Aller au contenu principal

Quand le bien-être animal s’invite dans le débat électoral

La protection des animaux est une cause importante pour les Français et pourrait peser dans la campagne pour les élections présidentielles. Pour inciter les candidats à s’engager en faveur des animaux, 28 ONG ont décidé de créer une plateforme de 22 mesures prioritaires pour améliorer la condition des animaux lors du prochain quinquennat. L’idée est de mesurer le niveau d’engagement de chacun des candidats.

Pour inciter les candidats à s’engager en faveur des animaux, 28 ONG proposent 22 mesures prioritaires pour améliorer la condition des animaux lors du prochain quinquennat.
© Engagement Animaux 2022

Mis à jour le 9 décembre.

La démarche « Engagement animaux 2022 » fait l’objet d’une tribune ce 9 décembre dans le journal Le Monde. Une façon d’interpeller les candidats à la présidentielle de 2022 et de faire savoir aux électeurs quels sont les candidats qui vont s’engager en faveur des animaux.

Voici quelques-uns des engagements majeurs qui figurent parmi les propositions des 28 ONG :

  • instituer un ministère en charge de la condition animale ;
  • mettre fin aux élevages en cages au profit de l’élevage avec accès au plein air d’ici 2027 ;
  • soutenir financièrement et rendre obligatoire la stérilisation des chats errants par les communes et mener des campagnes de sensibilisation auprès des particuliers ;
  • abroger l’exception ouverte par l’article 521-1 du code pénal pour que la corrida ainsi que les combats de coqs ne puissent plus exister;
  • interdire la chasse au moins deux jours par semaine dont le dimanche, ainsi que les jours fériés et les vacances scolaires ;
  • encourager l’utilisation et le développement des modèles non animaux en expérimentation.

 

Au total, 22 mesures vont servir de base pour mesurer le « score d’engagement » de chaque prétendant à l’Elysée.

                                  -------------------------------------------------------------------------

84 % des Français considèrent la protection des animaux comme une cause importante. Ce chiffre est issu d’un sondage Ifop qui s’est penché sur « Le rapport des Français à la protection animale et à la place de ce sujet dans le vote à l’élection présidentielle de 2022 ». L’enquête a été menée du 14 au 15 septembre 2021 pour l’association woopets. 1014 personnes constituant un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus ont été interrogées.

Le bien-être animal dans la balance des élections présidentielles

Le sondage révèle également qu’à l’approche des élections, 47 % des électeurs pourraient voter en fonction des propositions d’un candidat sur le bien-être animal. La question posée étaient « Les propositions des candidats en matière de protection animale pourraient-elles influencer votre vote ? ». Les personnes interrogées ont répondu :

  • non : probablement (37 %), certainement (16 %)
  • oui :  probablement (32 %), certainement (15 %)

 

22 mesures proposées aux candidats

Au regard de ce sondage, 28 ONG ont décidé de lancer un appel aux candidats pour les inciter à s’engager en faveur des animaux. Ils proposent ainsi 22 mesures prioritaires pour améliorer la condition des animaux lors du prochain quinquennat. La démarche commune est baptisée « Engagement animaux 2022 ». Elle a pour objectif de révéler, tout au long de la campagne, le niveau d’engagement des candidats.

 

6 thèmes dont l'élevage, le transport et l'abattage

Les mesures ont été choisies pour leur « impact positif sur les animaux et sur l’ensemble de la société » annoncent les concepteurs du projet. Elles sont réparties en 6 thèmes :

  • animaux et société,
  • expérimentation animale,
  • élevage, transport et abattage,
  • divertissements, captivité et exploitation des animaux,
  • animaux de compagnie et de loisir,
  • animaux sauvages et biodiversité.

Les plus lus

Ce qui va changer pour les agriculteurs à partir du 1er janvier 2022
Alors que la fin de l’année 2021 approche à grands pas, tour d’horizon des nouvelles dispositions sociales et nouveaux règlements…
Des néoruraux perdent face à un éleveur bio dans les Yvelines
L’éditrice Odile Jacob et d’autres habitant d’Adainville défendus par Corinne Lepage viennent de voir leur recours contre l’…
salon de l'agriculture
Le salon de l’agriculture 2022 se tiendra, les premières contraintes se dessinent
Gouvernement, organisateurs et agriculteurs ont affiché cette semaine leur forte volonté de voir se tenir le salon de l’…
feuille de cannabis
CBD : que dit l’arrêté du 30 décembre sur la récolte de fleur et de feuille de chanvre
Le gouvernement vient d’autoriser la culture des fleurs et des feuilles de chanvre en France mais avec de nombreuses conditions…
Salon de l'agriculture
« Il faut essayer de tenir le salon de l’agriculture 2022 coûte que coûte »
Réuni hier en conseil d’administration, le Ceneca reste sur sa position de maintenir le salon de l’agriculture 2022 aux dates…
Andréa Catherine : « Je veux montrer qu’une agricultrice sait faire autant qu’un homme »
A 23 ans, Andréa Catherine ne doute plus : elle sera agricultrice. Actuellement salariée dans une exploitation, elle a prévu de…
Publicité