Aller au contenu principal
Font Size

Simulation et stratégie
« Roots of Tomorrow », un projet de jeu vidéo pour inventer l’agriculture de demain

« Gamabilis play smart », start-up créée en 2016, conçoit et développe « des jeux vidéos qui donnent envie de changer le monde ». Le jeu « Roots of tomorrow » est un de leur projet qui intègre les problématiques de l’agroécologie pour inventer l’agriculture de demain.

C’est un projet placé sous le haut patronage du ministère de l’Agriculture, soutenu par la Région Ile-de-France et le groupe agro-industriel Avril, réalisé sous la supervision scientifique de l’Inrae (l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement). « Roots of tomorrow » que l’on traduit littéralement par « les racines de demain » est un jeu de simulation et stratégie sur l’agroécologie en 3D et en temps réel. Plusieurs scénarios sont proposés pour aborder les problématiques actuelles de l’agriculture : développement local, réduction des intrants et autres sujets… L’objectif de ce jeu vidéo est de faire prendre conscience des enjeux de la transition agricole et de donner la possibilité à chacun d’imaginer l’agriculture de demain.

La start-up Gamabilis, qui a conçu le jeu, recherche des partenaires pour soutenir financièrement le projet. Pour plus de renseignements, contacter Vincent Péquignot, qui a fondé l’entreprise en 2016. vincent.pequignot@gamabilis.com

Sur son profil linkedin le « chief executive officer », donne quelques précisions sur ses activités professionnelles : « Nous réalisons des jeux vidéos pour les organisations qui veulent répondre aux attentes de changement (comportements personnels, consommation, transparence, environnement…), qui transforment l’expérience des communautés (collaborateurs, clients) et contribuent à l’intérêt général ».

Gamabilis a également réalisé, en collaboration avec Prince de Bretagne, le jeu Chou'Time, où le « gamer » incarne une productrice ou un producteur de choux-fleurs qui s’installe. Il faut savoir faire les meilleurs choix culturaux et s’aider des conseils des voisins producteurs. Le but étant de récolter un maximum de choux-fleurs en respectant les pratiques agroécologiques.

Les plus lus

Moisson record : avec 173,98 q/ha un néo-zélandais bat le record de rendement en blé
Eric Watson, agriculteur néo-zélandais d’Ashburton, bat pour la deuxième fois consécutive le record du rendement en blé avec une…
Qui est Julien Denormandie nouveau ministre de l'Agriculture ?
Le secrétaire général de l’Elysée, Alexis Kohler, a annoncé, le 6 juillet, la nomination de Julien Denormandie au poste de…
[Vidéo] Un record pour le prix de l'agneau
La première semaine de juin, le prix de l'agneau a atteint 6,56 €/kg, selon l'Institut de l'élevage. Soit une hausse de +9% par…
Météo - Emmanuel Buisson de Weather Measures : « vers un été un peu plus chaud que la normale avec une grande instabilité »
La pluie est revenue mais suffira-t-elle à éloigner le spectre d’une sécheresse ou d’une canicule pour 2020. Comment se présente…
Urine
Le pipi des Parisiens au service de l’agriculture
Comment réduire l’usage des engrais chimiques dont l’usage contribue au changement climatique et menacent les milieux aquatiques…
[VIDEO] Une première étape vers une retraite à 85 % du SMIC pour tous les agriculteurs
La commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale a adopté, le 10 juin, la proposition de loi d’André Chassaigne (PCF…
Publicité