Aller au contenu principal

Portail Réussir: le média dédié à l'agriculture, l'agroalimentaire et l'alimentation.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Alternative aux herbicides
Premiers essais prometteurs pour le désherbage électrique

Elle s’appelle Electroherb. Cette innovation permet d’éliminer les mauvaises herbes en les « électrocutant ». Une alternative aux herbicides qui tombe à pic alors que l’agriculture cherche des solutions pour se passer du glyphosate.

A l’heure des débats sur le glyphosate, les alternatives au désherbage chimique suscitent un réel intérêt. Le désherbage électrique en est une. Cette technique a été testée récemment en Vendée. L’essai grandeur nature a été réalisé par la chambre régionale d’agriculture et les Geda (groupes d’études et de développement agricole) des Pays de la Loire.

Zasso AG, une entreprise suisse, développe actuellement un procédé électro-physique pour détruire les mauvaises herbes. La technique vient du Brésil et l’équipement porte le nom d’Electroherb.

« La solution est basée sur un circuit électrique fermé, » commente la journaliste Caroline Tronche dans Agri 79. « La première version de ce procédé ‘ XPower ‘ est constituée d'un générateur installé, pour le moment, à l'arrière du tracteur : une sorte de grosse armoire électrique blanche, qui devrait être réduite dans la deuxième version qui arrive prochainement, les transformateurs étant basculés à l'avant de l'engin ».

 

A lire : un désherbeur électrique connecté

 

L’article explique également « comment ça marche ». Des applicateurs métalliques placés à l’avant du tracteur envoient une décharge à l’adventice. Les vaisseaux de la plante éclatent stoppant le flux de sève. La plante dessèche immédiatement. Suivant les mauvaises herbes, les effets mettent de quelques minutes à quelques jours à se voir.

« Le procédé montre déjà des résultats très encourageants, » note Agri 79.  Il reste cependant à confirmer ces premiers résultats. Denis Guillotin, conseiller agricole à la chambre régionale d’agriculture semble confiant. « Le désherbage électrique pourrait permettre de se passer des molécules chimiques et faciliterait le défi des agriculteurs qui veulent se passer de labour », témoigne-t-il dans le journal départemental. Même optimisme du côté d’Eddy Christin, agriculteur et président d’un groupe d’études et de développement agricole qui estime qu’avec ce type de désherbage « on aurait une corde supplémentaire à notre arc pour pouvoir sortir des problèmes sociétaux et environnementaux ».

Lire aussi dans Terra : Electroherb, le désherbage électrique au banc d'essai

Les plus lus

[VIDEO] Kubota - Un concept tractor et un tracteur électrique en test en France en 2020
Machinisme
A l'occasion du 130ème anniversaire de la création de Kubota, le Nippon dévoile ses projets à plus ou moins long terme…
Immatriculations de tracteurs vignes et vergers : Confortable avance pour New Holland et forte progression pour Massey Ferguson et Landini
Machinisme
Le marché des tracteurs spécialisés vignes et vergers a repris des couleurs en 2019 avec 3 870 unités immatriculées, contre 2 868…
[VIDEO] Si le train est en panne, monte dans la remorque du tracteur !
Le paysan au secours des passagers du Bordeaux-Marseille. C'est le titre d'une histoire vraie qui s'est déroulée au milieu de la…
Arrachage manuel des betteraves : la solidarité perdure en agriculture !
Chez Thierry Breton, la récolte des 2 derniers hectares de betteraves fourragères a dû être réalisée manuellement. Plus d’une…
[TABLEAU COMPARATIF] - 198 épandeurs de fumier à caisse étroite
Machinisme
Les modèles à caisse étroite restent les épandeurs de fumier les plus largement répandus.
Agroécologie – « Des recherches pour la transition des filières et des territoires »

L’agroécologie, ce mot concentré d’agronomie et d’écologie est devenu au fil des années une préoccupation majeure.

Publicité