Aller au contenu principal

La fièvre porcine africaine a fait diverger les prix du porc en Europe

Le marché du porc européen est en plein remous depuis l’irruption de la fièvre porcine africaine (FPA) en Allemagne en septembre, qui empêche depuis les abatteurs allemands d’exporter vers la Chine, a résumé le responsable du pôle économie de l’Ifip Boris Duflot lors de l’AG de la FNP. Le phénomène a pour l’instant fait diverger les prix en Europe au profit des éleveurs espagnols et au détriment des Allemands. Par rapport aux cours français, les prix sont devenus supérieurs de 16 ct/kg en Espagne en 2021 (contre + 10 ct en 2020) et inférieurs de 20 ct/kg en Allemagne (contre + 8 ct en 2020). Cet évènement intervient dans un contexte favorable depuis 2017 sur les marchés mondiaux, portés par la Chine dont la production a été grevée de 30 % par la FPA. L’économiste souligne que la FPA en Chine a eu un impact globalement positif en France, où la production est ainsi parvenue à défier les pronostics en maintenant sa production, stable sur l’année 2020. « Les prévisions de difficultés que l’on pouvait faire il y a quelques années pour la production française ne se réalisent pas vraiment », constate l’économiste. Toutefois des « problèmes de compétitivité persistent », et « il n’y a pas eu de dynamique d’investissement très forte ». Cette stabilité contraste avec la dynamique de l’Espagne, dont les abattages progressent de 8,6 %, mais aussi avec les difficultés de l’Allemagne, en baisse de 2,6 %.

 

 

 

Les plus lus

, avec Anita et Sylvain Lohier, avec Christophe Hue, technicien bâtiment Eureden (à gauche). "Ces investissements vont permettre d’augmenter l'autonomie de l'élevage en ...
« Avec notre nouveau bâtiment d’engraissement et son silo tour, nous renforçons l’autonomie de notre élevage de porcs »

Anita et Sylvain Lohier ont investi dans un bâtiment pour engraisser tous les porcelets issus de leur atelier naissage. Une…

Patrice Aoustin, éleveur à Mézière-sur-Couesnon, a fait installer la vidéosurveillance pour gagner en tranquillité d'esprit.
« Avec les caméras, je suis prévenu en cas d’intrusion dans mon élevage de porcs »

Pour surveiller son élevage porcin, Patrice Aoustin a installé un dispositif de vidéoprotection. Des caméras intelligentes et…

Avec l'extension du site, comprenant la zone d'attente des porcs vifs ainsi que le dispositif d'étourdissement au CO2, l'abattoir Cooperl Viande a continué de produire ...
Cooperl Viande investit 15 millions d'euros dans son abattoir de Montfort-sur-Meu

Les travaux de modernisation de l’outil d’abattage de Cooperl Viande visent à améliorer la qualité de carcasse, l’…

Guillaume et Clément Trubert  : "Notre projet s'inscrit dans une démarche globale d'autonomie, en matière de commercialisation de nos cochons, de places d'engraissement, ...
« La vente directe a créé de l’emploi sur notre exploitation porcine de 140 truies »

Guillaume et Clément Trubert ont repris l’élevage familial en développant l’activité de vente directe avec l’objectif de…

(archives)
Installations en élevage : Le porc attire toujours des jeunes

Les statistiques publiées par la Mutualité sociale agricole (MSA) pour l’année 2022 révèlent une stabilité des installations d…

« La sonde d'insémination Easy & Clean évite le nettoyage des vulves des truies»

À la tête d’un élevage de sélection de 250 truies, Olivier Bouchonneau utilise depuis juillet 2023 les sondes Easy &…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)