Aller au contenu principal

Les intégrateurs de porcs brésiliens au soutien de l'élevage

Des chercheurs brésiliens et néerlandais ont analysé l'impact de l'appui des acheteurs aux éleveurs de porcs brésiliens, au regard des performances des exploitations et de leurs investissements.

Les intégrateurs de porcs brésiliens au soutien de l'élevage
© Réussir

Des entretiens réalisés auprès de 199 éleveurs mettent en évidence l'impact positif du soutien apporté par les acheteurs. Les performances financières et techniques semblent améliorées par l'accompagnement de l'acheteur. La qualité des porcs produits bénéficie également de soutien. En effet, dans la plupart des contrats, les acheteurs reçoivent un conseil technique, des méthodes de gestion, une aide à l'investissement voire des intrants (reproducteurs et/ou aliments).Ils peuvent contrôler les pratiques et les installations afin de s'assurer de leur conformité avec les attentes qualitatives. Selon la force de la relation entre éleveur et son acheteur, l'influence que ce dernier peut avoir sur la production semble varier. Les engraisseurs, qui se fournissent en intrants auprès de leurs acheteurs, semblent tirer profit de ces privilèges pour leur capacité d'investissement. Au Brésil, en filière porcine, l'intégration verticale via des contrats de production est prédominante. Les acheteurs sont principalement des entreprises privées et des coopératives qui gèrent les abattoirs et commercialisent plus de 80 % des porcs.Par ailleurs, des mini-intégrateurs contractualisent sur des porcs vivants et les revendent ensuite à d'autres éleveurs, à des abattoirs locaux ou aux firmes privées et coopératives qui complètent ainsi leur production. Enfin, environ 10 % de la production est vendue sur le marché spot. 

Côté biblio

Impact du soutien des acheteurs sur la performance des agriculteurs et les investissements dans la chaîne d'approvisionnement du porc brésilien. Martins, Franco Müller, Jacques Trienekens et Onno Omta. Revue Internationale de Management de l'Alimentation et de l'Agroalimentaire 25, n° 1 (1 janvier 2022) : 1‑19.

Pas de modèle unique d'accompagnement des éleveurs

Lisa Leclerc, Ifip-Institut du porc

Les intégrateurs de porcs brésiliens au soutien de l'élevage

Cette étude présentant l'organisation de la production au Brésil illustre la diversité des modèles existants à l'international. Entre marché spot et éleveurs indépendants, négociants, intégrateurs privés, coopératives, les possibilités sont multiples. En France, si l'intégration et les contrats de production sont peu présents dans la filière porcine, les groupements et coopératives jouent un rôle prépondérant dans l'accompagnement de l'élevage. Ils réalisent, comme les acheteurs brésiliens, le conseil technique pour leurs adhérents et peuvent fournir une assistance au crédit auprès des banques, voire aller jusqu'à financer en partie certains projets. En cela, les groupements ont un rôle majeur à jouer dans le maintien des exploitations et de la production.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

François Valy, président de la FNP
La Fédération nationale porcine met la pression sur la grande distribution
La fédération nationale porcine (FNP) estime que l’aval et les GMS doivent payer les hausses de prix. Elle milite également pour…
Le tourteau de soja reste difficile à déloger des formules d'aliment porc, grâce à ces caractéristiques nutritionnelles intéressantes et son prix compétitif.
Le soja reste toujours incontournable dans les formules des aliments porcs
Dans le contexte de flambée du coût des matières premières et de pénurie pour certaines, le tourteau de soja (hors non OGM)…
Les surfaces d'oléagineux devraient augmenter en France.
Un plan protéines ambitieux à l’horizon 2028
Le plan protéines présenté fin 2021 par le gouvernement vise à réduire la dépendance de la France aux importations de protéines…
Jean-Luc Sevin, vétérinaire Socavet pour Eureden. «La qualité des opérations de nettoyage-désinfection est essentielle.»
Des bactéries positives contre les diarrhées des porcelets en maternité
À l’occasion d’une journée technique organisée par le laboratoire Cobiotex le 5 mai dernier, Jean-Luc Sevin, vétérinaire Socavet…
Depuis juillet 2020, 5 830 sites d'élevages ont été audités avec l'application Pig connect, soit 40% des sites d'élevage professionnels.
Prévention de la fièvre porcine africaine : bilan positif des audits Pig connect
L’audit Pig connect permet de qualifier le niveau de biosécurité des élevages et le respect des obligations de l’arrêté…
Des mesures pour éviter la caudectomie des porcelets
Des mesures pour éviter la caudectomie des porcelets

Les organisations professionnelles agricoles (Inaporc, LCA, FNP, Ifip, Sngtv-Avpo et CRA Bretagne)…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)