Aller au contenu principal

Un élevage bien-être Cooperl pour approvisionner Bordeau Chesnel

Le bâtiment est conçu pour apporter un maximum de lumière naturelle. © B. Plesse
Le bâtiment est conçu pour apporter un maximum de lumière naturelle.
© B. Plesse

« Maximiser le bien-être animal et minimiser son impact environnemental », tels sont les deux engagements forts du nouvel engraissement de deux adhérents Cooperl qui approvisionneront le fabricant de rillettes sarthois à partir du printemps prochain. Construit en 2020, ce bâtiment innovant « est en quelque sorte une deuxième version du bâtiment nouvelle génération de Cooperl dont le premier a été construit chez notre président Patrice Drillet », précise la coopérative à nos confrères d’Agra Presse. Les porcs charcutiers sont élevés sur paille. Leur alimentation est garantie sans OGM, et ils ne reçoivent pas d’antibiotique après 42 jours d’âge. Le bâtiment a été conçu pour apporter un maximum de lumière naturelle. Il est équipé d’une brumisation et dispose de plantes. Bordeau Chesnel s’engage à acheter 100 % de la production issue de ce bâtiment pour au moins cinq ans et à garantir à ses jeunes partenaires « une juste rémunération » indexée sur le coût de production. Actuellement, 25 % des approvisionnements en porc de Bordeau Chesnel sont issus d’élevages engagés dans sa démarche d’accompagnement des agriculteurs du Grand Ouest « Nos valeurs partagées ». L’entreprise affirme poursuivre activement le recrutement de nouveaux éleveurs partenaires avec l’objectif d’atteindre 90 % de ses approvisionnements d’ici à 2025.

Les plus lus

éleveur de porcs dans la Sarthe
« Mon atelier porcin d'engraissement est en synergie avec mes cultures »
Gérant et associé d’une maternité collective, Sébastien Renvoisé a en parallèle investi dans un atelier d’engraissement, raisonné…
François Denoual : «Avec la nouvelle maternité, je compte améliorer le nombre de sevrés par truie et gagner en confort de travail.»
« J'optimise mon temps de travail avec le nouveau naissage de mon élevage de porcs»

À la tête d’un élevage de 174 truies et sa suite, François Denoual a investi dans un bâtiment regroupant la maternité et la…

Les porcelets sont mélangés en groupes de trois à quatre portées.
« La sociabilisation des porcelets en maternité m’apporte beaucoup d’avantages »

Depuis deux ans, Ségolène sociabilise ses porcelets en maternité. Elle y voit de nombreux avantages sur ses conditions de…

Les journées s’articulent généralement autour d’une visite d’élevage chez l’un des membres du groupe.
Les éleveurs de porcs réfléchissent en groupe pour anticiper les évolutions des élevages
Les Chambres d’agriculture de Bretagne animent cinq groupes d’éleveurs de porcs répartis sur toute la région. Les thématiques…
Michel Bloc'h, président de l'UGPVB l’élevage a deux défis à relever : l’investissement et le renouvellement des élevages. "
Quels sont les défis à relever pour maintenir l’élevage de porcs en France?
L’assemblée générale de l’Union des groupements de producteurs de viande de Bretagne (UGPVB) a souligné les difficultés que…
La conjoncture économique plus favorable en 2023 encourage les investissements dans les bâtiments d'élevage.
Trésoreries : Une bonne année 2023 en élevage de porc

La hausse du prix du porc en 2023 a permis de renflouer les trésoreries des élevages de porc, mises à mal depuis 2020. L’étude…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)