Aller au contenu principal

Réforme de la Pac : les éco-régimes au cœur des discussions européennes

Un « jumbo trilogue » se réunit cette semaine pour finaliser un accord politique sur la réforme de la Pac. Au cœur d’une décision attendue d’ici demain matin, le sujet des éco-régimes. Deux options sont sur la table.

Trilogue
© Anne Sander

Parlement européen, conseil et commission européenne ont entamé le 25 mai leur discussion finale sur la réforme de la Pac. Ce « jumbo trilogue » comme il est désormais appelé (au-delà d'un super trilogue car un conseil agricole européen se tient en parallèle pour valider les discussions) qui devrait aboutir dans la nuit de ce jeudi 27 mai à vendredi 28 mai à un accord politique.

A l’issue de la première journée de discussions en trilogue sur la future Pac qui s’est terminée le 25 mai dans la soirée, la présidence portugaise du Conseil en collaboration avec la Commission européenne a préparé un projet de compromis qui servira de base à la poursuite des discussions cet après-midi.

Mise à jour : Pac : les négociations entre eurodéputés et ministres achoppent sur les mesures environnementales

Parmi les dossiers qui restent à régler et pour lesquels ce compromis est proposé : les produits éligibles à l’intervention (le sucre notamment), le dispositif de redistribution des paiements vers les plus petites exploitations (10% minimum avec des flexibilités), la conditionnalité (rotation des cultures, 4% de surfaces non productives) et bien sûr les éco-régimes, rapportent nos confrères d’Agrafil.

Sur ce dernier point la Commission européenne et le Parlement européen ont proposé à titre de compromis deux options : soit consacrer 25% des fonds du premier pilier aux éco-régimes en moyenne sur l’ensemble de la période 2023-2027 soit y consacrer seulement 22% en 2023 pour atteindre 30% en 2027.

Lire aussi : L'enjeu de l'éco-régime pour les agriculteurs français dans la réforme de la Pac

Des propositions que refusent globalement les États membres. Le ministre espagnol Luis Planas s’est montré particulièrement critique le 26 mai envers la proposition de la Commission estimant qu’elle était inapplicable. La présidence portugaise du Conseil a prévu d’organiser ce 27 mai dans la matinée une série de discussions en petit comité avec les États membres pour discuter de ce sujet.

Pour le Parlement européen il s’agit, a rappelé le président de la commission de l’Agriculture Norbert Lins, de prévoir un système obligatoire pour tous les États membres de redistribution des soutiens, des éco-régimes qui fonctionnent dès le premier jour de 2023 et une forme de conditionnalité sociale. Les eurodéputés demandent aussi une déclaration commune sur des mesures de sauvegarde face aux importations de pays tiers (sur les résidus de pesticides en particulier).

Lire aussi : Réforme de la PAC : grandes cultures, élevage, zones intermédiaires... qui sont les gagnants et les perdants ?

 

 

Les plus lus

Jeune et agriculture
Les jeunes ont une opinion bien tranchée sur l’agriculture
Les 18-35 ans ont une image moins positive de l’agriculture que l’ensemble de la population française et attendent qu’elle joue…
Sanglier ville capture écran reportage TV
Quand les sangliers arrivent en ville, Christiane Lambert pointe « la protection des espèces »
A Rome, les sangliers se promènent dans les rues la nuit et se nourrissent des détritus des poubelles. Un phénomène lié à une « …
Xavier Niel nomme un « Paysan-directeur » à la tête de la ferme d’Hectar
Christophe Naudin, 39 ans, devra gérer la ferme pilote de 250 hectares en polyculture de céréales et élevage bovin en « …
L’Aspa : une allocation pour ceux qui disposent de peu de ressources pour leur retraite
L’Aspa, l’Allocation de solidarité aux personnes âgées est prévue pour permettre aux personnes disposant d’une faible retraite de…
Assemblée nationale
[Mise à jour] Egalim 2 définitivement adoptée : quels changements pour les agriculteurs ?
La loi Egalim 2 est définitivement adoptée après l'ultime vote du Sénat jeudi 14 octobre au soir. Retour sur ses principales…
Différents labels de qualité
Forte offensive d’UFC-Que Choisir, Greenpeace et WWF France contre les labels alimentaires
Une révision de la gouvernance de l’INAO, et des soutiens apportés aux signes de qualité, mentions réglementées et labels…
Publicité