Aller au contenu principal

Les consommateurs de viande demandent des garanties éthiques

La prise de conscience environnementale, le bien-être animal et une meilleure rémunération des éleveurs deviennent des critères significatifs dans l’acte d’achat.

Les consommateurs demandent des garanties éthiques
© MrP/stock.adobe.com

Selon une étude dévoilée le 15 novembre et commandée par Agri Confiance, le label d’agriculture durable porté par La Coopération agricole, les trois premiers critères d’achat de produits alimentaires restent – par ordre d’importance – la qualité gustative des produits, le prix et la transparence (traçabilité, composition des produits).

Les priorités des jeunes adultes de 18 à 35 ans sont sensiblement les mêmes, complète une étude de la Chaire In’faaqt, présentée en parallèle. À noter l’apparition de critères « altruistes » : 15 % des répondants placent l’éthique (rémunération, bien-être animal) dans les trois critères définissant le mieux la qualité alimentaire. « La prise de conscience environnementale et éthique est très forte. Ils ne font pas la séparation entre un label pour le consommateur et un label pour l’agriculteur », souligne Cendrine Auguères, chercheuse et membre de la Chaire. 84 % des consommateurs prennent en considération les labels et en ont une image « sérieuse et positive », montre le sondage d’Agri Confiance. Pour les consommateurs, un label est synonyme de conditions de production plus strictes (75 % des réponses), d’une qualité supérieure (69 %), d’un prix plus élevé (65 %) et de bonnes pratiques environnementales (64 %). Arrivent ensuite un meilleur goût (54 %) et une meilleure rémunération de l’agriculteur (50 %). Sur la tranche des 18-35 ans, étudiée par la Chaire In’faact, 71 % des personnes interrogées pensent que les labels sont dignes de confiance, contre 14 % qui n’ont pas confiance. La multiplication des labels en rayon n’est pas « mal perçue » par la majorité des consommateurs. Ils sont une minorité (33 %) à considérer que cela a tendance à les « embrouiller ». Enfin, une grande majorité de consommateurs (82 %) considère que réunir plusieurs promesses derrière un même logo, comme le fait Agri Confiance, est « une bonne idée ».

Les plus lus

Claudine Chauveau. «Dans le contexte actuel, augmenter le poids des porcs à l’abattoir est économiquement intéressant, à condition que le TMP et l'indice ne se dégradent pas.»
À l’élevage de porcs du Gaec Chauveau : Des résultats exceptionnels en engraissement
Au Gaec Chauveau dans la Sarthe, les porcs charcutiers dépassent le kilo de croissance quotidienne. Malgré un poids d’abattage…
Cyril et Marina Montier, et Vincent Lenoir. « Nous proposons à nos clients des viandes et des charcuteries en direct de notre coopérative. »
Un nouveau magasin Coop chez vous dans les Côtes-d’Armor
La ferme du Moulin Tizon à Penguily, dans les Côtes-d’Armor, est le 17e magasin Coop chez vous, une démarche de vente…
Christian Maisonneuve est éleveur de porcs à Bouchamps-lès-Craon en Mayenne « J’ai choisi la biofiltration pour mon élevage de porcs et je ne le regrette pas ! »
« J’ai choisi la biofiltration pour mon élevage de porcs et je ne le regrette pas ! »
Christian Maisonneuve est éleveur de porcs à Bouchamps-lès-Craon en Mayenne. En 2021, il a fait le choix de mettre en place un…
Un biofiltre bien optimisé permet de réduire plus de 50% des émissions d’ammoniac.
La biofiltration pour réduire les émissions d'ammoniac et les odeurs des bâtiments porcins
La biofiltration est un système de traitement de l’air en sortie de ventilation qui permet de réduire les émissions d’ammoniac et…
Avec un prix de l'énergie multiplié par cinq pour l’électricité et par près de deux pour le gaz en deux ans, la pression est maximale chez les abatteurs et les transformateurs.
Flambée de l'énergie : L’industrie de la viande porcine est sur le gril
La flambée du prix de l’énergie inquiète l’aval de la filière qui réclame la mise en place d’un bouclier tarifaire. En attendant…
Mathieu Edy (à gauche), avec Anthony Leblanc, responsable de la maternité, et Maxime Edy. «En achetant un lot de cochettes croisées par an, nous n'avons pas à gérer un noyau de race pure.»
"J'assure le renouvellement de mon troupeau de truies grâce à un noyau de cochettes F1"
À l’EARL Edy naissage, trente cochettes croisées Large-White x Landrace sont introduites dans l’élevage une fois par an.…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)