Aller au contenu principal

Jeunes Agriculteurs
Pour Mathieu Beaudoin, le consommateur doit payer sa part du « sans glyphosate »

 Le « sans glyphosate » doit se voir et être partiellement financé par le consommateur. Mathieu Beaudoin, vice-président des JA, propose donc de mettre en avant ce « sans » sur les produits alimentaires français.

© Stéphane Leitenberger (archives)

Trois ans ? Cinq ans ? La date de sortie du glyphosate n’est pas encore connue mais sa disparition du paysage agricole français semble bien programmée. Entre protestations et recherche de solutions alternatives, les esprits changent et l’idée du « sans glyphosate « fait son chemin.

Lors d'une audition, le 7 mars à l'Assemblée nationale, sur la stratégie de la France pour sortir de cet herbicide controversé, Mathieu Beaudoin, vice-président des JA, a proposé de mettre en avant le « sans » pour informer le consommateur et se démarquer de produits de la concurrence étrangère susceptibles d’être « avec ». Le représentant des Jeunes Agriculteurs a souligné la « concurrence déloyale » que cette différence de réglementation allait pouvoir engendrer et a estimé qu'il fallait que le surcoût induit n’incombe pas qu’aux seuls agriculteurs mais également aux consommateurs. Personne ne veut plus du glyphosate, « on l'entend, dans le débat public », a-t-il observé, mais « tout le monde »  doit participer à la prise en charge financière. « Ce n'est pas à nous de prendre en charge l'arrêt du glyphosate », a martelé Mathieu Beaudoin.

Les plus lus

Hugo Clément le 16 novembre sur France Inter.
Antibiotiques : comment Dr Toudou et des éleveurs répondent à Hugo Clément sur Twitter
A la suite de l’émission Sur le Front d’Hugo Clément sur l’usage des antibiotiques dans un élevage de lapin, plusieurs voix se…
Julien Revellat, directeur associé du bureau parisien de McKinsey
Comment McKinsey compte influencer l’évolution de l’agriculture française
Le cabinet de consultants McKinsey a mis en place un simulateur d'agriculture régénératrice hébergé sur le campus Hectar, créé…
niveau des nappes phréatiques au 1er novembre 2022
Niveaux des nappes phréatiques toujours bas : le BRGM appelle à limiter les prélèvements en eau
Les pluies du début d’automne n’ont pas compensé les déficits accumulés depuis le début de l’année : les nappes phréatiques…
biodiversité HVE
Certification HVE : tout savoir sur le nouveau cahier des charges
La refonte de la certification Haute valeur environnementale est officielle avec la publication de deux textes au journal…
Alexis Duval, président d'Intact.
Agriculture régénératrice : Alexis Duval lance Intact, start-up valorisant l’amidon de légumineuses
Soutenu par Axéréal, l’ex-président du directoire de Tereos, se lance dans la fabrication bas carbone d’ingrédients à base de…
Laurie Poussier, future agricultrice : « je veux juste parler de mes petits bonheurs parce que je suis heureuse au quotidien »
Laurie Poussier sera officiellement éleveuse en 2023, avec comme projet la création d’une savonnerie artisanale à la ferme. La…
Publicité