprès du grand public.  

© C. Gloria

Alors que le déconfinement est bien lancé, le moral des agriculteurs est en berne. Les résultats du sondage Ipsos pour Agriavis révèlent l’inquiétude du monde agricole. Revenu, logistique, pénurie de main-d’œuvre, baisse du chiffre d’affaires : l’enquête montre que la période a été éprouvante moralement. Seuls 17 % des agriculteurs se déclarent optimistes concernant la situation de leur exploitation, et 40 % se déclarent quant à eux pessimistes.

Voici les principaux résultats à retenir.

Pour 45 % des agriculteurs, l’isolement est la principale difficulté

L’isolement (45 %) est la plus grande difficulté rencontrée par les agriculteurs en période de coronavirus. Suivent les problèmes de débouchés pour les productions (36 %), et la baisse du chiffre d’affaires (19 %).
5% sont confrontés à une baisse ou cession de leur activité alors qu’ils sont plus du double à avoir une charge de travail plus importante.
L’approvisionnement est également plus compliqué pour un tiers des agriculteurs rencontrent des problèmes. Certains sont même confrontés à des pénuries : un agriculteur sur 10.

Moins d’agribashing pendant la crise ?

37 % des agriculteurs pensent que l’image de leur métier a été revalorisée pendant la crise.

Des agriculteurs qui s’adaptent

Confinement oblige, le monde agricole s’adapte. Plus d’1 agriculteur sur 10 a développé la vente en circuit court, ou directement auprès du consommateur.

Une pénurie de main-d’œuvre limitée

6 % des exploitants interrogés ont fait face à une pénurie de main-d’œuvre. Ce chiffre doit cependant être relativisé. Les grandes cultures (42 %) et l’élevage (39 %) représentent la majorité de l’échantillon sondé. Les arboriculteurs ne pèsent que 1 % des sondés.

A lire aussi
[Sondage] Glyphosate : 77 % des agriculteurs disent manquer d’alternatives

Une vive inquiétude pour les marchés agricoles et une attente de régulation des marchés

76 % des sondés craignent un affolement des marchés agricoles. Et ils sont 9 sur 10 à redouter un impact économique durable. Les agriculteurs revendiquent le besoin soutien et d’intervention des pouvoirs publics. 79 % souhaitent des prix de vente garantis, 72 % sont favorables à un assouplissement des contraintes réglementaires, et 63 % attendent une régulation des volumes produits. De plus, 62 % des agriculteurs veulent un dédommagement financier pour faire face aux pertes de production.

24 % des éleveurs déclarent une baisse de leur chiffre d'affaires. Ils ne sont que 10 % en grandes cultures.

 

A lire aussi :
Un sondage Ipsos / AgriAvis qui milite en faveur d’un changement de la PAC
 

Les plus lus

Jeune et agriculture
Les jeunes ont une opinion bien tranchée sur l’agriculture
Les 18-35 ans ont une image moins positive de l’agriculture que l’ensemble de la population française et attendent qu’elle joue…
Sanglier ville capture écran reportage TV
Quand les sangliers arrivent en ville, Christiane Lambert pointe « la protection des espèces »
A Rome, les sangliers se promènent dans les rues la nuit et se nourrissent des détritus des poubelles. Un phénomène lié à une « …
Xavier Niel nomme un « Paysan-directeur » à la tête de la ferme d’Hectar
Christophe Naudin, 39 ans, devra gérer la ferme pilote de 250 hectares en polyculture de céréales et élevage bovin en « …
L’Aspa : une allocation pour ceux qui disposent de peu de ressources pour leur retraite
L’Aspa, l’Allocation de solidarité aux personnes âgées est prévue pour permettre aux personnes disposant d’une faible retraite de…
Assemblée nationale
[Mise à jour] Egalim 2 définitivement adoptée : quels changements pour les agriculteurs ?
La loi Egalim 2 est définitivement adoptée après l'ultime vote du Sénat jeudi 14 octobre au soir. Retour sur ses principales…
Différents labels de qualité
Forte offensive d’UFC-Que Choisir, Greenpeace et WWF France contre les labels alimentaires
Une révision de la gouvernance de l’INAO, et des soutiens apportés aux signes de qualité, mentions réglementées et labels…
Publicité