Aller au contenu principal

RIP pour les animaux : la contre-offensive s’organise

Face au RIP pour les animaux, le monde rural a décidé de réagir. Un groupe a été créé sur Facebook et une pétition contre le projet de référendum est en ligne. Objectif : inciter les parlementaires à ne pas adhérer à « l’idéologie en vogue des défenseurs de la cause animale et de l’écologie profonde » en leur demandant au contraire de « soutenir la ruralité ».

© Capture image Facebook

« RIP », trois lettres comme Référendum d’initiative partagée. Le journaliste Hugo Clément en a lancé un début juillet en faveur de la cause animale. Ce 15 septembre, l’initiative citoyenne rassemble 691 564 signatures. Le texte s'appuie sur « six propositions pour les animaux ».

Pour qu’un référendum puisse être organisé, il faut que la pétition rassemble 10 % des personnes inscrites sur les listes électorales (soit 4,7 millions de personnes) et qu’elle soit soutenue par au moins un cinquième des membres du parlement, soit 185 parlementaires.

La démarche a reçu le soutien de personnalités connues du grand public : acteurs, chanteurs, animateurs télé… On trouve aussi dans les rangs des signataires trois grands patrons français, apprend-on dans Les Marchés : Xavier Niel, Marc Simoncini et Jacques-Antoine Grandjon.

Lire aussi dans Réussir Bovins Viande « Un ‘RIP’ qui agace bien les acteurs de la ruralité ».

La démarche prend de l’ampleur et ses protagonistes sont très actifs sur les réseaux sociaux. Mais parallèlement, la contre-offensive s’organise, en utilisant les mêmes armes de communication, celles des réseaux sociaux.

« Unis pour la ruralité », un groupe contre le RIP

Un groupe « Unis pour la ruralité Non au Rip » a vu le jour surFacebook qui compte près de 50 000 membres. 8 membres du groupe sont administrateurs tandis que 10 autres membres sont modérateurs.

Le groupe grossit à bonne allure. Lancé début août, il a accueilli 2660 nouveaux membres en une semaine, du 7 au 13 septembre. Il est par ailleurs très actif : près d'un millier de nouvelles publications sont recensées actuellement chaque semaine.

Lire aussi Franck Reynier dit « Non au RIP » sur Facebook : « Nous avons trop subi, on est en train de réagir ».

Une pétition pour inviter les parlementaires à soutenir la ruralité

Avec l’association Iloupdev (Impact du loup sur le développement durable), qui milite en faveur d’une « régulation stricte » de l’animal pour la survie des élevages, le groupe Facebook « Tous unis pour la ruralité » a lancé une pétition en août pour dire « Halte au massacre de la ruralité ». Les auteurs de cette pétition demandent aux parlementaires de ne pas signer en faveur du RIP et préviennent : « les ruraux sauront se mobiliser dans les urnes ».

Ils rappellent que « les habitants des campagnes ne sont pas des sous-citoyens que les élites de la ville viendraient éclairer » et demandent de « pouvoir transmettre à leurs enfants le mode de vie et les valeurs auxquelles ils sont attachés ». Ils s’opposent notamment à la revendication du RIP de vouloir interdire les chasses traditionnelles.

Lire aussi « Un porte-parole des chasseurs de la Somme s’adresse aux parlementaires pour dénoncer le projet de RIP sur les animaux »

Lire aussi dans l’Action agricole picarde : « Les huit commandements d’une vénerie du 21e siècle ».

 

Les plus lus

« Au nom de la Terre » : pendant le tournage, le robot de traite a continué à tourner
Le temps du tournage du film « Au nom de la Terre », sorti il y a un an, la ferme de la Touche, à Saint-Pierre-sur Orthe en…
« Le RIP pour les animaux s’essouffle » observe Jean-Baptiste Moreau, éleveur et député
Jean-Baptiste Moreau est agriculteur dans la Creuse et député. Il se prononce contre le projet de référendum sur les animaux…
Bien-être animal : un groupe Facebook s'attaque au RIP pour les animaux d'Hugo Clément
Franck Reynier est l’initiateur du groupe Facebook « Unis pour la ruralité » qui dit « Non au Rip » sur les animaux. Il a accepté…
Les agriculteurs méthaniseurs en colère contre la baisse annoncée des tarifs
Le nouveau cadre tarifaire de l’énergie issue de la méthanisation « défavoriserait fortement les sites agricoles de petite et…
Vital Concept sur le Tour de France : certains coureurs « deviendront sans doute agriculteurs »
Patrice Etienne, à la tête de l’entreprise de fourniture agricole Vital-Concept, a décidé de s’engager il y a trois ans dans le…
RIP pour les animaux : la contre-offensive s’organise
Face au RIP pour les animaux, le monde rural a décidé de réagir. Un groupe a été créé sur Facebook et une pétition contre le…
Publicité