Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

[Salon de l'agriculture] Huit jours d'effervescence et un dimanche de portes closes

Huit jours de Salon de l'agriculture. Le traditionnel dimanche de clôture, le 9e jour, a été annulé pour cause d'épidémie de Coronavirus. Retour en images pour prolonger l'ambiance.

© Vincent Motin

En raison de l’épidémie de Coronavirus, tous les « rassemblements de plus de 5000 personnes » en milieu fermé annulés. C’est la décision prise par le gouvernement samedi 29 février. Conséquence : les portes du Salon international de l’agriculture sont restées fermées ce dimanche 1er mars, qui devait être la journée de clôture  de la manifestation.

Lire Coronavirus : le Salon de l'agriculture ferme ses portes dès samedi soir.

« Clap de fin un peu anticipé » observe Thomas Bégon, le directeur communication de Bioline by In Vivo qui livre, en images, 4 moments forts de cette édition 2020 du Salon international de l’Agriculture.

« Un salon de l’agriculture au goût d’inachevé ».

 

Nathalie Dedieu, membre de France Agri Twittos passionnée par la filière semences livre aussi quelques photos d’ambiance et avoue que le salon lui permet d'être « reboostée pour le reste de l'année ».

480 000 visiteurs en 8 jours en 2020 contre 630 000 en 9 j en 2019. Des professionnels, du grand public, des hommes et des femmes politiques... Et des vedettes de la télé et du grand écran.

Karine Le Marchand, l'animatrice de « L’Amour est dans le pré » était au salon le dimanche 22 janvier pour parler de son engagement à être la marraine du débat imPACtons sur l’agriculture.

 

Lire aussi Karine Le Marchand, Marraine d’une consultation publique sur l’agriculture.

 

L'acteur Guillaume Canet, lui aussi, a été entraperçu dans les allées mercredi 25 février.

Le comédien, le réalisateur Edouard Bergeon et deux Miss France étaient sur le stand du Lot pour admirer les agneaux du Quercy.

 

Foule et ambiance festive. Et beaucoup de convivialité dans le Pavillon des « Produits et Saveurs de France ». Comme sur le stand du Gard, par exemple, transformé pour l'occasion en « Bodegard ».

Et puis, il y a tout ce que le public ne voit pas car cela se passe avant l'ouverture des portes. La traite des vaches. Des éleveurs qui traient leurs bêtes, des étudiants qui contrôlent la qualité et transforment...

Le salon a refermé ses portes et les organisateurs disent « Merci à tous de votre soutien ».

 

Et après l'effort, le réconfort.

 

 

Les plus lus

Le Sommet de l’élevage maintenu en 2020, du 7 au 9 octobre
Amélioration en vue sur le front du Covid-19 et bonne nouvelle pour les éleveurs : le Sommet de l’élevage est maintenu en 2020.…
Nuisibles : l'athlète olympique tire sur les corbeaux pour aider les agriculteurs
Les JO 2020 de Tokyo sont reportés à 2021. Le vol pour le Japon n’aura pas lieu cet été. Alors en attendant, c’est dans la Manche…
Une molécule dérivée de la sciure de bois devient intermédiaire chimique pour la production d’antiviraux
De la sciure de bois aux antiviraux, il y a une succession de procédés chimiques. Une molécule d’origine australienne transformée…
[Covid-19] Le confinement a donné envie aux Français d’élever leurs poules pondeuses
Le confinement a donné aux particuliers possédant un jardin d’élever leurs poules et de manger leurs œufs « maison ». Depuis le…
[Covid-19] « Comment bâtir un système alimentaire résilient ? » - Des étudiants de SupAgro Montpellier répondent dans une vidéo
Comment garantir notre capacité à assurer une alimentation adaptée à nos besoins, même quand surviennent des événements imprévus…
« L'élevage en danger » : les Safer veulent des parts sociales soumises à régulation du foncier
Relancer notre économie, s’inscrire dans la durabilité et la résilience, garantir notre souveraineté alimentaire. Les Sociétés d’…
Publicité