Aller au contenu principal

Sécheresse : l’Occitanie débloque une aide d’urgence pour les agriculteurs et viticulteurs

Carole Delga présidente de la région Occitanie annonce une série de mesures d’urgence pour faciliter l’accès à l’eau de 6300 agriculteurs et viticulteurs fortement impactés par la sécheresse.

 Vignoble de Collioure dans les Pyrénées orientales
© G. Lefevre

Face à la sécheresse qui sévit en Occitanie, Carole Delga présidente de la région, vient d’annoncer une série de mesures d’urgence pour « faciliter l’accès à l’eau » aux agriculteurs et viticulteurs.

La présidente de la Région Occitanie annonce ainsi ce jeudi 1er février avoir décidé de mobiliser les sociétés d’aménagement régional, BRL et la CACG afin de baisser « les charges financières d’irrigation pour plus de 6300 agriculteurs et viticulteurs ».

La région et les deux sociétés d’aménagement proposent ainsi la mise en œuvre de plusieurs mesures.
 

Réduction du montant de la redevance de consommation en eau

La première mesure est la mobilisation d’une enveloppe exceptionnelle de 2 millions d’euros par BRL comprenant :

  • Une baisse de facture de 15% sur le montant de la redevance de consommation d’eau de novembre 2023, représentant une enveloppe globale d’1,5 million d’euros (elle bénéficiera à 5 000 agriculteurs et viticulteurs, assure la région) ;
  •  La création d’un fonds de soutien de 500 000 euros pour accompagner les exploitants agricoles les plus en difficulté, via une remise supplémentaire et un délai d’encaissement étendu de 6 à 12 mois. (Les bénéficiaires de ce fonds seront désignés en lien avec les Chambres départementales d’agriculture) ;
  • Une remise de 50% de la redevance d’abonnement des contrats d’irrigation pour les jeunes agriculteurs pendant les 5 années suivant leur installation. 

Lire aussi : Pyrénées-Orientales : 6 millions d’euros pour les cultures irriguées suite aux restrictions d’eau

Réduire la facture d’électricité avec un groupement d’achat

La deuxième mesure porte sur une économie de 6 millions d’euros sur l’achat de l’électricité, premier poste de dépenses pour l’irrigation, grâce à la création par la CACG d’un groupement d’achat auquel adhèrent 217 utilisateurs (ASA d’irrigation, exploitations agricoles…). « Il permettra à 1 300 exploitations d’acheter en 2024 une électricité à bien meilleur coût par rapport à 2023, soit l’équivalent en moyenne de 150 € d’économie par hectare irrigué », assure la région Occitanie.

Lire aussi : La quasi-totalité des Pyrénées-Orientales passe en « crise sécheresse »

Les plus lus

« Il va falloir démondialiser l’agriculture » selon Jean-Marc Jancovici

Face aux défis qui attendent l’agriculture, une forme de protectionnisme sera nécessaire selon l’ingénieur consultant en…

Arnaud Rousseau, président de la FNSEA, dans un de ses champs à Trocy-en-Multien, en Seine-et-Marne.
Arnaud Rousseau répond aux critiques avant le Salon de l’agriculture

A quelques jours de l’ouverture du Salon de l’agriculture et après le fort mouvement de contestation agricole, le président de…

Bérénice Walton devant ses vaches Bazadaises
Agriculture et climat : quatre familles d’agriculteurs à l’honneur sur M6

La chaîne M6 diffuse ce dimanche 11 février en prime time un documentaire de Zone interdite coproduit par Edouard Bergeon et…

Jean-Marc Jancovici, ce lundi 5 février sur RTL.
« Produire plus propre et moins cher : une équation impossible pour les agriculteurs » selon Jean-Marc Jancovici

Le spécialiste de l’énergie Jean-Marc Jancovici a réagi ce matin sur RTL à la colère des agriculteurs et aux mesures prises…

David Forge, agriculteur, sur son exploitation agricole en Touraine.
Ce qui bloque l’agriculture française, selon le céréalier David Forge

L’agriculteur tourangeau David Forge explique sur sa chaîne youtube pourquoi il est de plus en plus dur de dégager un revenu…

Paysage agricole au printemps avec des haies
Gérer les haies : pourquoi est-ce un tel casse-tête pour les agriculteurs ?

Pour montrer à quel point leur travail est compliqué par la réglementation française et européenne, les agriculteurs qui se…

Publicité