Aller au contenu principal

Réforme de la Pac : les éco-régimes au cœur des discussions européennes

Un « jumbo trilogue » se réunit cette semaine pour finaliser un accord politique sur la réforme de la Pac. Au cœur d’une décision attendue d’ici demain matin, le sujet des éco-régimes. Deux options sont sur la table.

Trilogue
© Anne Sander

Parlement européen, conseil et commission européenne ont entamé le 25 mai leur discussion finale sur la réforme de la Pac. Ce « jumbo trilogue » comme il est désormais appelé (au-delà d'un super trilogue car un conseil agricole européen se tient en parallèle pour valider les discussions) qui devrait aboutir dans la nuit de ce jeudi 27 mai à vendredi 28 mai à un accord politique.

A l’issue de la première journée de discussions en trilogue sur la future Pac qui s’est terminée le 25 mai dans la soirée, la présidence portugaise du Conseil en collaboration avec la Commission européenne a préparé un projet de compromis qui servira de base à la poursuite des discussions cet après-midi.

Mise à jour : Pac : les négociations entre eurodéputés et ministres achoppent sur les mesures environnementales

Parmi les dossiers qui restent à régler et pour lesquels ce compromis est proposé : les produits éligibles à l’intervention (le sucre notamment), le dispositif de redistribution des paiements vers les plus petites exploitations (10% minimum avec des flexibilités), la conditionnalité (rotation des cultures, 4% de surfaces non productives) et bien sûr les éco-régimes, rapportent nos confrères d’Agrafil.

Sur ce dernier point la Commission européenne et le Parlement européen ont proposé à titre de compromis deux options : soit consacrer 25% des fonds du premier pilier aux éco-régimes en moyenne sur l’ensemble de la période 2023-2027 soit y consacrer seulement 22% en 2023 pour atteindre 30% en 2027.

Lire aussi : L'enjeu de l'éco-régime pour les agriculteurs français dans la réforme de la Pac

Des propositions que refusent globalement les États membres. Le ministre espagnol Luis Planas s’est montré particulièrement critique le 26 mai envers la proposition de la Commission estimant qu’elle était inapplicable. La présidence portugaise du Conseil a prévu d’organiser ce 27 mai dans la matinée une série de discussions en petit comité avec les États membres pour discuter de ce sujet.

Pour le Parlement européen il s’agit, a rappelé le président de la commission de l’Agriculture Norbert Lins, de prévoir un système obligatoire pour tous les États membres de redistribution des soutiens, des éco-régimes qui fonctionnent dès le premier jour de 2023 et une forme de conditionnalité sociale. Les eurodéputés demandent aussi une déclaration commune sur des mesures de sauvegarde face aux importations de pays tiers (sur les résidus de pesticides en particulier).

Lire aussi : Réforme de la PAC : grandes cultures, élevage, zones intermédiaires... qui sont les gagnants et les perdants ?

 

 

Les plus lus

Photovoltaïque
Photovoltaïque : grosse inquiétude chez les agriculteurs face au projet de révision rétroactive des tarifs
Le gouvernement a mis en consultation le 2 juin un projet de révision tarifaire photovoltaïque qui menace de faillite plus de 500…
Lucie Lucas
La comédienne Lucie Lucas se met à nu pour défendre l'agriculture bio
Installée depuis 2019 en Bretagne dans une ferme en permaculture et engagée dans une liste aux régionales menée par Daniel Cueff…
accident
Agriculteurs et accidents de la route : quels sont les comportements dangereux ?
En 2021, Assurance prévention a mené une enquête auprès des conducteurs de véhicules agricoles. Les chiffres qui s'en dégagent…
Wazoo
« Boire un canon c’est sauver un vigneron », la chanson à boire de l’été ?
Après son album Agriculteurs paru en 2020, le groupe de folk festif auvergnat sort une chanson de soutien aux vignerons touchés…
Ouverture prochaine du marché français du cannabidiol et autres extraits de chanvre
Après de très nombreuses réunions entre les différentes administrations impliquées et l’UIVEC, la France va autoriser l’…
Eté
[Météo] Fort risque de sécheresse cet été sur une grande partie de la France
La situation des nappes risque de s’aggraver dans les semaines qui viennent dans plusieurs régions alors que l’été s’annonce plus…
Publicité