Aller au contenu principal

Les éleveurs ligériens à la rencontre des lycéens

En Mayenne, des éleveurs interviennent dans des collèges et lycées agricoles pour présenter les métiers du porc. Les résultats encourageants amènent le Comité régional porcin à étendre l’initiative à toute la région.

Pour le Comité Régional Porcin (CRP) des Pays de la Loire, l’attractivité des métiers du porc est une priorité. « La région recherche des candidats à l’installation et des salariés » précise Gérard Bourcier, président du CRP Pays de la Loire. L'an dernier, une journée présentant les pistes d’avenir de la production porcine (bio, filières qualité, méthanisation…) a été organisée par le CRP, avec des témoignages d’éleveurs très positifs. 180 personnes y ont assisté, dont 50 % de jeunes. Des éleveurs de Mayenne sont par ailleurs intervenus dans des écoles agricoles du département. « Nous avons constitué un groupe de onze éleveurs et deux salariés", explique Mickaël Guilloux, l'un de ces éleveurs. "Il a fallu définir les publics cibles et les contenus des interventions, contacter les écoles, trouver les financements ». Le choix a été fait de rencontrer des élèves de la 4e au bac, pendant l’hiver, période où les jeunes décident de leur orientation et où les éleveurs sont plus disponibles. Sept écoles agricoles du département se sont montrées intéressées. Avant les interventions, les éleveurs ont suivi une journée de formation. " Les éleveurs sont à l’aise sur leur exploitation, mais moins dans une salle de classe", admet Mickaël Guilloux. "Nous avons dû nous former sur les messages à faire passer et les bons termes à utiliser selon l’âge des élèves. "

330 élèves ont été sensibilisés

Plusieurs supports de communication ont également été créés : un dessin animé sur les métiers du porc et des panneaux et un livret présentant la filière, les métiers de l’élevage porcin et les avantages qu’il y a à y travailler. « Nous avons mis en avant que c’est une filière qui recrute, qui permet le contact avec les animaux, qui n’est pas physique et permet une vie sociale normale et qui utilise les outils technologiques d’aujourd’hui » précise Mickaël Guilloux. Au total, 17 interventions ont été réalisées, dont 9 en exploitation et 8 en classe. Les 330 élèves rencontrés étaient à 84 % des garçons et 16 % des filles. 37 % étaient fils ou filles d’agriculteurs. 92 % d'entre eux ont été satisfaits des interventions, 80 % ont appris des choses et 44 % ont envie de travailler en élevage porcin suite à l’intervention des éleveurs. Les professeurs se sont aussi dits surpris par le professionnalisme des éleveurs dans leur communication. Un lycée a décidé d’investir dans son élevage pour améliorer l’attractivité des métiers du porc et d’avancer la période de stage de la terminale à la première, pour que les élèves puissent découvrir l’élevage porcin plus tôt. « Face à ces résultats encourageants, nous avons recommencé en 2019 en ciblant également des écoles d’enseignement général » indique Mickaël Guilloux. La décision a été prise aussi au CRP de mettre en place dans chaque département de la région des groupes d’éleveurs pouvant dupliquer l’opération en s’appuyant sur les outils de communication mis au point en Mayenne. En 2019, des interventions se font aussi dans le département de la Vendée, et plus tard en Loire Atlantique.

Les plus lus

Cyril et Marina Montier, et Vincent Lenoir. « Nous proposons à nos clients des viandes et des charcuteries en direct de notre coopérative. »
Un nouveau magasin Coop chez vous dans les Côtes-d’Armor
La ferme du Moulin Tizon à Penguily, dans les Côtes-d’Armor, est le 17e magasin Coop chez vous, une démarche de vente…
Christian Maisonneuve est éleveur de porcs à Bouchamps-lès-Craon en Mayenne « J’ai choisi la biofiltration pour mon élevage de porcs et je ne le regrette pas ! »
« J’ai choisi la biofiltration pour mon élevage de porcs et je ne le regrette pas ! »
Christian Maisonneuve est éleveur de porcs à Bouchamps-lès-Craon en Mayenne. En 2021, il a fait le choix de mettre en place un…
Un biofiltre bien optimisé permet de réduire plus de 50% des émissions d’ammoniac.
La biofiltration pour réduire les émissions d'ammoniac et les odeurs des bâtiments porcins
La biofiltration est un système de traitement de l’air en sortie de ventilation qui permet de réduire les émissions d’ammoniac et…
Avec un prix de l'énergie multiplié par cinq pour l’électricité et par près de deux pour le gaz en deux ans, la pression est maximale chez les abatteurs et les transformateurs.
Flambée de l'énergie : L’industrie de la viande porcine est sur le gril
La flambée du prix de l’énergie inquiète l’aval de la filière qui réclame la mise en place d’un bouclier tarifaire. En attendant…
Mathieu Edy (à gauche), avec Anthony Leblanc, responsable de la maternité, et Maxime Edy. «En achetant un lot de cochettes croisées par an, nous n'avons pas à gérer un noyau de race pure.»
"J'assure le renouvellement de mon troupeau de truies grâce à un noyau de cochettes F1"
À l’EARL Edy naissage, trente cochettes croisées Large-White x Landrace sont introduites dans l’élevage une fois par an.…
Forte baisse des résultats des élevages de porcs en 2021 à l’international
Forte baisse des résultats des élevages de porcs en 2021 à l’international
En 2021, les résultats des éleveurs de porc ont baissé dans la très large majorité des principaux pays producteurs du monde…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)