Aller au contenu principal

Règlement des conflits
Résoudre les différends agricoles par la médiation

Les conflits peuvent naître dans les entreprises, les organisations, chez les particuliers. Pour les problématiques agricoles, il est possible de trouver des solutions par la voie de la médiation.

© Jérôme Chabanne (archives)

Désamorcer les conflits, c’est le rôle de la médiation. Dans le domaine agricole, les sujets de discorde ne manquent pas et vont même aller grandissant prévoit Lionel Manteau, ancien avocat au barreau de Compiègne, aujourd’hui conciliateur. Dans l’Action agricole picarde, il assure que « la véritable difficulté à laquelle sera confronté de plus en plus le monde agricole, ce ne sera pas la question des prix mais celle liée à l’environnement ». Pour lui, « les sources de conflits iront crescendo sur cette question ».

Entre monde agricole et « société », la liste de sujets conflictuels est vaste. « Ferme des mille vaches, projets de méthanisation, projets d’extension d’élevages de porcs, de poules, de vaches, haies arrachées mettant en péril la biodiversité, chant des coqs le matin irritant le voisinage, odeurs des vaches… La liste est longue comme le bras », observe le journal départemental.

Le nombre de conflits augmente et avec eux le dénigrement à l’encontre du monde agricole que l’on appelle aujourd’hui « agribashing ». D’où le besoin d’un médiateur, à ne pas confondre avec un conciliateur. « Le médiateur est celui qui ne traite que la partie relationnelle d’un conflit et accompagne les parties concernées pour qu’elles trouvent leurs propres solutions alors que le conciliateur propose des solutions amiables entre les parties, en s’appuyant sur des outils techniques et juridiques », explique Ludovic Leplat, président du centre de médiation professionnels des Hauts de France, dans l’Action agricole picarde. « C’est un travail de clarification que nous menons avec la personne pour qu’elle reconsidère ses certitudes et reformule la situation vécue, » ajoute Ludovic Leplat. L’important est de renouer le dialogue et de recréer du lien.

Cyril Hervois, notaire et médiateur, témoigne aussi dans l’article écrit par Florence Guilhem. « Dans une médiation, il ne faut pas avoir d’à priori et savoir s’oublier pour faire écho aux difficultés des personnes », analyse-t-il. Pour lui, les sujets purement agricoles peuvent concerner notamment les baux où la transmission d’entreprises agricoles. Mais la problématique agricole est transversale. « Elle touche à la fois les biens, la transmission, les successions, la famille, l’affect ». Son rôle est d’accompagner pour que l'intéressé trouve lui-même la solution. « En aucun cas, on ne porte la personne », précise-t-il.

 

LIRE AUSSI :

Agrimédiation étend son réseau

Les plus lus

Paysage agricole
Quel prix des terres agricoles en 2023 ?

Après deux années de progression, le marché foncier agricole s’est stabilisé en 2023 avec des surfaces en baisse mais une…

Homme votant pour les élections européennes
Elections européennes : pour qui les agriculteurs vont-ils voter ?

Une enquête réalisée par le Cevipof et l’Agro Toulouse avec le groupe Réussir éclaire sur les intentions de vote des…

Terres agricoles et bâtiments d’élevage en Bretagne
Comment évolue le prix des terres agricoles en Bretagne ?

Le prix moyen des terres agricoles en Bretagne reste assez stable en 2023. Une stabilité à laquelle participe la Safer…

Parlement européen
Résultats aux élections européennes : quelles conséquences pour l’agriculture ?

Les résultats des élections européennes en France et dans les autres pays européens sont tombés. Quel impact pour les…

  Arnaud Gaillot, président des Jeunes agriculteurs, devant son troupeau de montbéliardes.
Confidences d’Arnaud Gaillot au terme d’un mandat intense à la tête des Jeunes agriculteurs

Arnaud Gaillot, président des Jeunes agriculteurs, a accepté de nous recevoir plus de deux heures sur son exploitation…

projet 270 000 désert algérie
270 000 vaches en plein désert : le projet fou qatari pour produire du lait en Algérie

L’Algérie vient de signer avec le Qatar un accord pour l’implantation d’une ferme gigantesque qui accueillera 270 000…

Publicité