Aller au contenu principal

Porc : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière porcine dédiée aux agriculteurs, éleveurs de porcs.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

L’Ifip teste l’intérêt des fibres et de la pulpe de betterave en engraissement pour plus de bien-être

L’intérêt des fibres dans l’aliment des porcs charcutiers pourrait être relancé par la prise en compte du bien-être animal.

Avec 20% de pulpes de betterave dans la ration, le nombre de griffures est réduit de 66% par rapport à un aliment sans pulpe. © D. Poilvet
Avec 20% de pulpes de betterave dans la ration, le nombre de griffures est réduit de 66% par rapport à un aliment sans pulpe.
© D. Poilvet

L’apport de fibres aux porcs charcutiers est en général limité car elles diminuent la digestibilité des aliments. Cependant leur intérêt peut être de nouveau examiné dans le contexte actuel de prise en compte du bien-être animal (arrêt de la castration, arrêt de la coupe de la queue, enrichissement du milieu, apport de substrat). Un essai réalisé à la station de l’Ifip à Romillé, en Ille-et-Vilaine, démontre qu’un aliment enrichi en fibres apportées par de la pulpe de betterave réduit fortement les interactions négatives entre les animaux. L’effet le plus notable concerne les griffures et les plaies. Ainsi le nombre de griffures est réduit de 44 % avec 10 % de pulpes de betteraves dans l’aliment et de 66 % avec 20 % d’incorporation. Le nombre et la sévérité des plaies sont également diminués de 70 % dès l’incorporation de 10 % de pulpes de betteraves.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

Vignette
Aux États-Unis, les contrôles des défauts de carcasse confiés aux abattoirs

Le département américain de l’agriculture (USDA) prévoit de retirer toute limite à la vitesse à laquelle les abattoirs…

Vignette
Un nouvel observatoire national des vaccins vétérinaires

Le Syndicat de l’industrie du médicament et réactif vétérinaires (SIMV) vient de publier les taux de vaccination des…

Les règles se durcissent pour l’alimentation des porcs bio

Au 1er janvier 2021 pour les porcs bio de plus de 35 kg, au 1er janvier 2025 pour les plus petits…

Vignette
Les Allemands testent les viandes odorantes dans les charcuteries

33 %, c’est le taux maximum de viandes odorantes acceptable dans la mêlée pour faire une saucisse de Francfort de…

Vignette
La Chine prépare déjà l’après fièvre porcine africaine
Les autorités chinoises veulent rétablir la production rapidement. Les grands groupes présents dans le pays pourraient en…
Vignette
Jean-Baptiste Belloeil a conçu un bloc naissage pour faciliter le travail
Éleveur multiplicateur femelles Nucléus à Lanfains, dans les Côtes d’Armor, Jean-Baptiste Belloeil a construit un bloc naissage…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Articles en libre accès
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT'Hedbo Porc (tendances et cotations de la semaine)