Aller au contenu principal

Quel regard portent les agriculteurs sur la nouvelle PAC ?

Le deuxième baromètre Prism initié par Agriconomie et le groupe Réussir éclaire sur l’opinion des agriculteurs français à propos de la nouvelle politique agricole commune (PAC 2023-2027) et des enjeux des élections européennes.

Près de 9 agriculteurs sur 10 jugent les nouvelles règles de la PAC plus complexes à mettre en œuvre et 92% jugent que cette nouvelle PAC ne protège pas davantage de la mondialisation. Voilà ce qui ressort du deuxième baromètre Prism initié par Agriconomie et le groupe Réussir et réalisé par BVA du 11 décembre 2023 au 2 janvier 2024 auprès de 2321 agriculteurs chefs d’exploitation agricole ou coexploitants. Un baromètre dont les résultats ont été révélés ce mercredi 14 février à l’occasion des Controverses de l’Agriculture.
 

Un agriculteur sur deux s’attend à une baisse de ses aides PAC

Pour un agriculteur sur deux, la nouvelle PAC devrait se traduire par une baisse de ses aides PAC. La part monte même à 60% pour les exploitants spécialisés en grandes cultures et à 58% pour les éleveurs bovins. A l’inverse seuls 22% des agriculteurs s’attendent à voir leurs aides PAC progresser (une part qui atteint 28% chez les viticulteurs).

A la question de savoir si les agriculteurs ont mis en place des pratiques plus respectueuses de l’environnement avec la nouvelle PAC 42% répondent oui, une part qui monte à 47% pour les agriculteurs spécialisés en grandes cultures. A noter que 51% des éleveurs de volailles et de porcs et 46% des producteurs de grandes cultures indiquent aussi avoir diversifié leur assolement suite à la nouvelle PAC.

Lire aussi : Pourquoi près d’un agriculteur sur deux est pessimiste pour l’avenir 

Neuf agriculteurs sur dix s’estiment mal représentés au Parlement européen

Cette opinion des agriculteurs français sur la PAC est à mettre en lien avec ce qu’ils expriment sur les enjeux des prochaines élections européennes. 89% des agriculteurs ne s’estiment pour l’heure pas correctement représentés par les députés européens, selon le baromètre Prism. Et 38% pensent que ces élections leur amèneront plus de pressions en termes de règlementation environnementale, une part qui monte même à 43% pour les éleveurs bovins laitiers et les producteurs de grandes cultures.

Perception des agriculteurs sur les élections européennes (baromètre Prism)

La mise en place de clauses miroirs : priorité des agriculteurs

Autre information issue du baromètre Prism : 70% des agriculteurs souhaitent voir la mise en place de clauses miroirs entre pays adhérents de l’Union européenne. Une part qui monte à 75% pour les éleveurs bovins laitiers.

Lire aussi : Quel agriculteur êtes-vous ? Plutôt chat, jaguar, tortue, lion ou abeille ?

 

Les plus lus

Tracteur embourbé dans un champs  lors d'une opération de taille de haie
Taille des haies : quels départements appliquent la dérogation jusqu’au 15 avril ?

Le ministère de l’Agriculture a annoncé le 15 mars la mobilisation de la procédure de la force majeure. Plusieurs départements…

tracteur accidenté au bord de la route
Victime de plusieurs accidents du travail, cet agriculteur n’aura pas droit à une rente, confirme la Cour de cassation

Un agriculteur accidenté ou victime d’une maladie professionnelle n’a pas forcément droit à une rente, selon une récente…

Session de sensibilisation des agents de l’Office français de la biodiversité aux sujets agricoles dans la Somme.
Désarmer la police de l’environnement dans les fermes ? Pourquoi l’OFB dit non !

La direction de l’Office français de la biodiversité s’oppose fermement au désarmement de ses agents lors du contrôle dans les…

documentaire olivier delacroix france 2
"Dans les yeux d’Olivier", la vie sur le fil de quatre agriculteurs et agricultrices

Dans « Agriculteurs : des vies sur le fil » réalisé et présenté par Olivier Delacroix sur France 2 le 10 avril,…

La députée écologiste Marie Pochon à l'Assemblée nationale
Prix plancher pour les agriculteurs : Emmanuel Macron les promet, les écologistes les font voter à l’Assemblée nationale

Instaurer des prix minimum dans les filières agricoles qui le souhaitent garantissant un revenu de deux Smic pour les…

Thierry Bailliet devant sa ferme
Thierry Bailliet lance Dans les bottes : « On veut être le Airbnb de la visite à la ferme »

Thierry Bailliet, agriculteur dans les Hauts de France, à la tête de la chaine youtube Agriculteur d’aujourd’hui (110 000…

Publicité