Aller au contenu principal

L’UGPVB dit non au projet de révision de la directive IED

L’Union des groupements de producteurs de viande de Bretagne (UGPVB) et les organismes de production de l’Ouest dénoncent le projet de révision de la directive IED.

Le projet de révision de la directive IED conforterait au détriment du modèle d’élevage familial français  les modèles tendant au gigantisme.
Le projet de révision de la directive IED conforterait au détriment du modèle d’élevage familial français les modèles tendant au gigantisme.
© A. Puybasset

L’Union des groupements de producteurs de viande de Bretagne (UGPVB) et les organismes de production de l’Ouest dénoncent le projet de révision de la directive IED relative aux émissions industrielles qui, en l’état, « conforterait au détriment du modèle d’élevage familial français […] les modèles tendant au gigantisme ».

Ce projet augmenterait notamment le nombre d’élevages concernés en abaissant les seuils IED. Il prévoit aussi une complexification des règles administratives, « inadaptées pour les entreprises familiales ».

Selon une récente étude d'impact réalisée par l'Ifip, la proportion estimée d'élevages de porcs touchés passerait de 7% à 93%!

L’Union des groupements demande que la future directive reconnaisse les innovations des éleveurs d’efficacité équivalente aux techniques reconnues au niveau européen.

Elle souhaite que les obligations de transparence vis-à-vis du public soient adaptées aux entreprises familiales, et qu’il soit possible de solliciter des dérogations justifiées par une approche coût/bénéfice favorable.

Elle demande également à ce que les règles d’exploitation puissent être adoptées par les États membres, et non décidées uniquement par la Commission européenne. Au niveau français, l’UGPVB demande une simplification les procédures relatives aux ICPE élevage. « Le cadre européen le permet, notamment sur les seuils d’évaluation environnementale. »

Les plus lus

, avec Anita et Sylvain Lohier, avec Christophe Hue, technicien bâtiment Eureden (à gauche). "Ces investissements vont permettre d’augmenter l'autonomie de l'élevage en ...
« Avec notre nouveau bâtiment d’engraissement et son silo tour, nous renforçons l’autonomie de notre élevage de porcs »

Anita et Sylvain Lohier ont investi dans un bâtiment pour engraisser tous les porcelets issus de leur atelier naissage. Une…

Thierry Dauger, Mathieu Pouteix (au centre), avec  Philippe Chanteloube, directeur de Cirhyo. « Le choix de l’agrandissement assure un système durable dans le temps. »
« Nous avons rénové et agrandi notre atelier porcin pour anticiper l’avenir »

Dans la Creuse, les associés du Gaec Le Breuil ont investi dans la rénovation et l’agrandissement de leur atelier porcin afin…

Patrice Aoustin, éleveur à Mézière-sur-Couesnon, a fait installer la vidéosurveillance pour gagner en tranquillité d'esprit.
« Avec les caméras, je suis prévenu en cas d’intrusion dans mon élevage de porcs »

Pour surveiller son élevage porcin, Patrice Aoustin a installé un dispositif de vidéoprotection. Des caméras intelligentes et…

porcs bio sur paille
Porc mâle entier : comment minimiser le risque d'odeurs en engraissement sur paille?

Le projet Farinelli établit des recommandations pour l’élevage de porcs mâles entiers en bâtiments alternatifs afin de…

(archives)
Installations en élevage : Le porc attire toujours des jeunes

Les statistiques publiées par la Mutualité sociale agricole (MSA) pour l’année 2022 révèlent une stabilité des installations d…

Les porcelets préfèrent la luzerne à un matériau manipulable
La luzerne limite la caudophagie chez les porcelets

La distribution d’une balle de luzerne déshydratée dans un râtelier à des porcelets en post-sevrage est un moyen efficace pour…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)