Aller au contenu principal

Sécurité sociale agricole - Elus de la MSA et syndicats agricoles contestent les critiques de la Cour des comptes

Le 26 mai, la Cour des comptes a publié un rapport qui étrille la MSA et reproche au « régime particulier de sécurité sociale » son manque de performance. Direction et syndicats de salariés de la caisse d’assurance agricole ont réagi rapidement. Syndicats d’exploitants et d’entreprises agricoles, FNSEA en tête, n’ont pas tardé non plus à apporter leur soutien à la MSA.

Le rapport de la Cour des comptes reprochant à la MSA les « insuffisances » d’un « régime particulier de sécurité sociale en déclin structurel » ne passe pas. Le document publié le 26 mai soulève réactions et commentaires dans les instances agricoles.

MSA : une  vision de la protection sociale non partagée par la Cour des comptes

Dans les rangs de la MSA, le rapport est critiqué par le directeur général et les syndicats de salariés agricoles. Répondant aux reproches sur les « performances » de gestion de la MSA, le directeur François-Emmanuel Blanc a estimé le 27 mai que la Cour des comptes avait une vision de la protection sociale fondée sur la rationalité économique et en cela diamétralement opposée à celle « de la MSA et du gouvernement ».

Dans un communiqué diffusé le 3 juin, le bureau du conseil d’administration de la Caisse centrale de la mutualité sociale agricole (CCMSA) défend vivement l’organisation territoriale décentralisée de la MSA et les efforts de gestion enLa vision de la protecttrepris dans le cadre du plan stratégique « MSA 2025 ». Les élus estiment que la caisse  est « en constante évolution pour remplir avec efficacité ses missions au meilleur coût et répondre aux besoins de ses ressortissants ». Les administrateurs reconnaissent cependant que des « marges de progression » sont possibles dans les délais de traitement de dossier des affiliés. Ils promettent de « faire preuve de responsabilité » lors des négociations de la prochaine convention d’objectifs et de gestion (COG 2021-2025) mais refusent de réduire les effectifs et d'opérer de nouvelles restructurations de caisses locales. Ils soulignent aussi le rôle clef de la MSA dans l’accompagnement social des populations rurales (insertion professionnelle, aide au départ au vacances, résidences pour seniors autonomes Marpa, lutte contre le suicide d’agriculteurs…).

La FNSEA prend fait et cause pour la MSA

Le 4 juin, les syndicats d’exploitants et d’entreprises agricoles ont publié à leur tour un communiqué de soutien à l’institution sévèrement critiquée par la Cour des comptes. Les JA, la FNSEA, la FNEDT (entrepreneurs des territoires), l’Unep (paysage), Fransylva (forestiers) et la Coopération agricole « confirment l’attachement du monde agricole, forestier et rural » au régime de protection sociale de la MSA, le jugeant à la fois « démocratique et de proximité ». À l’unisson, les organisations professionnelles ont salué « les efforts engagés depuis 2018 par les caisses pour améliorer la qualité du service », ainsi que la « réactivité » et « l’efficacité » de la caisse d’assurance agricole durant la crise du Covid-19. Contrecarrant les comparaisons récurrentes faites par la Cour entre le régime agricole et le régime général, ces représentants des différentes filières estiment que « le coût d’une protection sociale de proximité ne peut être calqué sur des zones à forte densité de population ». Et d’ajouter que « la MSA participe activement (…) à la souveraineté alimentaire de notre pays et à l’entretien des territoires ».

 

Lire aussi « La Cour des comptes pointe les "insuffisances" de la MSA et formule 12 recommandations»

 

 

Les plus lus

[Agribashing] Un clip de l'éleveur Bruno Cardot pour défendre l'agriculture
Bruno Cardot, agriculteur dans l’Aisne a mis en ligne fin décembre une parodie de la chanson de Manau : La tribu de Dana. Une…
Déneigement des routes par les agriculteurs : 10 points clés pour se lancer en toute sécurité
Pour un agriculteur, déneiger les routes ne s’improvise pas. Il faut avoir signé une convention avec la collectivité. Le…
[VIDEO] Reussir Agra : nos vœux pour l'Agriculture et l'Alimentation française en 2021

C'est en équipe que nous avançons...

 

C'est en équipe que nous répondons présents chaque année pour…

Des S en 2021 : pourquoi des noms d’animaux à la lettre de l’année ?
Le système instaurant une lettre différente tous les ans pour le choix du nom des animaux est ancien. Il date de 1926 et a été…
[Anti-spécistes] Le gouvernement australien ne subventionne plus les associations animalistes extrémistes
En Australie, le gouvernement déclare la guerre aux militants radicaux des droits des animaux. Une nouvelle réglementation en…
Plus de 400 cas en 8 ans - En Loire-Atlantique, des éleveurs accusent les éoliennes de tuer leurs bovins
En Loire-Atlantique, à Puceul, ce sont plus de 400 cas de morts de bovins qui sont à déplorer en 8 ans sur la ferme de la famille…
Publicité