Aller au contenu principal

RIP pour les animaux : la contre-offensive s’organise

Face au RIP pour les animaux, le monde rural a décidé de réagir. Un groupe a été créé sur Facebook et une pétition contre le projet de référendum est en ligne. Objectif : inciter les parlementaires à ne pas adhérer à « l’idéologie en vogue des défenseurs de la cause animale et de l’écologie profonde » en leur demandant au contraire de « soutenir la ruralité ».

© Capture image Facebook

« RIP », trois lettres comme Référendum d’initiative partagée. Le journaliste Hugo Clément en a lancé un début juillet en faveur de la cause animale. Ce 15 septembre, l’initiative citoyenne rassemble 691 564 signatures. Le texte s'appuie sur « six propositions pour les animaux ».

Pour qu’un référendum puisse être organisé, il faut que la pétition rassemble 10 % des personnes inscrites sur les listes électorales (soit 4,7 millions de personnes) et qu’elle soit soutenue par au moins un cinquième des membres du parlement, soit 185 parlementaires.

La démarche a reçu le soutien de personnalités connues du grand public : acteurs, chanteurs, animateurs télé… On trouve aussi dans les rangs des signataires trois grands patrons français, apprend-on dans Les Marchés : Xavier Niel, Marc Simoncini et Jacques-Antoine Grandjon.

Lire aussi dans Réussir Bovins Viande « Un ‘RIP’ qui agace bien les acteurs de la ruralité ».

La démarche prend de l’ampleur et ses protagonistes sont très actifs sur les réseaux sociaux. Mais parallèlement, la contre-offensive s’organise, en utilisant les mêmes armes de communication, celles des réseaux sociaux.

« Unis pour la ruralité », un groupe contre le RIP

Un groupe « Unis pour la ruralité Non au Rip » a vu le jour surFacebook qui compte près de 50 000 membres. 8 membres du groupe sont administrateurs tandis que 10 autres membres sont modérateurs.

Le groupe grossit à bonne allure. Lancé début août, il a accueilli 2660 nouveaux membres en une semaine, du 7 au 13 septembre. Il est par ailleurs très actif : près d'un millier de nouvelles publications sont recensées actuellement chaque semaine.

Lire aussi Franck Reynier dit « Non au RIP » sur Facebook : « Nous avons trop subi, on est en train de réagir ».

Une pétition pour inviter les parlementaires à soutenir la ruralité

Avec l’association Iloupdev (Impact du loup sur le développement durable), qui milite en faveur d’une « régulation stricte » de l’animal pour la survie des élevages, le groupe Facebook « Tous unis pour la ruralité » a lancé une pétition en août pour dire « Halte au massacre de la ruralité ». Les auteurs de cette pétition demandent aux parlementaires de ne pas signer en faveur du RIP et préviennent : « les ruraux sauront se mobiliser dans les urnes ».

Ils rappellent que « les habitants des campagnes ne sont pas des sous-citoyens que les élites de la ville viendraient éclairer » et demandent de « pouvoir transmettre à leurs enfants le mode de vie et les valeurs auxquelles ils sont attachés ». Ils s’opposent notamment à la revendication du RIP de vouloir interdire les chasses traditionnelles.

Lire aussi « Un porte-parole des chasseurs de la Somme s’adresse aux parlementaires pour dénoncer le projet de RIP sur les animaux »

Lire aussi dans l’Action agricole picarde : « Les huit commandements d’une vénerie du 21e siècle ».

 

Les plus lus

Hugo Clément le 16 novembre sur France Inter.
Antibiotiques : comment Dr Toudou et des éleveurs répondent à Hugo Clément sur Twitter
A la suite de l’émission Sur le Front d’Hugo Clément sur l’usage des antibiotiques dans un élevage de lapin, plusieurs voix se…
Julien Revellat, directeur associé du bureau parisien de McKinsey
Comment McKinsey compte influencer l’évolution de l’agriculture française
Le cabinet de consultants McKinsey a mis en place un simulateur d'agriculture régénératrice hébergé sur le campus Hectar, créé…
niveau des nappes phréatiques au 1er novembre 2022
Niveaux des nappes phréatiques toujours bas : le BRGM appelle à limiter les prélèvements en eau
Les pluies du début d’automne n’ont pas compensé les déficits accumulés depuis le début de l’année : les nappes phréatiques…
Alexis Duval, président d'Intact.
Agriculture régénératrice : Alexis Duval lance Intact, start-up valorisant l’amidon de légumineuses
Soutenu par Axéréal, l’ex-président du directoire de Tereos, se lance dans la fabrication bas carbone d’ingrédients à base de…
biodiversité HVE
Certification HVE : tout savoir sur le nouveau cahier des charges
La refonte de la certification Haute valeur environnementale est officielle avec la publication de deux textes au journal…
Laurie Poussier, future agricultrice : « je veux juste parler de mes petits bonheurs parce que je suis heureuse au quotidien »
Laurie Poussier sera officiellement éleveuse en 2023, avec comme projet la création d’une savonnerie artisanale à la ferme. La…
Publicité