Aller au contenu principal

Sécheresse : quelles mesures annoncées par le gouvernement dans le Loiret pour l’agriculture ?

En déplacement dans le Loiret, Elisabeth Borne accompagnée de Marc Fesneau et Amélie de Montchalin ont précisé plusieurs mesures visant à réduire les conséquences de la sécheresse sur l’agriculture.

Elisabeth Borne, Marc Fesneau et Amélie de Montchallin le 26 mai 2022 dans le Loiret.
© Compte twitter Marc Fesneau

[Mis à jour le 30 mai à 10h07]

Elisabeth Borne accompagnée du ministre de l’Agriculture Marc Fesneau et la ministre de la Transition écologique et de la cohésion des territoires Amélie de Montchalin sont venus jeudi 26 mai au chevet d’agriculteurs touchés par la sécheresse dans le Loiret.

Les trois membres du gouvernement ont notamment visité une exploitation de 230 hectares, située entre la Beauce et la Sologne et spécialisée dans les céréales, les fraises et les asperges.
 

Le guichet de 400 millions d’euros pour l’élevage ouvert lundi

Constatant l’impact du manque de pluie enregistré depuis plusieurs mois et du dérèglement climatique sur l’agriculture, la Première ministre a annoncé l’ouverture à compter de lundi 30 mai du guichet pour demander l’aide exceptionnelle de 400 millions d’euros annoncée dans le cadre du plan de résilience agricole visant à palier les conséquences de la guerre en Ukraine notamment pour les éleveurs et la nourriture animale.

Activation des calamités agricoles pour les fourrages

Elisabeth Borne a par ailleurs précisé plusieurs mesures visant à éviter l’aggravation des conséquences de la sécheresse sur l’agriculture :

  • Les préfets doivent préserver au maximum les ressources avec des mesures de restrictions, 19 départements étant déjà en situation de risques
  • Des comités sécheresse seront organisés au niveau préfectoral, afin de réfléchir aux mesures à prendre
  • Le dispositif des calamités agricoles pour les fourrages « sera activé partout où cela sera justifié ».

Par ailleurs, le chantier de l’assurance récolte sera poursuivi, Bruno Le Maire et Marc Fesneau ayant toujours pour objectif de mettre en place le dispositif pour qu’il soit effectif le 1er janvier 2023.

Côté financement, la Première ministre a rappelé :

Les plus lus

Jean-Marie Séronie, agroéconomiste indépendant et membre de l’Académie de l’agriculture.
Cash Investigation : « une émission truffée d’erreurs qui n’explique pas à quoi sert la Pac »
Avant la diffusion de Cash Investigation sur la Pac, présentée par Elise Lucet, l’agroéconomiste indépendant Jean-Marie Séronie…
alimentation animale
Plan de résilience agricole : l’aide aux éleveurs pour l'alimentation animale, mode d’emploi
Le guichet pour l’aide aux éleveurs confrontés à une hausse des coûts de l’alimentation animale suite à la guerre en Ukraine est…
Serge Zaka agroclimatoloque météo
Canicule 2022 : pourquoi le scénario de l'été 1976 se rapproche, selon Serge Zaka
La France connait cette semaine un exceptionnel épisode de canicule précoce après un début de printemps très chaud et sec. Un…
« Les agriculteurs nous délèguent ce qu’ils maîtrisent le moins »
Dominique Pellen gère l’ETA familiale à Plouvorn dans le Finistère nord en binôme avec son frère Sébastien. L’entreprise…
solagro
Pesticides : une carte de France des IFT publiée par Solagro
Quels pesticides ont été utilisés sur les surfaces agricoles dans votre commune ? Solagro et Ecotone proposent de le découvrir…
aide
Chèque alimentaire : un virement pour les plus précaires avant la rentrée
Elisabeth Borne, la Première ministre, a confirmé le versement d’une aide à la rentrée pour les personnes les plus modestes,…
Publicité