Aller au contenu principal

Rendez-vous le 18 novembre pour le Forum « Eau et agricultures du grand Sud-Ouest »

Le Forum « Eau et agricultures du grand Sud-Ouest, des destins liés » va se dérouler le 18 novembre 2021 sur le campus de l’Ensat, près de Toulouse. Organisé par le Comité de Bassin Adour-Garonne, le colloque sera axé sur la nécessaire transition de l’agriculture afin de préserver les ressources en eau mais aussi la biodiversité, dans un contexte de réchauffement climatique. En avant-première de ce rendez-vous, une conférence de presse était organisée ce 9 novembre.

© Comité de Bassin Adour-Garonne

Pour présenter le colloque eau qui va se dérouler le 18 novembre 2021, sur le campus agricole d’Auzeville-Tolosane, près de Toulouse en Haute-Garonne, Guillaume Choisy, directeur de l’Agence de l’eau Adour-Garonne et Pierre Philippe, directeur général de la coopérative des Vignerons de Buzet, ont tenu une conférence de presse. La réunion s’est déroulée au siège de la coopérative viticole, à Buzet-sur-Baïse, dans le Lot-et-Garonne. Un lieu pris en exemple pour illustrer la problématique des usages de l’eau. La coopérative mène actuellement des expérimentations sur ce sujet. Il s’agit de trouver un « ensemble de solutions » qui peuvent permettre de « raisonner la complexité » a indiqué le directeur Pierre Philippe.

Enjeux économiques et environnementaux

Le colloque du 18 novembre a pour thème : « Eau et agricultures du grand Sud-Ouest, des destins liés ».  Il est organisé par le Comité de Bassin Adour-Garonne, avec l’appui de l’Agence de l’eau, des Draaf, des régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine et de la profession agricole. Il va se tenir en présentiel et en distanciel et s’adresse plutôt à des décideurs et acteurs locaux. L’objectif est de contribuer à « engager le bassin Adour-Garonne dans une agriculture résiliente face aux aléas climatiques tout en préservant la ressource en eau et la biodiversité, » expliquent les organisateurs. L’objectif de ce forum est d’accompagner cette transition pour que l’eau puisse être disponible en quantité avec une qualité préservée. Les enjeux sont à la fois économiques et environnementaux.

En déclinaison avec le Varenne de l'eau

« Le forum a été décidé il y a 2 ans, » assure Guillaume Choisy. Il a donc été amorcé avant la tenue du Varenne de l’eau mais la coïncidence des deux événements « tombe plutôt bien » reconnaît le directeur de l’agence. Le colloque du Sud sera décliné face au Varenne et la secrétaire d’Etat Bérangère Abba sera présente à cette journée.

Le bassin Adour-Garonne représente un tiers des exploitations agricoles françaises, 5,3 millions d’hectares exploités pour la production agricole de 92 000 exploitations.

© Bassin Adour Garonne

 

Un maître mot : la transition

Les agriculteurs ont déjà largement contribué à la transition, a remarqué Guillaume Choisy, lors de la conférence de presse, notamment par les efforts réalisés en matière de préservation de zones humides, et l’aménagement des rotations.

Les communications de la matinée seront axées autour du thème « Réussir la transition agricole face au changement climatique : un défi collectif à relever ». La deuxième partie de la journée sera consacrée à « Accélérer la transition écologique », au travers notamment de 4 ateliers.

Le programme détaillé et le bulletin d’inscription au colloque sont disponibles en ligne.

L’idée des ateliers est de « passer de la phase de diagnostic à la phase opérationnelle, » remarque l’organisateur. A chacun de décider dans son entreprise des engagements à prendre. A chacun de contribuer au mouvement global et d’être en mesure de « poser la première pierre » aux environs de mars 2022.

Le colloque sera aussi l’occasion de présenter les résultats de l’étude de l’Agence de l’eau Adour-Garonne Bag’Ages (Bassin Adour-Garonne, quelles performances des pratiques AGroEcologiqueS ?) démarrée en janvier 2016 pour une durée de 5 ans. Le programme a été coordonné par l’unité mixte de recherche Agir (Agroécologies, Innovations et teRritoires) de l’Inrae.

La journée sera animée par Fanny Agostini, journaliste, chroniqueuse sur TF1 et Europe 1.

Les plus lus

Une pétition lancée pour demander la dissolution de l’association L214
Agacés par les actions menées par l'ONG animaliste, des agriculteurs ont lancé le 13 novembre une pétition en ligne pour demander…
Plein de gazole non routier
Flambée du GNR : les entreprises de travaux agricoles demandent le remboursement anticipé de la TICPE
La fédération nationale des entrepreneurs des territoires demande le remboursement partiel anticipé de la TICPE sur le gazole non…
Et si une agriculture intensive préservait mieux l’environnement ?
Une étude que vient de publier l’université de Cambridge arrive à une conclusion à laquelle on ne s’attendait pas vraiment : une…
vaches limousines avec colliers Nofence sous les pommiers.
« Nous testons les clôtures virtuelles pour faire du pâturage tournant »
Soutenus par le conseil régional et la chambre régionale d’agriculture d’Ile-de-France, Florentin Genty et son frère Germain du…
Pacifica et Groupama annoncent une augmentation de l’assurance récolte de 10 à 25 % en 2022
Chez Pacifica et Groupama, une hausse des primes de l’assurance multirisque climatiques est prévue en 2022. Pour ces Pacifica,…
Le PDG d’Ecomiam ne veut pas céder aux attaques de l’association L214
Le 8 novembre, l’entreprise Ecomiam a été « attaquée » par l’association L214. Coups de téléphone, mails, messages publiés sur…
Publicité