Aller au contenu principal
Font Size

Evènement
[Salon de l'agriculture] 150 ans et encore des nouveautés pour le Concours général agricole

Le Concours général agricole fête ses 150 ans en 2020
© CGA

Le Concours général agricole (CGA) se déroule chaque année concomitamment au Salon international de l’agriculture (SIA). Il est bien connu pour ses feuilles de chêne couleur or, argent et bronze apposées sur les produits vainqueurs de leur catégorie respective et que tout citoyen retrouve ensuite dans les différents types de commerce.

Des concours tous azimuts

En 2020, 35 familles de produits et de vins, regroupant 102 catégories de produits et 690 appellations de vins, existent. Au final, 22 482 échantillons de produits et vins sont en compétition, testés et jugés par 11 500 jurés en 2020. Le concours des animaux réunira 8 espèces, 335 races, 1 500 éleveurs et 2 700 animaux. Le concours des pratiques agroécologiques est scindé en deux catégories : « Prairies et concours » avec 59 territoires organisateurs et 335 éleveurs inscrits et « Agroforesterie », une nouvelle catégorie pour « valoriser le rôle et l’importance de l’arbre en agriculture », avec 10 régions organisatrices et 57 agriculteurs en compétition.

Les jeunes sont également mis à l’honneur à travers tous ces concours : concours du jugement des animaux par les jeunes, trophée national des lycées agricoles, challenge équi-trait-jeunes, concours des jeunes professionnels du vin, concours des jeunes jurés des pratiques agroécologiques et le tout nouveau challenge caprin inter-lycées. Au total, plus de 11 000 jeunes sont concernés par l’une ou plusieurs de ces manifestations.

150 ans

En 2020, le CGA fête également ses 150 ans puisqu’il a été créé en 1870. Dans le pavillon 4, au stand A 002, plusieurs animations et activités sont prévues pour honorer cet âge respectable. Un espace « expérentiel » est ouvert à tous les visiteurs, avec la mise en avant d’un « immense chême majestueux », symbole de l’enracinement dans le terroir des 150 années de concours. Une exposition pédagogique racontera le siècle et demi de CGA et bien évidemment, un programme d’animations mettra en avant une sélection de produits primés à déguster. Les visiteurs pourront également s’initier aux techniques de l’évaluation sensorielle et rencontrer des jurés. Enfin, un jeu est organisé pendant toute la durée du SIA : il s’agit de repérer une distinction du CGA présente sur le salon, d’en faire une photographie et de se rendre sur le stand du CGA avec pour remporter un cadeau.

Encore des nouveautés et évolutions

Outre le challenge caprin inter-lycées et la catégorie « Agroforesterie » déjà cités, les nouveautés sont encore au rendez-vous de l’édition 2020 du CGA.

Au rayon du concours des produits, plusieurs nouvelles sections : les jambons secs du Kintoa AOP (région du pays basque) en charcuteries ; crème de pruneaux, gelée, confiture de mûres en confitures ; gin français distillé à l’alambic et nouvelle segmentation pour les whiskies de France en eaux de vie ; épices et chocolat rassemblent le piment d’Espelette, le safran, la vanille et le chocolat ; la distinction entre huile de noix du Périgord AOP extraite à froid et extraite à chaud ; jus de poire en jus de fruits ; fromage à raclette de Savoie AOP, tomme de brebis, tomme de chèvres, yaourt au lait de vache sur lit de fruits rouges, yaourt au lait de brebis ferme nature en produits laitiers ; segmentation valorisant les signes de qualité des viandes d’agneau et entrée du porc Kintoa AOP en viandes de porc ; constitution d’un concours unifié découpes et volailles entières et, enfin, un concours expérimental en thym de Provence IGP avec deux sections : thym feuille et thym branche.

Côté animaux, un nouveau concours d’élevage est créé dans la filière caprine « Trophées gènes avenir » avec les races Alpine et Saanen. Un concours expérimental prend place pour le bœuf de boucherie de race Gasconne des Pyrénées. Les concours en races équines sont restructurés (idem pour les chiens et les chats, avec un concours expérimental concernant les formations dispensées par l’enseignement agricole à ce sujet) et les 12 races de poneys et petits chevaux de sport et de loisirs sont intégrés.

Au terme du Salon de l’agriculture 2020, le Concours général agricole entreprendra un vaste tour de France des 13n régions de France afin de célébrer cet anniversaire. Top départ en avril !

Les plus lus

Qui est Julien Denormandie nouveau ministre de l'Agriculture ?
Le secrétaire général de l’Elysée, Alexis Kohler, a annoncé, le 6 juillet, la nomination de Julien Denormandie au poste de…
[Vidéo] Un record pour le prix de l'agneau
La première semaine de juin, le prix de l'agneau a atteint 6,56 €/kg, selon l'Institut de l'élevage. Soit une hausse de +9% par…
Météo - Emmanuel Buisson de Weather Measures : « vers un été un peu plus chaud que la normale avec une grande instabilité »
La pluie est revenue mais suffira-t-elle à éloigner le spectre d’une sécheresse ou d’une canicule pour 2020. Comment se présente…
[VIDEO] Une première étape vers une retraite à 85 % du SMIC pour tous les agriculteurs
La commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale a adopté, le 10 juin, la proposition de loi d’André Chassaigne (PCF…
Crédits carbone : un premier contrat signé dans le secteur agricole
Le paiement des agriculteurs pour service environnemental rendu, les PSE, c’est parti ! Un premier contrat de vente de CO2 a été…
[Déconfinement] Les enfants d'agriculteurs auraient dû être « prioritaires » pour le retour à l'école ?
Le 22 juin, tous les élèves scolarisés en France, de la maternelle au collège, vont retrouver le chemin de l’école. Ainsi en a…
Publicité