Aller au contenu principal

Les surfaces restreintes affectent la consommation des porcs mais pas l’indice

Catherine Calvar, chambre d'agriculture de Bretagne © Chambre d'agriculture de ...
Catherine Calvar, chambre d'agriculture de Bretagne
© Chambre d'agriculture de Bretagne

Deux expérimentations américaines portant sur un total de 405 porcs en finition ont été réalisées pour étudier les effets de la surface allouée par porc sur les performances de croissance et les caractéristiques de carcasse. Dans les deux essais, la croissance et la consommation moyenne journalière ont diminué parallèlement à la surface par porc (p < 0,019), sans différence sur l’indice de consommation. Sur la période globale du premier essai, le poids final des porcs était significativement plus élevé de 3,8 kg pour les porcs bénéficiant d’une surface de 0,84 m2 vs 0,65 m2. Par contre, il n’y avait pas d’influence de la surface allouée par porc sur la qualité de carcasse (teneur en maigre et en gras). Dans la deuxième expérience, la consommation d’aliment et le gain de poids, ont linéairement diminué (p < 0,029) à partir d’un poids vif moyen de 74 kg, à mesure que la densité augmentait. Dans ce deuxième essai, le poids final des porcs était significativement plus élevé de 5,3 kg lorsque la surface par porc augmente de 0,65 à 0,84 m2. En parallèle, les auteurs notent une baisse du poids de carcasse chaud et une augmentation de la teneur en maigre, toutes deux significatives lorsque la surface par porc est augmentée de 0,65 à 0,84 m2. Ils indiquent que le principal effet de la restriction d’espace s’exerce sur l’ingestion d’aliments suivie de la croissance ; mais, contrairement à d’autres études antérieures, l’efficacité alimentaire n’est pas modifiée. Ils indiquent également que le poids vif à partir duquel l’ingestion d’aliment est affectée serait de 120, 102 et 83 kg pour des espaces de 0,84, 0,74 et 0,65 m2 par porc respectivement.

Effects of space allocation on finishing pig growth performance and carcass characteristics L. L. Thomas, R. D. Goodband, J. C. Woodworth, M. D. Tokach, J. M. DeRouchey, and S. S. Dritz. Transl. Anim. Sci. 2017.1 : 351 – 357.

Avis d’expert : Catherine Calvar, chambre d’agriculture de Bretagne

« Une surface optimale de 0,83 m2 par porc à 120 kg »

« Cette étude confirme l’effet de la densité sur les performances des porcs. Elle est intéressante pour plusieurs raisons : les cases ont le même effectif de porcs du début à la fin de l’essai. Les animaux disposent d’une place au nourrisseur non limitante. Enfin, ils sont abattus le même jour. Dans le meilleur des cas de ces deux expérimentations, une surface de 0,65 m2 par porc garantit une ingestion optimale jusqu’à 83 kg de poids vif. La réglementation européenne exige 1 m2 par porc pour un poids supérieur à 110 kg. La surface par porc nécessaire pour optimiser les performances de production des porcs abattus à 120 kg serait de 0,83 m2 par porc, selon les équations utilisées dans cette étude. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

 © D. Poilvet
Cinq points clés pour sevrer les porcelets sans artifices
Philippe Heughebaert et sa cheffe d’élevage Marion Fortin ont mis en place une conduite d’élevage rigoureuse pour permettre à…
 © J.Guichon
Une éleveuse aux petits soins pour ses truies
Parler, toucher, caresser, gratter… un véritable programme de thalassothérapie attend les cochettes et les truies de Cindy Da…
Images L214 de porcs décomposés : les explications de la Cooperl
Des images de L214 montrent des cadavres de cochons dans un état de décomposition avancé. Ces images ont été prises dans un…
Des aides à l’investissement sur les couvertures de fosses et le matériel d’épandage
Depuis hier, 4 janvier 2021, les exploitants agricoles peuvent déposer un dossier de demande d’aide au renouvellement des…
Le bâtiment est conçu pour apporter un maximum de lumière naturelle. © B. Plesse
Un élevage bien-être Cooperl pour approvisionner Bordeau Chesnel

« Maximiser le bien-être animal et minimiser son impact environnemental », tels sont les deux engagements forts…

Nombre de porcs mâles entiers abattus par pays en Europe (en million)  © Ifip
Un tiers des porcs mâles élevés en Europe n’est pas castré
L’Ifip estime le nombre de porcs mâles non castrés en Europe à 45 millions en 2020, en progression de 30 % depuis cinq ans.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)