Aller au contenu principal

Forte hausse du nombre de jours « estivaux »

La chambre d’agriculture de Bretagne constate un accroissement important du nombre de journées chaudes en été. Leurs impacts sur les activités agricoles sont multiples.

Nombre de jours estivaux par an © Source: Oracle 2019, chambre ...
Nombre de jours estivaux par an
© Source: Oracle 2019, chambre d'agriculture de Bretagne, Météo France.

On constate depuis 1960 que la moyenne des températures annuelles en Bretagne s’est élevée de + 1,7 °C. Cette élévation n’est pas homogène entre les quatre saisons. Elle est plus sensible en été et au printemps, même si la différence n’est pas très contrastée. Ce réchauffement, plus rapide en été, est plus net à l’intérieur des terres que pour les stations sur le littoral. Au-delà de cette élévation de la température moyenne, nous constatons une augmentation du nombre de jours « estivaux », durant lesquels la température sous abri a atteint ou dépassé 25 °C. À Rennes par exemple, nous sommes passés en moyenne de 20 à 50 jours estivaux entre 1960 et aujourd’hui. 2018 a été une année particulièrement chaude avec 75 jours estivaux enregistrés à Rennes. Cette augmentation va se poursuivre. Sur le littoral, est moins nette. Mais elle va aussi continuer à progresser à l’avenir. On sait que les incidences de ces jours estivaux sur l’agriculture sont multiples : bien-être animal et performances zootechniques, risques pour les cultures de vente et ralentissement de la pousse de l’herbe en été. Pour les élevages hors sol, cela signifie qu’il faut se préparer activement à l’augmentation de la durée et de la fréquence des vagues de chaleur. Les dispositifs de brumisation, ventilation, isolation, orientation des bâtiments devront être pensés pour permettre un fonctionnement dans des conditions qui vont se dégrader au fil du temps. Ces mesures d’adaptation au changement climatique s’ajouteront aux mesures à prendre pour réduire l’impact de l’élevage sur le climat (gestion des déjections, couverture des fosses, ajustement des rations, méthanisation…). Se préparer aux impacts du changement climatique est dès à présent une nécessité. Deux dimensions à cette adaptation : une adaptation de moyen terme aux évolutions progressives du climat et une réactivité à acquérir pour s’adapter aux évènements extrêmes dont la fréquence augmente.

Repères

Oracle est un observatoire de changement climatique pour l’agriculture en Bretagne, lancé en 2019, avec Météo France, selon une démarche nationale du réseau des chambres d’agriculture de France. Il a pour objectif d’aider à comprendre les relations entre changement climatique et évolution des pratiques agricoles mais également d’aider à identifier des voies d’actions pour l’agriculture régionale (adaptation et atténuation).

 

Les plus lus

éleveur de porcs dans la Sarthe
« Mon atelier porcin d'engraissement est en synergie avec mes cultures »
Gérant et associé d’une maternité collective, Sébastien Renvoisé a en parallèle investi dans un atelier d’engraissement, raisonné…
François Denoual : «Avec la nouvelle maternité, je compte améliorer le nombre de sevrés par truie et gagner en confort de travail.»
« J'optimise mon temps de travail avec le nouveau naissage de mon élevage de porcs»

À la tête d’un élevage de 174 truies et sa suite, François Denoual a investi dans un bâtiment regroupant la maternité et la…

Les porcelets sont mélangés en groupes de trois à quatre portées.
« La sociabilisation des porcelets en maternité m’apporte beaucoup d’avantages »

Depuis deux ans, Ségolène sociabilise ses porcelets en maternité. Elle y voit de nombreux avantages sur ses conditions de…

Les journées s’articulent généralement autour d’une visite d’élevage chez l’un des membres du groupe.
Les éleveurs de porcs réfléchissent en groupe pour anticiper les évolutions des élevages
Les Chambres d’agriculture de Bretagne animent cinq groupes d’éleveurs de porcs répartis sur toute la région. Les thématiques…
Michel Bloc'h, président de l'UGPVB l’élevage a deux défis à relever : l’investissement et le renouvellement des élevages. "
Quels sont les défis à relever pour maintenir l’élevage de porcs en France?
L’assemblée générale de l’Union des groupements de producteurs de viande de Bretagne (UGPVB) a souligné les difficultés que…
La conjoncture économique plus favorable en 2023 encourage les investissements dans les bâtiments d'élevage.
Trésoreries : Une bonne année 2023 en élevage de porc

La hausse du prix du porc en 2023 a permis de renflouer les trésoreries des élevages de porc, mises à mal depuis 2020. L’étude…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)