Aller au contenu principal

Salon de l'herbe
[VIDEO] Herbe pâturée : comment ne pas la gaspiller ?

L'herbe pâturée est un des premiers leviers à actionner pour améliorer l'autonomie protéique des élevages des ruminants. Stéphanie Guibert, chargée de mission prairie à la Chambre d'agriculture des Pays-de-la-Loire liste les bonnes pratiques pour en tirer le meilleur parti. Retour sur sa conférence au Salon de l'herbe à Villefranche d'Allier mercredi 1er juin 2022.

Les prairies: un gros potentiel de protéines

La France compte 11,5 millions d’hectares de prairies, dont :
- des prairies naturelles ou permanentes (7,9 millions ha)
- des prairies semées plus ou moins diversifiées (3,6 millions d’hectares)

+ Des dérobées de courte durée (raygrass d’Italie, trèfles annuels)

L’herbe est naturellement équilibrée pour les ruminants avec 12 à 18 % de MAT. Les prairies permanentes contiennent en moyenne 17% de MAT en début de printemps (selon CASDAR PP 2009-10).

Stéphanie Guibert est chargée de mission prairie à la Chambre d'agriculture des Pays-de-la-Loire
© DB

Les prairies : 1er levier de l’autonomie protéique

L’autonomie protéique correspond à la part de M.A.T. produite sur l’exploitation divisée par la M.A.T. totale consommée (produite et achetée). Le niveau d’autonomie augmente avec la part d’herbe dans la ration : + 2% de M.A.T. dans les fourrages. En système bio, on favorise la production de protéine sur l’exploitation, on privilégier l’achat d’énergie moins chère.

Les atouts du pâturage

- Un atout économique : un faible coût de production (35 à 50 €/ t MS pâturée vs 120 €/ t MS fauchée)
- Un faible coût de complémentation
- Un atout simplification (pas de conservation des protéines)

Pour bien exploiter ce gisement, il faut bien le connaître

- S’intéresser à la quantité d’herbe consommée par les animaux = l’herbe valorisée
- Dépend directement des pratiques des éleveurs
- Connaître ce qui est consommé pour raisonner globalement l’alimentation du troupeau et le planning de pâturage

La saison de pâturage, c'est toute l’année

Favoriser le pâturage toute l'année
© SG

Pâturage tournant : option "libérale" vs. "sévère"

Il est important de découper le parcellaire pour adapter l’offre en herbe avec une pression de pâturage et un temps de séjour adaptés : il faut trouver un compromis entre ingestion animale et la valorisation par hectare.

Une conduite "sévère", (= une sortie des animaux de la parcelle quand toute l'herbe est pâturée) permet de gagner 1 à 3 t MS/ha par rapport à une conduite "libérale" (les animaux sortent de parcelle alors que toute l'herbe n'est pas totalement pâturée).

 

Source : Cap protéines

Les plus lus

Le meilleur de l'humour des agriculteurs sur les réseaux sociaux
L'humour agricole est une vieille tradition qui a trouvé sa place sur les réseaux sociaux. Autodérision, humour vache, absurde,…
Sophie Renaud, Miss France agricole 2021 : « On voit qu’il y a des femmes en agriculture grâce à Instagram »
Sophie Renaud s’est installée sur la ferme familiale en 2016. Elle communique beaucoup pour défendre son métier et la place des…
Preview image for the video "😱 18 BATTEUSES DANS 1 PARCELLE - Dernières moissons à l'ETA GABARD".
18 batteuses dans une parcelle, qui est derrière la vidéo qui fait le buzz ?
Mise en ligne vendredi 29 juillet sur Youtube, la vidéo cumule les vues. Elle est signée Honoré Sarrazin, jeune vidéaste et futur…
L’agriculture bio tire le marché des produits phytos vers le haut
Les ventes de produits phytopharmaceutiques aux distributeurs pour l’année 2021 ont augmenté. C'est l'agriculture bio qui a…
Benoît Le Baube de la ferme de Cagnolle répond à la vidéo du Parisien sur le maraîcher de Marcoussis Marc Mascetti.
[Video] Faire pousser des légumes sans eau ? La ferme de Cagnolle répond au maraîcher de Marcoussis
Alors que la France traverse une sécheresse historique, une vidéo du Parisien sur Marc Mascetti, maraîcher à Marcoussis,…
Production de fourrages : quel sera l’impact du changement climatique en 2070 ?
Le changement climatique s’accélère et l’agriculture est directement impactée. Quid des années futures avec le réchauffement…
Publicité